L' Asie (Les Cinq parties du Monde)

N°Inventaire

OAR 477

Auteur / exécutant / collecteur

SCOOR (?) Louis van (d'après) ; Bruxelles (manufacture de)

Ecole

Ecole flamande (Bruxelles)

Titre

L' Asie (Les Cinq parties du Monde)

Siècle

Fin 17e siècle

Technique

Laine ; soie ; tapisserie

Dimensions

H. 2,26 ; La. 3,82 m.

Description

Les cinq parties du monde. Au centre, une femme portant un sceptre et accompagnée de suivantes, est assise sur un chameau couché. Quatre autres femmes portant également des sceptres, l'entourent ; à droite un palais ; sur un fût de colonne, l'inscription L.(?) Van Schoor inv. et pinx. (Ludwig Van Schoor ?).

Inscriptions

Sur un fût de colonne, l'inscription « L. (?) VAN SCHOOR (ou : « SCH.O.B »)/INV.ET PINX. » (L. van Schoor ?)

Historique

L'OAR 477 a été retrouvé comme les tapisseries Ohnesorge (OAR 473, 474, 475, 478 et 479), dans les coffres de la caisse d'épargne postale de Vienne, mais ne provient pas de la collection du ministre des Postes nazi Ohnesorge. La tapisserie a pu être reconnue grâce à une reproduction photographique en noir et blanc identifiée (1) et grâce à son descriptif, portant le numéro 4 sur la liste des tapisseries localisées dans la chambre forte de la Postsparkassa de Vienne : « Tapisserie Flamande d'après un tableau de Van Schob, 1740, représentant une scène orientale ; à droite grand escalier ; au bas de l'escalier un pilier portant l'inscription : L. VAN SCHOB INV ET PINX. Une femme, un sceptre à la main accompagnée de sa suite descend les escaliers ; devant, une femme est assise dans un fauteuil et tient également un sceptre à la main ; devant cette dernière femme avec des fleurs dans les cheveux est assise sur un chameau à terre ; elle est entourée de trois servantes, l'une de celles-ci tient un parasol, une autre un encensoir ; dans le coin droit et en bas un vase avec des fleurs ; une coupe avec du maïs ; melon et fruits ; à gauche une femme montre avec son sceptre trois turbans surmontés chacun par une couronne ; un oiseau ; un grand arbre. DIMENSIONS : 518 x 350 cm » (2). La tapisserie a été achetée en France chez Jansen pendant la guerre pour la maison berlinoise Quantmeyer & Eicke et par l'intermédiaire du Dr. Fritz Schmidt. La tapisserie « Les cinq parties du Monde » (OAR 477) a été retrouvée comme les tapisseries Ohnesorge (OAR 473, OAR 474, OAR 475, OAR 478 et OAR 479) dans les coffres de la caisse d'épargne postale de Vienne, mais ne provient pas de la collection du ministre des postes nazi. Dans une lettre du premier août 1950, Rose Valland alerte l'OBIP à Vienne et leur indique : « que des tapisseries françaises au nombre de deux ou trois, sans que je puisse préciser leur nombre, ni les décrire , ont été vendues au ministre des Postes, le nazi Ohnesorge » (3). Dans une lettre au même service le 16 août 1950, Rose Valland précise que : « les tapisseries [...] avaient été mises en dépôt dans un coffre de la Zentralbank der Postsparkasse à Vienne, où elles furent vues à la fin de l'année 1944. Mon informateur [Fritz Schmidt] qui était un des dirigeants de la Maison Quantmeyer & Eicke à Berlin les a vues lui-même dans ce coffre à l'adresse indiquée » (4). L'Oberbaurat Lukas Langhoff qui a négocié les achats des tapisseries pour le ministre Ohnesorge ne se souvient malheureusement de rien, la liste des tapisseries décrites n'étant pas suffisante pour raviver sa mémoire. Lukas Langhoff a seulement dit que lors de ces achats chez Quantmeyer & Eicke, il avait surtout eu affaire à un nommé Adolf Mehlhose, dont il recommandait l'audition. Adolf Mehlhose établit le 14 juillet 1951 une attestation précisant qu'il a vendu les cinq tapisseries au Reichsminister Ohnesorge par l'intermédiaire du Reichsministerat Lukas Langhoff : « Je soussigné, Adolf Mehlhose, gérant de la firme Quantmeyer & Eicke G.m.b.H., actuellement Berlin SO 36, Oranienstr. 10-11, étais chargé pendant la dernière guerre de mener pour la maison Hans-Joachim Quantmeyer des négociations avec l'ancien ministère des postes du Reich afin de vendre des objets d'ameublement destinés à décorer des maisons de repos projetées pour recevoir les employés des postes du Reich. Je déclare sous forme de serment que j'ai vendu pendant la guerre au ministère parmi d'autres objets d'ameublement les tapisseries portant les n° 1 [OAR 473], 2 [OAR 474], 3 [OAR 475], 8 [OAR 478] et 10b [OAR 479]. L'ancienne firme Hans-Joachim Quantmeyer avait acquis ces tapisseries en France où elle avait un acheteur spécial pendant la période de l'occupation allemande ». (5). Cette déclaration a permis la restitution de ces cinq tapisseries à la France. A cette liste il faut ajouter la tapisserie OAR 477 qui ne faisait pas partie de l'ancienne collection Ohnesorge, mais était également entreposée dans les coffres de la caisse d'épargne postale de Vienne. Cette tapisserie fut restituée à la France, car elle avait été achetée chez Jansen pendant la guerre. Dans une lettre du 13 septembre 1951, Rose Valland écrit au ministre des Affaires étrangères, directeur de l'OBIP, pour lui signifier l'aboutissement du dossier, et lui communiquer une copie de l'attestation d'Adolf Mehlhose : « Cette attestation permettra d'obtenir des services alliés d'Autriche la restitution de ces tapisseries à la France » (6). La tapisserie est rapatriée vers la France par le neuvième convoi français en provenance de Vienne, le 26 décembre 1951 (déballé le 28 décembre 1951), sous le numéro OBIP 699 et numéro d'inventaire rue Berryer 404 et sans numéro allemand. La tapisserie a été prise en charge, à la demande de l'OBIP, lors de la septième commission de choix des oeuvres de la récupération artistique du 28 mars 1952, par la direction des musées de France et confiée à la garde du musée du Louvre (département des Objets d'art). Elle a été inventoriée sous le numéro OAR 477. L'arrêté d'attribution aux musées Nationaux de l'OAR 477 n'a pas été retrouvé pour l'instant. La tapisserie est conservée dans les réserves du département des Objets d' art du musée du Louvre.

Commentaire

Champ Catégorie renseigné d'après les données de la mission Matteoli.

Catégorie

Oeuvre dont l'historique est incomplet entre 1933 et 1945, en l'état des recherches actuelles.

Observations

Bandes de tension verticales et sur les côtés verticaux et horizontaux.

Marques

Sur l'avers : Etiquette rectangulaire cartonnée "OAR 477"

Localisation

Paris ; musée du Louvre ; département des Objets d'art

Etablissement affectataire

Paris ; musée du Louvre ; département des Objets d'art

Notes

(1)MEAE/209SUP179 A315 : Reproduction photographique en noir et blanc de l'OAR 477. (2)MEAE/209SUP179 A315 : Liste des tapisseries localisées dans la chambre forte de la Postsparkassa de Vienne. (3)MEAE/209SUP197 A315 : Lettre du 1er août 1950 de Rose Valland à l'attention de l'OBIP à Vienne. (4)MEAE/209SUP2686 A105 : Lettre du 16 août 1950 de Rose Valland à l'attention de l'OBIP à Vienne. (5)MEAE/209SUP179 A315 : Attestation d'Adolf Mehlhose du 14 juillet 1951. (6)MEAE/209SUP179 A315 : Lettre du 13 Septembre 1951 de Rose Valland à l'attention du Ministre des Affaires étrangères, Directeur de l'OBIP.

Résumé

La tapisserie a été achetée en France chez Jansen pendant la guerre pour la Maison berlinoise Quantmeyer & Eicke et par l'intermédiaire du Dr. Fritz Schmidt. La tapisserie a été restituée avec le neuvième convoi français en provenance de Vienne, le 26 décembre 1951.

Représentation

Scène (allégorie : la terre, femme, sceptre, chameau, ombrelle, architecture)

Date de la dernière mise à jour

2020-08-28

Droits de copie photo

© Réunion des musées nationaux Grand Palais. © Paris, musée du Louvre, département des Objets d'art. © SMF, Alain Prévet.

1/9
mnr/OAR00477/oar477n.jpg