Verdure, chien et renard

N°Inventaire

OAR 460

Auteur / exécutant / collecteur

Anonyme ; Amsterdam (atelier d') ?

Ecole

Ecole flamande (Amsterdam ?)

Titre

Verdure, chien et renard

Siècle

18e siècle

Technique

Tapisserie ; laine ; soie

Dimensions

H. 3,04 ; La. 1,95 m.

Description

Dans un bois, un chien venant de la gauche poursuit un renard qui s'enfuit vers la droite en regardant derrière lui ; bordure élégante à fond ocre et décorée de fleurs d'oiseaux et de rinceaux.

Historique

L'OAR 460, a pu être identifié comme provenant de la collection de Heinrich Himmler à partir de son descriptif et de ses dimensions donnés dans les documents anglais de restitution et notamment dans la note du 11 septembre 1950 de L. G. Perry reprise dans la note de J. F. Palmby du 14 septembre 1950 : « [n°] 1 - 17 cent ; Tapestry approx : 305x200cm - Wooded foreground with Fox and Dog ; distant landscape with single tree in middle distance » (1). Dans la Liste des tapisseries attribuées à la direction des musées de France, [...] retrouvées hors du territoire national, la description est la suivante : « [OAR 460] n° d'inv. OBIP : 231 ; n° d'inv. Berryer : 201 ; n° allemand : 9487 ; Provenance n° de convoi : 6° Düsseldorf ; Epoque ou Pays, Auteur : Bruxelles ; Sujet et matière : Verdure : chien » (2). Dans le calepin de déballage du sixième convoi en provenance de Düsseldorf, arrivé à Paris le 6 octobre 1950 et déballé le 2 mars 1951, la tapisserie est mentionnée de la manière suivante : « [n° allemand : ] 9487 ; R. B : 201 ; OBIP : 231 ; Tapisserie [OAR 460] » (3). La « Verdure, Chien et renard » du dix-huitième siècle provient de la collection Heinrich Himmler. Elle a été restituée car elle porte au dos des inscriptions en français. Cette tapisserie, présente au centre d'entraînement SS du château de Wewelsburg, près de Paderborn (4), s'y trouvait encore au moment de l'arrivée des troupes alliées (5). La tapisserie est prise en charge par le Monuments & Fine Arts Section du Haut Commissariat anglais et envoyée vraisemblablement au Central Collecting Point de Düsseldorf (château de Dyck) ; on ne possède pas de numéro d'inventaire pour cet OAR ; de plus il n'apparaît pas dans le « claim » numéro « 9467 » car lors de sa rédaction le 24 mars 1950 sa restitution n'était pas encore envisagée. Lorsque la décision de le restituer a été prise (document du 14 septembre 1950), il a été précisé qu'un nouveau « claim » ne serait pas demandé pour les pièces complémentaires. La tapisserie a été restituée le 28 septembre 1950 par le Haut-Commissariat britannique à l'Office des Biens et Intérêts Privés (OBIP), délégation du ministère français des Affaires étrangères pour les restitutions. Elle est rapatriée vers la France par le sixième convoi en provenance de Düsseldorf le 6 octobre 1950 et déballé le 2 mars 1951 « n° Allemand : 9487 » (6). Cette tapisserie est alors inscrite sur la liste des oeuvres mises à la disposition des musées nationaux par l'OBIP (7). Retenue lors de la sixième commission de choix des oeuvres de la récupération artistique du 29 mai 1951 (8), la tapisserie a été prise en charge par la direction des musées de France et confiée par celle-ci à la garde du musée du Louvre (département des Objets d'art) en 1951 (9). Elle a ensuite été inscrite dans l'Inventaire Objets d'Art Récupération (OAR), établi par Hubert Landais, sous le numéro OAR 460 (10). Déposée au château de Compiègne le 1er octobre 1952 dans « le couloir » (11), elle revient au département des Objets d'art du musée du Louvre le 14 juin 1968 (12) ; elle est actuellement conservée dans les réserves de ce département.

Commentaire

Champ Catégorie renseigné d'après les données de la mission Matteoli

Catégorie

Oeuvre dont l'historique est incomplet entre 1933 et 1945, en l'état des recherches actuelles.

Autres numéros

231 : OBIP 201 : Berryer. 9487 : numéro allemand.

Localisation

Paris ; musée du Louvre ; département des Objets d'art

Etablissement affectataire

Paris ; musée du Louvre ; département des Objets d'art

Notes

(1)MEAE/209SUP252 B72. (2)MEAE/209SUP583 R39. (3)MEAE/209SUP430 P48. (4)MEAE/209SUP252 B72 : Document du 16 mars 1950 : Restitutable Property ex Himmler Collection - Schloss Welwelsburg. (5)MEAE/209SUP252 B72 : Document du 2 mai 1947 : Oeuvres d'art pillées entreposées au château de Wewelsburg. (6)MEAE/209SUP430 P48. (7)SMF, sous-direction des collections, dossier Récupération : Liste des tapisseries récupérées en Allemagne établie par l'Office des Biens et Intérêts Privés. (8)Archives des musées nationaux Z15B 1947-1949 : Compte rendu de la sixième commission de choix des oeuvres de la récupération artistique du 29 mai 1951. (9)MEAE/209SUP528 P227 : Arrêté du ministère de l'Education nationale du 13 août 1951. (10)Musée du Louvre, département des Objets d'art, documentation (DOAL). (11)SMF, sous-direction des collections, dossier Récupération : Liste des oeuvres d'art de la Récupération artistique déposées à Compiègne. (12)SMF, sous-direction des collections, dossier Récupération : Liste des oeuvres d'art de la Récupération artistique déposées à Compiègne.

Résumé

Cette tapisserie "verdure, chien et renard" provient de la collection de Heinrich Himmler. La tapisserie, retrouvée au château de Wewelsburg près de Paderborn, fut restituée à la France par le Haut-Commissariat britannique. Elle revient à Paris en octobre 1950 par le sixième convoi en provenance de Düsseldorf.

Etat de conservation

Assez bon état de conservation

OEuvres liées, ensemble

Tenture : OAR 460, 462 et 467

Représentation

Scène (forêt, chien, renard, poursuite)

Date de la dernière mise à jour

2019-10-22

Droits de copie photo

© Réunion des musées nationaux Grand Palais. © Musée du Louvre, département des Objets d'art.

1/2
Verdure, chien et renard_0