Renaud empêche Armide de mettre fin à ses jours

N°Inventaire

OAR 453

Auteur / exécutant / collecteur

VOUET Simon (d'après). Atelier parisien

Ecole

France (Paris)

Titre

Renaud empêche Armide de mettre fin à ses jours

Ancien titre

Renaud et Armide

Siècle

Milieu 17e siècle

Technique

Tapisserie ; laine ; soie

Dimensions

H. 3,08 ; La. 2,59 m.

Description

Renaud casqué, à droite, empêche Armide de mettre fin à ses jours avec une flèche qu'elle tient de la main droite ; à gauche, deux chevaux et un amour. Large bordure à cartouches, trophées, têtes de béliers et anges.

Historique

Cette tapisserie a pu être identifiée à partir des documents établis par Rose Valland sur les restitutions de la zone soviétique de Berlin. Malgré le caractère très succinct du descriptif de ces documents, sept faits concordants permettent d'aboutir à l'identification de l'OAR 453 comme étant la tapisserie numéro 15 récupérée en 1950 dans la zone soviétique de Berlin. -Le descriptif de la tapisserie numéro 15 des oeuvres restituées du secteur soviétique de Berlin « [n°] 15. - 1 tapisserie Aubusson Royal, 300 x 260 cm, [valeur] RM 20 000 » est parfaitement compatible avec le descriptif de l'OAR 453 (1). Précisons que cette tapisserie est identifiée comme originaire de Paris sur la liste initiale de 1948 dressée par Rose Valland et sur le « Claim 8345b », mais que le rapport final du 16 août 1950 l'identifie comme provenant d'Aubusson. -La désignation de la tapisserie par Rose Valland en 1948 ne spécifie pas qu'il s'agit d'une pièce tissée d'après un carton de Simon Vouet, contrairement à l'OAR 450. Toutefois la liste C du 2 août 1950 précise « Paris, Renaud ». Le terme « Renaud » se réfère au sujet de la tapisserie : l'OAR 453 fait partie d'une tenture de l'histoire de Renaud et Armide. - Les dimensions de la tapisserie n° 15 récupérée par Rose Valland en 1948 « 300 x 260 cm » sont très proches de celles de l'OAR 453 « 308 x 259 cm ». Etant donné la nature et les dimensions importantes des tapisseries, les écarts de quelques centimètres (huit cm en longueur et un cm en largeur) peuvent être considérés comme naturels. L'OAR 453 n'est pas une pièce isolée mais appartient à un bloc de dix-huit oeuvres toujours citées conjointement dans les documents d'archives. -Ces dix-huit pièces, dont l'OAR 453, ont été retrouvées au même endroit à Berlin à la galerie Quantmeyer et Eicke. -Ces 18 pièces, dont l'OAR 453, sont revenues en France en lot par le sixième convoi en provenance de Berlin le 26 septembre 1950. -Toutes les tapisseries identifiées sont inventoriées à la suite (OAR 449 à OAR 457) dans l'inventaire dressé par Hubert Landais entre 1950 et 1954. Cette tapisserie « Renaud empêche Armide de mettre fin à ses jours » aurait appartenu à l'ancienne collection Lemaire, d'après l'inventaire OAR d'Hubert Landais. Elle aurait été achetée 20 000 RM en France en 1941, par Fritz Schmidt pour la galerie berlinoise Quantmeyer et Eicke, dont il était l'expert (2). La tapisserie fut retrouvée en zone soviétique par Rose Valland dans les locaux mêmes de la galerie Quantmeyer et Eicke, située à Berlin, Kronenstrasse 61/63 (3). Une demande officielle de restitution fut établie en octobre 1948 sous forme de « claim » et transmise aux autorités soviétiques le 20 février 1949 sous le numéro « 8345b » (4). Restituée le 10 août 1950 à Berlin (5), la tapisserie est revenue à Strasbourg par le sixième convoi en provenance de Berlin daté du 26 septembre 1950 (6). Elle est arrivée à Paris le 13 octobre 1950 dans le wagon « München N° 53.469 » (7). Elle fut inscrite sur la liste des oeuvres mises à la disposition des musées nationaux par l'OBIP (8). Retenue lors de la sixième commission de choix des oeuvres de la récupération artistique du 29 mai 1951 (9), la tapisserie fut prise en charge par la direction des musées de France, et confiée par celle-ci à la garde du musée du Louvre (département des Objets d'art)en 1951 (10). La tapisserie a ensuite été inscrite dans l'Inventaire OAR (Objets d'Art Récupération), établi par Hubert Landais, sous le numéro OAR 453 (11) ; elle est actuellement exposée dans les salles du département des Objets d'art.

Commentaire

Champ Catégorie renseigné d'après les données de la mission Matteoli.

Catégorie

Oeuvre dont l'historique est incomplet entre 1933 et 1945, en l'état des recherches actuelles.

Localisation

Paris ; musée du Louvre ; département des Objets d'art

Etablissement affectataire

Paris ; musée du Louvre ; département des Objets d'art

Notes

(1)MEAE/209SUP304 C20. (2)MEAE/209SUP179 A315 : Liste du 1er septembre 1948 établie par Rose Valland des oeuvres détenues par la galerie Quantmeyer et Eicke à Berlin. (3)MEAE/209SUP179 A315 : Liste du 1er septembre 1948 établie par Rose Valland des oeuvres détenues par la galerie Quantmeyer et Eicke à Berlin. (4)MEAE/209SUP46 A97 : Demande des biens à remettre au Gouvernement Français par l'Allemagne le 20 février 1949. (5)MEAE/209SUP304 C20 : Rapport final du 16 août 1950 de Rose Valland, (6)MEAE/209SUP714 Ch8 : Inventaire des caisses expédiées à Strasbourg le 26 septembre 1950 par le sixième convoi en provenance de Berlin. (7)MEAE : OBIP Liste des biens entreposés avenue Malakoff année 1951. (8)SMF, sous-direction des collections, dossier Récupération, Archives. (9)Archives des musées nationaux Z15B / 1947-1949, (10)MEAE/209SUP583 R39 : Arrêté du ministère de l'Education nationale du 13 août 1951. (11)Musée du Louvre, département des Objets d'art, documentation (DOAL).

Résumé

Cette tapisserie aurait été achetée 20 000 RM en France en 1941 par la galerie Quantmeyer et Eicke à Berlin. Elle est arrivée à Paris le 13 octobre 1950 par le sixième convoi en provenance de Berlin.

OEuvres liées, ensemble

Tenture de l'Histoire de Renaud et Armide

Date de la dernière mise à jour

2019-08-28

Droits de copie photo

© Réunion des musées nationaux Grand Palais. © Musée du Louvre, département des Objets d'art. © Musée du Louvre, département des Objets d'art, Beck-Coppola Martine.

1/2
mnr/OAR00453/OAR453_copyright_Musee_du_Louvre-MartineBeck-Coppola.jpg