Chocolatière

N°Inventaire

OAR 336

Auteur / exécutant / collecteur

JC

Ecole

Paris

Titre

Chocolatière

Millénaire

1772 - 1773

Siècle

18e siècle

Technique

Orfèvrerie ; argent

Dimensions

H. 0,19 ; D. 0,10 m.

Description

Chocolatière à panse arrondie, à bec à volet mobile, et manche de bois peint noir, tourné ; les trois pieds, incurvés, sont surmontés d'un cartouche ovale ; le couvercle est muni d'un appui-pouce.

Inscriptions

Poinçon de maître : « JC »

Historique

L'identification de l'OAR 336 a été possible en croisant plusieurs sources : - Liste des acquisitions d'oeuvres d'art réalisées en France entre 1940 et 1944 par le Museum für Kunsthandwerk de Francfort : « Liste MK-H. 240 WIE 4682 (inscription manuscrite) [...], 8- Liste Nr 54 (9901) Silberne Schokoladenkanne, Paris, um 1770, H. 18,8 cm, frs 2.000 [...] » (1). - La chocolatière est répertoriée dans la liste du mobilier récupéré en Allemagne établie par l'OBIP : « [n° d'ordre] 2 ; [n° allemand] 9901 ; [Provenance] 1° Wiesbaden ; [Ecole] France XVIIIe ; [Sujet] chocolatière [matière] argent » (2). - La chocolatière figure dans le calepin de déballage du premier convoi en provenance de Wiesbaden, le 8 novembre 1948 : « Caisse n° 31, 9901-Verseuse argent, Paris, 1770 » (3). La chocolatière a été achetée en France pendant la guerre par le Museum Kunsthandwerk de Francfort pour la somme de 2.000 frs (4). Elle a été envoyée au Central Collecting Point de Wiesbaden, zone américaine et enregistrée sous le numéro WIE 4682/8. La chocolatière a ensuite été restituée par le Haut-Commissariat américain en Allemagne à l'OBIP, délégation du ministère français des Affaires étrangères pour les restitutions. Elle est envoyée à Paris le 4 novembre 1948 par le premier convoi en provenance de Wiesbaden (5). La chocolatière est alors inscrite sur la liste des oeuvres mises à la disposition des musées nationaux par l'OBIP. Retenue lors de la deuxième commission de choix des oeuvres de la récupération artistique du 17 novembre 1949 (6), la chocolatière est prise en charge par la direction des musées de France, et fut confiée par celle-ci à la garde du musée du Louvre (département des Objets d'art) en 1951 (7). Elle est inscrite dans l'inventaire Objets d'Art Récupération (OAR), établi par Hubert Landais, sous le numéro OAR 336 (8). Déposée au château de Compiègne le 6 août 1952, elle revient au musée du Louvre le 29 septembre 1969 (9) ; elle est actuellement exposée dans les salles du département des Objets d'art.

Commentaire

Champ Catégorie renseigné d'après les données de la mission Matteoli.

Catégorie

Oeuvre dont l'historique est incomplet entre 1933 et 1945, en l'état des recherches actuelles.

Autres numéros

WIE 4682/8 : numéro du Central Collecting Point Wiesbaden.

Localisation

Paris ; musée du Louvre ; département des Objets d'art

Etablissement affectataire

Paris ; musée du Louvre ; département des Objets d'art

Notes

(1)MEAE/209SUP446 P109 : Liste des acquisitions d'oeuvres d'art réalisées en France entre 1940 et 1944 par le Museum für Kunsthandwerk de Francfort. (2)Arch MN Z15B : Liste du mobilier récupéré en Allemagne établie par l'OBIP. (3)MEAE/209SUP446 P109 : Calepin de déballage du premier convoi en provenance de Wiesbaden, le 8 novembre 1948. (4)MEAE/209SUP446 P109 : Liste des acquisitions d'oeuvres d'art realisées en France entre 1940 et 1944 par le Museum fur Kunsthandwerk de Francfort. (5)MEAE/209SUP446 P109 : 4 novembre 1948 : premier convoi en provenance de Wiesbaden. (6)MEAE/209SUP475 P156 : Deuxième commission de choix des oeuvres de la récupération artistique (extrait) du 17 novembre 1949. (7)MEAE/209SUP583 R39 : Arrêté d'attribution du ministère de l'Education nationale du 16 mai 1951. (8)Musée du Louvre, département des Objets d'art, documentation (DOAL) : Inventaire Objets d'Art Récupération (OAR), établi par Hubert Landais. (9)SMF, sous-direction des collections, dossier Récupération : Archives de Compiègne, liste dactylographiée des objets rentrés au département des Objets d'art du musée du Louvre, les 29 et 30 septembre 1969.

Résumé

La chocolatière a été achetée en France pendant la guerre par le Museum Kunsthandwerk de Francfort pour la somme de 2.000 frs. Elle est revenue en France le 4 novembre 1948, par le premier convoi en provenance de Wiesbaden.

Date de la dernière mise à jour

2019-09-13

Droits de copie photo

© Réunion des musées nationaux Grand Palais. © Musée du Louvre, Beck-Coppola Martine.

1/5
Chocolatière_0