Encoignure Louis XVI

N°Inventaire

OAR 251

Auteur / exécutant / collecteur

HERICOURT Antoine

Précisions auteur

V 1730 ; 1792 ; maître en 1773.

Ecole

France

Titre

Encoignure Louis XVI

Siècle

4e quart 18e siècle ; 1er quart 19e siècle

Style

Epoque Louis XVI

Technique

Bois ; ébénisterie ; pierre (marbre) ; cuivre doré ; bronze doré

Dimensions

H. 0,96 ; La. 0,65 ; P. 0,49 m.

Description

Encoignure en acajou à quatre étagères garnie de marbre vert à galerie de cuivre doré ; les pieds tournés à sabots de bronze doré. Marbres cassés.

Historique

Ces encoignures OAR 251 et OAR 252 ont été enregistrées sur les listes de l'OBIP sous le numéro 45 603 : « n° d'ordre : 50 ; n° allemand : 45603 ; Provenance : Munich ; Epoque : Louis XVI ; Pays : néant ; Sujet : 2 encoignures ; Matière : acajou » (1). Dans la liste du vingt-troisième convoi en provenance de Munich et à destination de Paris, on trouve effectivement ces encoignures sous le numéro « 45603 » : « Run. No. of 23rd shipm. : 291 ; French Run. No 13387 ; Munich Arr. No : 45603/Mchn, Jahnstr. 4 ; Modern [sic] ; Subject : 2 corner desks, 3 shelve ; Presumed owner : [Unknown owner] ; History : [Acquired in France during the war] » (2). Le numéro du Central Collecting Point de Munich a donc permis d'authentifier de façon certaine cette paire d'encoignures. Toutefois, une erreur d'appréciation indique que ces meubles sont modernes, alors qu'ils datent de la fin du dix-huitième siècle. Le calepin de déballage du vingt-troisième convoi en provenance de Munich confirme l'arrivée à Paris des encoignures : « [n°inv.] 45603 - 2 Encoignures L. XVI signées Héricourt - Tablettes marbre » (3). Ces encoignures Louis XVI auraient été achetées, en lot avec l'OAR 252, 900 RM à Paris en février 1941, par le marchand d'art munichois Otto Pössenbacher (4). On ignore, à ce jour, le nom du marchand parisien. Les encoignures ont été envoyées à Munich où était installée la galerie Pössenbacher (45 Jahnstrasse), probablement dès leur achat en 1941 (5). Il semble qu'elles y soient restées jusqu'à la fin de la guerre, puisque la liste du convoi de retour en France en 1948 indique comme provenance « M[un]ch[e]n, Jahnstr. », adresse de la galerie Pössenbacher (6). Les encoignures sont retrouvées à l'issue de la guerre par les forces américaines, puis envoyées au Central Collecting Point de Munich ; elles y sont enregistrées sous le numéro 45603 (7) et restituées par le Haut-Commissariat américain en Allemagne (Central Collecting Point de Munich) à l'Office des Biens et Intérêts Privés (OBIP), délégation du ministère français des Affaires étrangères pour les restitutions. Elles reviennent à Paris par le vingt-troisième convoi en provenance de Munich du 21 janvier 1948 (8), puis sont inscrites sur la liste des oeuvres mises à la disposition des Musées nationaux par l'OBIP (9). Elles sont retenues lors de la deuxième commission de choix des oeuvres de la récupération artistique du 17 novembre 1949 (10), prises en charge par la direction des musées de France, et confiées par celle-ci à la garde du musée du Louvre (département des Objets d'art) en 1951 (11), et les encoignures sont alors inscrites dans l'Inventaire OAR (Objets d'Art Récupération), établi par Hubert Landais, sous le numéro OAR 251 (12). Elles sont déposées au château de Compiègne pendant l'été 1950 et exposées en salle 13. L'OAR 251 est déposé en 1959 au Mobilier National qui procéde à son enlèvement du château de Compiègne le 29 juin 1964 (13). L'encoignure a été déposée par le Mobilier National à l'hôtel Matignon à une date inconnue. Elle revient au département des Objets d'art du musée du Louvre le 2 octobre 2003 (14) ; elle est actuellement conservée dans les réserves de ce département.

Commentaire

Champ Catégorie renseigné d'après les données de la mission Matteoli.

Catégorie

Oeuvre dont l'historique est incomplet entre 1933 et 1945, en l'état des recherches actuelles.

Marques

Estampille « A.HERICOURT JME », sur le montant avant droit. Etiquette sur le fonds extérieur, en bas : « MNL Nelle Sie OAR 251 ».  »13387 » : n° français.  « 50 » : ancien numéro.

Localisation

Paris ; musée du Louvre ; département des Objets d'art

Etablissement affectataire

Paris ; musée du Louvre ; département des Objets d'art

Notes

(1)SMF, sous-direction des collections, dossier Récupération. (2)MEAE/209SUP442 P101 : Liste du vingt-troisième convoi en provenance de Munich. (3)MEAE/209SUP442 P101 : Liste du calepin de déballage du vingt-troisième convoi en provenance de Munich. (4)Bundesarchiv, BAK B323/418 : Liste récapitulative des restitutions à la France (propriétaires inconnus) établie par la TVK en 1962. (5)MEAE/209SUP713 : Art Looting Investigation Unit Final Report du 1er mai 1946, page 64. (6)MEAE/209SUP442 P101 : vingt-troisième convoi en provenance de Munich, page 21. (7)MEAE/209SUP442 P101 : Vingt-troisième convoi en provenance de Munich. (8)MEAE/209SUP442 P101 : Vingt-troisième convoi en provenance de Munich. (9)SMF, sous-direction des collections, dossier Récupération. (10)MEAE/209SUP475 P156. (11)MEAE/209SUP583 R39 : Arrêté du ministère de l'Education nationale du 16 mai 1951. (12)Musée du Louvre, département des Objets d'art, documentation (DOAL). (13)SMF, sous-direction des collections, dossier Récupération : Arrêté du ministère d'Etat aux Affaires culturelles du 21 août 1959. (14)SMF, sous-direction des collections, dossier Récupération : « Détail sur les OAR déposés au Mobilier national, 29 octobre 2015 ».

Etat de conservation

Marbres cassés

OEuvres liées, ensemble

Paire d'encoignures (OAR 251 et OAR 252).

Date de la dernière mise à jour

2019-07-12

Droits de copie photo

© Réunion des musées nationaux Grand Palais. © Musée du Louvre, département des Objets d'art.

1/2
mnr/OAR00251/1020648n.jpg