Chaise Louis XV

N°Inventaire

OAR 123

Auteur / exécutant / collecteur

DELANNOIS Louis

Précisions auteur

1731-1792 Maître en 1761

Ecole

Ecole française

Titre

Chaise Louis XV

Dénomination du bien

Siège

Siècle

18e siècle

Style

Epoque Louis XV

Technique

Ebénisterie ; bois

Dimensions

H. 0,90 ; La. 0,40 ; P. 0,50 m

Description

Chaise dont les pieds sont en forme de biche et dont les écoinçons sont décorés d'une fleur sculptée en relief qui se retrouve au milieu de la ceinture et du dossier, lequel a la forme d'un parallélogramme irrégulier. Recouverte de soierie verte à fleurs et oiseaux.

Inscriptions

Estampille « L. DELANOIS », apocryphe ?

Historique

D'après la liste de l'OBIP des oeuvres récupérées en Allemagne, cet ensemble est identifié de la façon suivante : "n° ordre 7 ; n° allemand : ss n° ; Provenance : [néant] ; Epoque : Louis XV ; Pays : France ; Sujet : Salon, 1 canapé, 2 bergères, 6 chaises, 4 fauteuils, soierie verte ; Matière : Bois naturel" (1). En 1947, ce mobilier a été prêté par la Commission de récupération artistique au Mobilier national pour meubler l'appartement du Prince Régent de Belgique à l'occasion d'une visite officielle en France. Sur la liste des meubles prêtés pour meubler l'appartement, est notamment mentionné un "Ensemble Salon Louis XV bois sculpté, naturel, recouvert de satin broché vert d'eau. Composé de 1 canapé, 2 bergères, 4 fauteuils (dont l'un a un accotoir cassé), 6 chaises". Il s'agit des OAR 121 à 133. Une étiquette ERR [Einsatzstab Reichsleiter Rosenberg] est collée sur cette liste : Einsatzstab RR, MAM Nr. 156 " (2). Le numéro MAM 156 a été retrouvé sur les listes connues de la Möbel-Aktion mais il correspond à un guéridon en acajou Louis XVI (3). Toutefois, Albert Henraux, Président de la Commission de récupération artistique, s'oppose à la mise à disposition prolongée du salon au Mobilier national, les meubles étant "susceptibles d'être reconnus facilement par le propriétaire spolié" (4). Dans une seconde lettre, il rappelle qu'il est "impossible à [s]es services de se désaisir aussi longtemps d'un ensemble susceptible d'être reconnu un jour ou l'autre par son propriétaire spolié" (5). A défaut d'autres éléments connus à ce jour, l'historique se fonde sur l'étiquette collée sur la liste où figure ce salon. La chaise Louis XV aurait peut-être été saisie par la Dienststelle Western (Service Ouest) dans le cadre de la Möbel-Aktion, avec les douze autres pièces composant le salon, chez un propriétaire inconnu pendant la guerre (6). On ignore si cette chaise a quitté la France après sa saisie, puisqu'à ce jour aucune trace de son séjour en Allemagne n'a été trouvée. A l'issue de la guerre, cette chaise est inscrite sur la liste des oeuvres mises à la disposition des musées nationaux par l'OBIP (7). Du 20 octobre 1947 au 22 septembre 1948, elle a été prêtée, avec l'ensemble du salon, par la commission de récupération artistique à l'administration du Mobilier national à l'occasion du projet de visite officielle en France du Prince Régent de Belgique (8). Elle est retenue lors de la deuxième commission de choix des oeuvres de la récupération artistique du 17 novembre 1949 (9), fut prise en charge par la direction des musées de France, et confiée par celle-ci à la garde du musée du Louvre (département des Objets d'art) en 1951 (10). Elle fut ensuite inscrite dans l'Inventaire OAR (Objets d'Art Récupération), établi par Hubert Landais, sous le numéro OAR 123 (11). Déposée au château de Compiègne le 26 juillet 1950 (salle 19), elle fut envoyée à la Sous-Préfecture de Compiègne le 5 novembre 1958 (12). Puis elle est déposée en 1959 au Mobilier national (13). L'OAR 123 est actuellement conservée au musée national du château de Compiègne (14).

Catégorie

Oeuvre probablement spoliée, en l'état des recherches actuelles.

Autres numéros

156 : numéro ERR 7 : ancien numéro

Marques

Trace d'étiquette sur le dossier. Etiquette collée sur la liste des meubles prêtés par la commission de récupération artistique au Mobilier national : "Einsatzstab RR, MAM Nr. 156".

Localisation

Compiègne ; musée national du château de Compiègne

Etablissement affectataire

Paris ; musée du Louvre ; département des Objets d'art

Notes

(1)SMF, sous-direction des collections, dossier Récupération. (2)MEAE/209SUP399 P37 : Dossier de la visite projetée en France du Prince Régent de Belgique en 1947-1948. (3)MEAE/209SUP105 : "ERR - Inventar-Liste - M-Aktion Möbel". (4)MEAE/209SUP399 P37 : Lettre du 6 mars 1948 adressée à Georges Fontaine, Administrateur général du Mobilier national. (5)MEAE/209SUP399 P37 : Lettre du 17 septembre 1948 adressée à Georges Fontaine, Administrateur général du Mobilier national. (6)MEAE/209SUP399 P37 : Dossier de la visite projetée en France du Prince Régent de Belgique en 1947-1948. (7)SMF, sous-direction des collections, dossier Récupération. (8)MEAE/209SUP399 P37 : Dossier de la visite projetée en France du Prince Régent de Belgique en 1947-1948. (9)MEAE/209SUP475 P156. (10)MEAE/209SUP583 R39 : Arrêté du ministère de l'Education nationale du 16 mai 1951. (11)Musée du Louvre, département des Objets d'art, documentation (DOAL). (12)SMF, sous-direction des collections, dossier Récupération : Compiègne. (13)SMF, sous-direction des collections, dossier Récupération : Arrêté du ministère d'Etat chargé des Affaires culturelles du 21 août 1959. (14)SMF, sous-direction des collections, dossier Récupération : Courriel du Mobilier national (M.-A. Tharaud) à SMF (Ph. Saunier) du 10 décembre 2015 et courriel du DOA du musée du Louvre (M. F. D.) au SMF (T. B.) du 24 décembre 2015.

Etat de conservation

Bon état de conservation

OEuvres liées, ensemble

Ensemble Louis XV composé de treize pièces : un canapé, six chaises, quatre fauteuils, deux bergères (OAR 121 à 133)

Date de la dernière mise à jour

2019-06-20

Droits de copie photo

© Réunion des Musées nationaux Grand Palais.

1/2
Chaise Louis XV_0