L'embarquement de la princesse

N°Inventaire

OAR 108

Auteur / exécutant / collecteur

VERNANSAL Guy Louis (d'après les cartons de) ; Beauvais (manufacture de)

Ancienne attribution

BLAIN DE FONTENAY, Baptiste et VERNANSAL, Guy Louis (d'après des cartons de)

Ecole

France

Titre

L'embarquement de la princesse

Ancien titre

Sultan en bateau conversant avec sa dame

Millénaire

1724

Siècle

18e siècle

Technique

Tapisserie ; laine ; soie

Dimensions

H. 4,10 ; La. 3,34 m.

Description

Tapisserie à fond crème. [Les bordures absentes de certaines tapisseries de la tenture ont parfois été remplacées par un liseré postérieur à frise d'oves ou par une bordure à grotesques sur fond crème]. Le prince est assis à l'arrière d'une galère qu'actionnent quatre rameurs et qui se dirige vers un embarcadère où attend la princesse, assise sous un dais, accompagnée de deux suivantes. Décor d'architecture à trois galbes. Bordure idem sur trois côtés.

Historique

Dans le supplément du 15 janvier 1946 au rapport "Linz Hitler's Museum et Library, Confidential, Consolidated Interrogation report N°4", Lane Faison écrit page 9 : " En plus des quatre tapisseries de Beauvais, Gurlitt a acheté les objets suivants : 4 tapisseries : sujets chinois : 1-7-44 : 2.200 000 RM [...]. Tous ces objets furent achetés à Paris par l'intermédiaire de Hermssen qui ajoutait 5% de commission sur ceux achetés en juillet 1944 " (1). En 1938, le général Morgon décède et laisse à ses héritiers la tenture au Chinois composée de quatre tapisseries, évaluées 675.000 francs. Pendant la guerre, elles sont cachées dans une ferme de l'Eure. En mars 1944, les héritiers décident de vendre la tenture, restée en indivision, à Nicolas Matzneff. Celui-ci l'achete 8 millions de francs. Pour réaliser cet achat, Nicolas Matzneff emprunta cinq millions à la banque de l'Union Parisienne où les tapisseries furent entreposées en gage (2). Nicolas Matzneff, qui se faisait passer pour le comte de Larie, vend le 1er juillet 1944 la tapisserie " L'embarquement de la princesse " ainsi que les trois autres tapisseries de la tenture, à Hildebrandt Gurlitt, fournisseur du Landesmuseum de Linz. Gurlitt achete ces quatre tapisseries 2.200 000 RM, soit la somme de quarante-quatre millions de francs, objets les plus chers jamais achetés pour le musée de Linz (3). C'est Théo Hermssen, marchand hollandais et intermédiaire de Hildebrandt Gurlitt, qui se chargea de la transaction. Envoyées en Allemagne, il semble que les tapisseries aient transité par la Städtische Gemälde Galerie de Dresde, dont le directeur Hermann Voss, était également chargé du musée de Linz (4). Les quatre tapisseries furent inventoriées dans le fonds du futur musée de Linz, sous le numéro XXIV/3/12 (5). Lors de la débâcle allemande, la tapisserie est cachée dans la mine de sel d'Alt Aussee près de Salzbourg, avec l'ensemble des collections de Linz. Elle y est enregistrée sous le numéro d'inventaire 3311/4 (6) ; à l'issue de la guerre, la tapisserie est retrouvée par les forces américaines à Alt Aussee. Elle est envoyée au Central Collecting Point de Munich le 15 juillet 1945 ; elle y est enregistrée sous le numéro 4662 (7). La tapisserie est ensuite restituée par le Haut-Commissariat américain en Allemagne (Central Collecting Point de Munich) à l'Office des Biens et Intérêts Privés (OBIP), délégation du ministère français des Affaires étrangères pour les restitutions. Elle est rapatriée vers la France le 21 janvier 1948 par le vingt-troisième convoi en provenance de Munich le 21 janvier 1948 (8), dans la caisse XX/54 (9) ; la tapisserie est alors inscrite sur la liste des oeuvres mises à la disposition des musées nationaux par l'OBIP (10) ; elle est retenue lors de la troisième commission de choix des oeuvres de la récupération artistique du 19 décembre 1949 (11) ; la tapisserie est prise en charge par la direction des musées de France et confiée par celle-ci à la garde du musée du Louvre (département des Objets d'art) en 1951 (12). Elle est ensuite inscrite dans l'Inventaire Objets d'Art Récupération (OAR), établi par Hubert Landais, sous le numéro OAR 108 (13).

Commentaire

Champ Catégorie renseigné d'après les données de la mission Matteoli.

Catégorie

Oeuvre non spoliée avec certitude, en l'état des recherches actuelles.

Autres numéros

"XXIV/3/12" : numéro du musée de Linz. "3311/4" : numéro d'Aussee, Autriche. "4662" : numéro du Central Collecting Point de Munich. "13102" : numéro français. "6" : numéro du vingt-troisième convoi en provenance de Munich.

Marques

Sur la "Property Card", "Identifying Marks" : "Label : Hofstaat des Grossmoguls/Beauvours (sic) 1731/3 Seefahrt des Grossmoguls/Erworben 1944 duch/Dr. H. Gorlith (sic) aus Paris".

Localisation

Paris ; musée du Louvre ; département des Objets d'art

Etablissement affectataire

Paris ; musée du Louvre ; département des Objets d'art

Notes

(1)MEAE/209SUP253 B75 : Supplément du 15 janvier 1946 au "Rapport sur le Musée et la bibliothèque de Linz l'interrogatoire N° 4 du 15 décembre 1945", page 3 (Traduction française). (2)MEAE/209SUP406 P48-ch17 : Enquête du Ministère Public sur Adrian et autres, sur l'atteinte à la sûreté Extérieure de l'Etat, Extrait concernant Nicolas Matzneff, du 17 au 20 mai 1947. (3)MEAE/209SUP253 B75 : Supplément du 15 janvier 1946 au rapport Lane Faison : "Linz Hitler's museum and Library", p. 51 ; et Livre de comptes 3, lignes 473-476 : la tapisserie proviendrait d'une galerie sise place Vendôme à Paris. (4)MEAE/209SUP418 P67 : Lettre de l'inspecteur Laborde du 11 décembre 1953, au sujet des quatre tapisseries de Beauvais. (5)MEAE/209SUP578 R31 : List of the Linz property cards-French origin part III. (6)MEAEDI/209SUP418 P67 : Enquête de l'inspecteur Laborde au sujet de quatre tapisseries de Beauvais ; et www.fold3.com/image/312532017 et image/312532024 : "Property Card". (7)MEAE/209SUP418 P67. (8)MEAE/209SUP442 P101 : Liste des oeuvres d'art du vingt-troisième convoi en provenance de Munich du 21 janvier 1948, Schedule " A ", page 3. (9)MEAE/209SUP442 P101 : Calepin de déballage du vingt-troisième convoi en provenance de Munich du 21 janvier 1948. (10)SMF, sous-direction des collections, dossier Récupération. (11)AMN/Z 15 B4 AA1. (12)MEAE/209SUP583 R39 : Arrêté du ministère de l'Education nationale du 16 mai 1951. (13)Musée du Louvre, département des Objets d'art, documentation (DOAL).

Résumé

Cette tenture appartenait jusqu'en mars 1944 à la famille Morgon qui la vendit à Nicolas Matzneff. Le 1er juillet 1944, ce dernier la revendit à Gurlitt pour le musée de Linz. Elle est revenue en France en janvier 1948 par le vingt-troisième convoi en provenance de Munich.

OEuvres liées, ensemble

Tenture au Chinois (OAR 106 à OAR 109)

Représentation

Scène (galère, femme, noblesse, embarcadère, serviteur, dais, mer)

Date de la dernière mise à jour

2020-05-11

Droits de copie photo

© Réunion des musées nationaux Grand Palais. © Musée du Louvre, département des Objets d'art, Berizzi Jean-Gilles.

1/3
mnr/OAR00108/OAR108_copyright_RMN-Grand_Palais-Musee_du_Louvre-Jean-GillesBerizzi_ensemble.jpg