Ruines de l'abbaye médiévale de Heisterbach

N°Inventaire

MNR 770

Domaine

Peinture

Auteur / exécutant / collecteur

STEUERWALDT Wilhem

Précisions auteur

Quedlinburg, le 1er septembre 1815 ; Quedlinburg, 1871.

Ecole

Ecole allemande (Rhénanie)

Titre

Ruines de l'abbaye médiévale de Heisterbach

Ancien titre

Ruines romantiques ; Ruines de cloître, en hiver

Millénaire

1863

Siècle

19e siècle

Technique

Toile ; peinture à l'huile

Dimensions

H. 0,73 ; La. 0,81 m.

Inscriptions

Signé et daté en bas à gauche : « STW (lettres entrelacées) 1863 »

Historique

Un tableau « TSW, Ruines, 1863, provenant de Ravensburg » faisait partie des oeuvres volées par Zimmer, attaché de l'administration de deuxième classe au Gouvernement militaire de Ravensburg. Il est enregistré au Central Collecting Point de Baden-Baden sous le numéro 448 (1). Il n'est pas sûr qu'il s'agisse du MNR 770 car le numéro 448 ne figure pas au revers de l'oeuvre. Une note du 13 août 1953 indique que « la majeure partie des oeuvres d'art (venant de Ravensburg), confisquées chez Zimmer serait de provenance Rochlitz » (2). En effet, vers 1943-1944, Gustave Rochlitz avait confié un lot de tableaux (qu'il aurait acquis avant la guerre) au consul Goertz pour les cacher en Allemagne ; ce dernier les avait déposés dans un garage d'Unter-Uhldingen où ils furent volés ou ont fait l'objet d'une tentative de détournement par Zimmer ; retrouvées, les oeuvres ont été mises sous scellés dans le bâtiment de la justice de Ravensburg, puis enregistrées au Central Collecting Point de Baden-Baden. Le tableau est attribué au musée du Louvre (département des Peintures) par l'Office des Biens et Intérêts Privés lors de la commission de choix des oeuvres de la récupération artistique du 29 mai 1951. Il est déposé au Mobilier national de 1964 (3) à 1970 (4). Le dépôt est renouvelé et maintenu au Mobilier national en 1985 (5). Le tableau est actuellement conservé au département des Peintures du musée du Louvre.

Commentaire

Champ Catégorie renseigné d'après les données de la mission Matteoli.

Catégorie

Oeuvre dont l'historique est incomplet entre 1933 et 1945, en l'état des recherches actuelles.

Marques

Au revers : Sur la toile (rentoilé) : Au pochoir « MNR 770 ». Sur le châssis : Etiquettes illisibles. Sur le cadre : Etiquette rectangulaire à coins arrondis « MNR 770/Steuerwaldt/Ruines de Cloître » ; étiquette de Baden-Baden ? ; étiquette illisibles (flou).

Localisation

Paris ; musée du Louvre ; département des Peintures

Etablissement affectataire

Paris ; musée du Louvre ; département des Peintures

Bibliographie

BREJON DE LAVERGNEE, Arnauld ; THIEBAUT, Dominique, « Catalogue sommaire illustré des peintures du musée du Louvre, Italie, Espagne, Allemagne, Grande-Bretagne et divers », Paris, RMN, 1981, tome II, p. 35, repr. LESNE, Claude ; ROQUEBERT, Anne, « Catalogue des peintures MNR », Paris, RMN, 2004, p. 56, repr.

Notes

(1)MEAE/209SUP290 B149. (2)MEAE/209SUP417 P66, « L'affaire Rochlitz ». (3)SMF, sous-direction des collections, dossier Récupération : Arrêté du ministère d'État aux Affaires culturelles du 27 août 1964. (4)SMF, sous-direction des collections, dossier Récupération : Arrêté du ministère d'État aux Affaires culturelles du 23 mars 1970. (5)SMF, sous-direction des collections, dossier Récupération : Arrêté du ministère de la Culture du 6 mars 1985.

Etat de conservation

Bon état de conservation

Représentation

Vue d'architecture (ruines, abbaye, Rhénanie, Moyen Age, voûte, arc en plein cintre) ; fond de paysage (feuillu, hiver, neige, tombeau)

Précisions sur la représentation

Abbaye de Heisterbach

Date de la dernière mise à jour

2020-06-25

Droits de copie photo

© Réunion des musées nationaux Grand Palais. © Paris , musée du Louvre, département des Peintures.

1/5
mnr/MNR00770/MNR770_face_encadree-copyright-Musee_du_Louvre-Departement_des_Peintures.jpg