POP

Plateforme ouverte du patrimoine

Église de Pont-Saint-Martin

N°Inventaire

R 24 P

Domaine

Auteur / exécutant / collecteur

UTRILLO Maurice

Précisions auteur

Paris, le 26 décembre 1883 ; Dax, le 5 novembre 1955

Ecole

École française

Titre

Église de Pont-Saint-Martin

Ancien titre

Église de banlieue, le clocher ; Vue de village avec une église ; Église ; Église en hiver ; Rue avec église en hiver

Millénaire

1917-1918 (vers)

Siècle

1er quart 20e siècle

Technique

Papier marouflé sur toile ; peinture à l'huile

Dimensions

H. 0,60 ; La. 0,81 m.

Description

Cadre (83 x 103,5 cm) ancien d'origine en bois sculpté doré. ANALOGIE : Catalogue Pétridès (1969), n° 1535 : "Église de Pont-Saint-Martin (Loire-Atlantique)", 1934, (56 x 73 cm).

Inscriptions

Signé en bas à droite : "Maurice. Utrillo. V."

Historique

Ce tableau de Maurice Utrillo est une des œuvres saisies par l'Ambassade d'Allemagne à Paris, au cours des premières semaines de l'Occupation, dans l’appartement de James Armand de Rothschild, 14 rue Leroux. Stefan Osusky, ambassadeur de Tchécoslovaquie, y avait entreposé ses biens pour les protéger (1). A l'appui de cette identification, le cachet de la Feldpolizei, apposé sur le châssis du R 24 P, porte le sigle "J. R. 5" (en effet, à cause du lieu de la saisie, les œuvres spoliées à Osusky ont été classées par les nazis avec des biens de la famille Rothschild). Ces œuvres sont ensuite transférées au dépôt de l’Ambassade d’Allemagne au 80 rue de Lille. Des documents provenant des archives fédérales de Coblence (2) ont permis de comprendre que 6 tableaux d’Utrillo ont été entreposés chez les Rothschild au 14 rue Leroux, par Stefan Osusky, puis saisis et transférés au dépôt de l’ambassade d’Allemagne : - Église Saint-Germain-des-Prés (Französische Kirche), toile, 67 x 50 cm ; - Église de banlieue (Vorstadstrasse mit Kirche), toile, 51 x 61 cm ; - Rue des arcades (Laubenstrasse), huile, 33 x 41 cm ; - Atelier d’artistes ; - Rue de Montmartre ; - Vue du village avec une église (Dorfansicht mit Kirche), toile, ? x 81 cm. D’après le dossier de réclamation de Stefan Osusky déposée à la CRA (3), deux de ces œuvres ont été restituées : « Église de banlieue », le 14 juin 1945 et « Église Saint-Germain-des-Prés », le 4 juin 1952. Les deux premiers tableaux, représentant des églises, ayant été restitués, et la « Rue des Arcades », l’ « Atelier d’artistes » et la « Rue de Montmartre » ne correspondant pas au sujet du R 24 P, il faut conclure que le R 24 P correspond à « Vue du village avec une église ». Il faut noter que dans les documents provenant du Bundesarchiv se trouve une attestation d’Edmond de Rothschild selon laquelle c’est à Edmond que Osusky a confié ses caisses, plutôt qu’à James. Cependant, l’adresse mentionnée est la même que celle de James, et il semble que James comme Edmond possédaient des biens à cette adresse, qui furent spoliés. L’obstacle que constituerait la technique de l’œuvre (la liste de l’ambassade d’Allemagne évoquait une toile alors que l’œuvre est sur carton ou papier marouflé) ne tient pas dans la mesure où la différence entre un papier marouflé sur toile et une toile est difficile à voir et impossible à déceler par le revers. Le tableau fait partie d'un lot d'œuvres envoyé par l'Ambassade d'Allemagne au Ministère des Affaires Étrangères du Reich, Wilhelmstrasse à Berlin (4). Ce lot, selon Rose Valland, aurait été par la suite évacué en Autriche, par les soins du même ministère, à cause des risques provoqués par les bombardements (5). A une date inconnue (probablement au début de 1951), le tableau est retrouvé, parmi d'autres œuvres, dans un grenier du château de Tentschach, près de Klagenfurth, en Autriche, en Zone Britannique d'Occupation. Entre le 16 et le 20 mai 1951, au cours d'une inspection au château, une délégation de l'OBIP en Autriche dresse un inventaire des œuvres ayant une origine française. « Église » y figure sous la mention : « N° 20 - MAURICE UTRILLO - 'Rue avec église en hiver'- Peinture à l'huile sur toile 81 X 60, signée UTRILLO » Inscription au dos : [...] Cachet de la Geheime Feldpolizei Gruppe 540 - RR5 - (voir notre constat du cachet mentionnant "JR 5" à la place de "RR 5"). Au crayon, les chiffres 3/III - sur le cadre "N° 227" en noir. Le tableau est déposé à la Villa du Capitaine de POURTALES à MAIERNIG/KLAGENFURTH » (6). Le délai de réclamation de la France aux Autorités britanniques ayant été dépassé, la restitution des œuvres retrouvées au château de Tentschach intervient dans le cadre d'un accord ministériel. Après la signature de la lettre de décharge britannique, le 11 décembre 1951, les tableaux sont transportés à Vienne (7). Le tableau de Maurice Utrillo est rapatrié vers la France dans le neuvième convoi en provenance de Vienne le 20 décembre 1951 et arrive à Paris le 26 décembre (8). Le 17 juin 1953, l'œuvre est retenue par la huitième commission de choix des œuvres de la récupération artistique (9), puis inscrite le 18 juillet 1953 à l'inventaire spécial du musée national d'Art moderne (10) et attribuée en 1954 au musée national d'Art moderne (11). Elle est mise à disposition du musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme, à Paris, du 20 novembre 1998 au 15 décembre 1999. La Commission pour l'indemnisation des victimes de spoliations a recommandé la restitution le 5 octobre 2021. Le tableau a été restitué aux ayants droit de Stefan Osusky le 3 février 2022.

Commentaire

Champ Catégorie renseigné en 2021.

Catégorie

Oeuvre assurément spoliée.

Restitution

Restitué le 3 février 2022

Observations

Étiquettes : - sur châssis : - 3/11(illisible, Allemagne) : J.R.5 - Pottier (sans indications) - Japon : Maurice Utrillo / Exhibition Japan 1967 N 38 // Tokyo 23 mars-5 mai / Kyoto 13 mai- 11 juin / Fufuoka 18 juin - 30 juin / Nagoya 15 juillet- 30 juillet - IAT Tokyo - C/No 32

Marques

Au revers : Sur la toile : Au pochoir en noir "REC 24 P". Sur le châssis : -Montant supérieur : Au feutre à la main "Utrillo" ; au crayon bleu à la main, partiellement caché par étiquette "Église d(...)" ; étiquette : "Maurice UTRILLO/Exhibition -Japon-1967/n°38/Église de banlieue/c. 1917" ; étiquette "Société d'exploitation des /Ets POTTIER/Emballage-Transport/14, Rue Gaillon,Paris-2ème/(complété à la main) N°70 Utrillo/Église de banlieue/le Clocher" ; étiquette, à la main, stylo brun : "J.R.5" ; étiquette partielle, cachée par étiquette précédente, cachet avec aigle impérial et inscription : "(...)me Feldpolizei/Gruppe 540". -Montant inférieur : A la main, "C/N° 32". -Montant médian : à la main, au crayon "3", au crayon rouge "/11" ; au crayon, à la main "3" (deux fois). -Montant gauche : étiquette blanche ronde sans inscription. -Montant droit : "Caisse n° 1". -Traverse médiane : à la main au crayon bleu "8" ; étiquette à la main, stylo bleu "Récupération n° 24" ; à la main au crayon rose "398" ; à la main au crayon bleu "687" ; étiquette "International Art Transport/60, rue Saint-Sabin Paris 11ème/ROQuette 69-92/Utrillo, n. réf. 4522 Tokyo/Église de banlieue (Clocher de village) 1917/ Prêteur Musée d'Art Moderne Paris, 565 (à la main)". Sur le cadre : -Montant supérieur : Au pochoir noir "227" ; à la main, au crayon rose : 398 ; au pochoir noir "227" ; à la main, au crayon rose "74 8 H" ; à la main, au crayon "4D" (ou "4P"). -Montant inférieur : au crayon, à la main, illisible ; idem. -Montant gauche : étiquette "Dorures encadrements/Harvard Frères/123, boulevard Montparnasse/téléph. Danton 65-68" ; à la main, crayon bleu "C/23/I" ou "92311". -Montant droit : au pochoir noir : "168".

Localisation

Restitué

Exposition

1954 Paris, "Musée national d'art moderne, La collection". 1956-57 (14 avril-1 janvier), Valenciennes, Dijon, Besançon, Strasbourg, Reims, "Cinquante chefs-d’œuvre du Musée national d'art moderne", n° 38. 1957 (11 avril-18 mai), Londres, "An Exhibition of Paintings from the Musée d'Art Moderne, Paris", n° 115. 1960 (8 octobre- 3 novembre), Courbevoie, Musée Roybet-Consuelo Fould, "Utrillo et les peintres de la banlieue". 1967 (mars-juillet), Kyoto, Tokyo, Fukuoka, Nagoya, "Maurice Utrillo" Rétrospective, n° 38. 1967-68 (octobre-février), Le Havre, "Maurice Utrillo" Rétrospective. 1975 (20-28 février), Paris, École polytechnique, "20 ans de peinture française : 1920-1940", n° 10. 1998-1999 (20 novembre 1998-20 novembre 1999), mise à disposition d'un an des œuvres déposées au sein des collections du MNAM par l'OBIP : Paris, Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme. 2008, Jérusalem (18 février-3 juin), Paris, musée d'art et d'histoire du Judaïsme (24 juin-28 septembre), "A qui appartenaient ces tableaux ? Looking for owners" (Cat. : p. 62-63, repr).

Bibliographie

CASSOU, Jean ; DORIVAL, Bernard ; HOMOLLE, Geneviève, "Musée national d'art moderne, Catalogue-guide", Paris, éd. des musées nationaux, 1954 ; p.150. Titré "Église de banlieue, le clocher". Cinquante Chefs-d’œuvre du Musée national d'art moderne : exposition itinérante en 1956 organisée par la Direction des Musées de France et présentée aux musées de Besançon, Dijon, Reims, Strasbourg, Tours, Valenciennes, 24 avril 1956-1er janvier 1957. - Paris : éd. des Musées nationaux, 1956 (préface de Jean Cassou), cat. n° 38 cit. p. 15 (titré "Église de banlieue, le clocher", daté "1917-1918") PETRIDES, Paul, "L’œuvre complet de Maurice Utrillo", Paris, Paul Pétridès, 1962, t. 2, p. 116, repr. n° 565 (v. 1915). Titré "Église de banlieue", daté "vers 1915". Maurice Utrillo. Rétrospective : Tokyo, Musée Central, 23 mars-5 mai 1967 // Kyoto, 13 mai-11 juin 1967 // Fukuoka, 18 juin-2 juillet 1967 // Nagoya, 15-30 juillet 1967. - Tokyo : [s.n.], 1967, cat. n° 38 cit. n.p. (titré "Église de Banlieue", daté "C. 1917"). Présentation des œuvres récupérées après la Seconde Guerre mondiale confiées à la garde du Musée national d'art moderne : Paris, Musée national d'art moderne, Centre Georges Pompidou, Galerie 27, 9-21 avril 1997 (sous la dir. de Didier Schulmann), cat. n° 34 cit. et repr. n.p. (titré "Église de Pont Saint-Martin (Église de banlieue, clocher du village)", daté "circa 1917-1918"). A qui appartenaient ces tableaux ? La politique française de recherche de provenance, de garde et de restitution des œuvres d'art pillées durant la Seconde Guerre mondiale (Looking for Owners. French policy for provenance research, restitution and custody of art stolen in France during World War Two) : Jérusalem, The Israël Museum, 18 février-3 juin 2008 // Paris, Musée d'art et d'histoire du Judaïsme, 24 juin-28 septembre 2008 .- Paris : RMN, 2008 (sous la dir. d'Isabelle Le Masne de Chermont et Laurence Sigal-Klagsbald) n° ISBN 978-2-7118-5543-8, cit. p. 62 et repr. coul. p. 63 (titré "Église").

Notes

(1)MEAE/209SUP363 D70 : "Inventaires des biens spoliés passés par l'Ambassade du Reich 1940, collection James-Armand de Rothschild », liste dite « Liste Baldass », p. 255-258. (2)Bundesarchiv Koblenz B323-429 : - 25 novembre 1959, lettre du ministère des finances allemand au bureau des réclamations allemand demandant une attestation sur la provenance des tableaux de la collection Osusky : « Rue de Montmartre », « Atelier des artistes à Montmartre » ; - 18 novembre 1960, lettre au Bureau des réclamations allemandes : « Laubenstrasse » (33x41), « Dorfansichte mit kirche » (60x81), « Franzosiche kirche » (62 x 50), « Vorstadtstrasse mit Kirche » (51x61). (3)MEAE/209SUP11 : Déclaration après-guerre de Stefan Osusky à la CRA (vers 1945). (4)MEAE/209SUP317 C40 : Documents connus dans leur traduction en français : "Note pour M. le Ministre des Affaires étrangères du Reich", signée par Abetz, le 22 avril 1942 ; "Annexe au protocole sur la mise en sécurité, le 1er février 1941, d’œuvres d'art appartenant à des Juifs", signé par Abetz, Paris , le 1er février 1941 ; "Secret, Annexe 3, Liste des peintures appartenant à des juifs se trouvant dans l'hôtel du 73 Wilhelmstrasse", signé Abetz, Paris, le 1er février 1941. (5)MEAE/209SUP445 : Dossier du neuvième convoi de Vienne, courrier de Rose Valland au Chef de la Délégation en Autriche de l'OBIP / Contrôle des biens, le 21 septembre 1951. (6)MEAE/209SUP445 : Dossier du neuvième convoi de Vienne : courrier de G. H. Pommery, chef de la DDR/CB à M. Husbund, directeur de la R.D. et R. Division, Vienne, 31 mai 1951/Haut Commissariat de la République française en Autriche/Commité exécutif/DRR/CB : "Compte-rendu de mission en zone britannique du 16 au 20 mai 1951 (MM. Ronzevalle & Chéreau)", et liste jointe : "Liste des tableaux d'origine française retrouvés en zone britannique, château de Tentschach/Collection Ribbentrop", tampon de la Commission de récupération artistique du 20 juin 1951 ; courrier de G.H. Pommery à Rose Valland, Vienne le 9 août 1951. (7)MEAE/209SUP445 : Dossier du neuvième convoi de Vienne : courrier échangé en septembre-décembre 1951 entre le Ministre Plénipotentiaire, Directeur de l'OBIP, et J. Jaujard, Directeur Général des Arts, conservateur des Musées nationaux, chargé de la Récupération artistique. La lettre de décharge britannique inclut un amendement invalidant la clause ordinairement adoptée par les britanniques sur la restitution à l'Autriche des œuvres dont le propriétaire resterait inconnu. (8)MEAE/209SUP445 : Dossier du neuvième convoi de Vienne : dans l'inventaire dactylographié du convoi, l'œuvre apparaît sous le numéro de la Commission de récupération artistique ajouté à la main "398", et sous le titre : "Rue avec église en hiver". Dans la liste manuscrite du pointage des œuvres arrivées à Paris, l'œuvre apparaît sous le même numéro et sous la mention "Utrillo église hiver". (9)Le tableau est mentionné sous le titre "Église en hiver" dans la "Liste des objets présentés" à la huitième Commission de choix des œuvres de la récupération artistique, où il est noté retenu. Par omission, il n'est pas mentionné dans le compte-rendu de la séance. (10)MNAM, Conservation Arts plastiques. (11)SMF, sous-direction des collections, dossier Récupération : arrêté du ministère de l’Éducation nationale du 15 janvier 1954.

Date de la dernière mise à jour

2024-03-27

Droits de copie photo

© ADAGP © Paris, musée national d'Art moderne

1/3