Porte-huilier sur quatre pieds rocaille

N°Inventaire

MCSR CLIX

Auteur / exécutant / collecteur

Anonyme ; MEISSEN (manufacture de)

Ecole

Allemagne ; Saxe

Titre

Porte-huilier sur quatre pieds rocaille

Dénomination du bien

Porcelaine

Siècle

Milieu 18e siècle

Technique

Porcelaine dure

Dimensions

H. 0,08 ; La. 0,15 ; Lo. 0,255 m.

Description

Décor polychrome de fleurs en qualité fine ; éléments en relief ; anses en forme de tête de chien au naturel.

Inscriptions

Marque en bleu

Historique

L'objet provenant de la collection Colloredo a été saisi par l'ERR, le 6 février 1942 au garde-meuble, chez Chenue, 5, rue de la Terrasse, à Paris (n° inv. ERR : " Einsatzstab RR ", COL n°10 ? et n° vraisemblablement du garde-meuble : " 5084 "). Il est entré au Jeu de Paume, le jour même. L'inventaire de l'ERR fut " traité " le 3 mars 1943 (1), (2) et (3). Le porte-huilier fut envoyé en Autriche, à Seissenegg (près d'Amstetten) le 18 novembre 1943 (4). Il est rapatrié vers la France par le premier convoi en provenance d'Amstetten, le 17 mars 1948 (5), retenu lors de la cinquième commission de choix des oeuvres de la récupération artistique du 25 octobre 1950 (n° ordre : 38, n° inv. : 72) (6) (procès-verbal incorporé dans celui de la sixième, le 29 mai 1951) et attribué aux musées nationaux (musée de Céramique de Sèvres) en 1951 (7). Le MCSR CXXXX est restitué aux ayant-droits de Lucy Jonquet le 13 février 2020 et il est radié de l'inventaire provisoire.

Commentaire

Champ Catégorie renseigné en 2015. Lucy Jonquet avait été la première épouse, divorcée en 1925, du Prince de Colloredo-Mansfeld ; elle avait déposé ses objets au garde-meuble Chenue ; les Allemands visaient sans doute une autre "Princesse Colloredo", qui n'était pas en fait Princesse mais Comtesse : Berthie von Colloredo-Mansfeld, divorcée du frère cadet du Prince Colloredo. Le lien avec Lucy Jonquet, qui est morte en 1940, a été fait grâce à une lettre à la commission de récupération artistique, vue en 2000 et non retrouvée depuis, de Paul Jonas, qui avait été l'expert pour la compagnie d'assurance au moment du dépôt des oeuvres de Lucy Jonquet chez Chenue. Sans doute Paul avait-il déposé de sa propre initiative une requête au nom de Lucy Jonquet, sans savoir qu'elle était déjà morte. Lorsqu'il l'apprend, il informe la commission de récupération artistique que celle-ci étant décédée, il renonce à son action. Mais le pillage était bien réel.

Catégorie

Oeuvre spoliée avec certitude, en l'état des recherches actuelles.

Marques

Au revers : "3" inscrit au crayon rouge, numéro d'ordre de la cinquième commission de choix des oeuvres de la récupération artistique.

Localisation

Restitué

Etablissement affectataire

Restitué

Exposition

1997 (9 avril-5 mai), Sèvres, musée national de Céramique, Présentation des oeuvres récupérées après la Seconde Guerre mondiale et confiées à la garde des musées nationaux, (Cat. : p. 214.)

Notes

" Musée Céramique de Sèvres, Inventaire des pièces en dépôt provisoire novembre 1949-[1951] ", p. 53 (mention étiquette garde-meuble). (1)MEAE/209SUP90, C-E, A2, 472 : Archives Rosenberg, Inventar-Liste : Princesse Colloredo (COL) -, dossier " Abtlg. II, [Name :] Princesse Colloredo " (Abtlg. II -Abteilung II- signifie département II). (2)MEAE/209SUP24 : dossier n° 45.485 : " Princesse Colloredo " : " dossier transmis DGER OBIP " (sur la dernière page du dossier) ; " dossier retransmis à [la Commission de récupération artistique?] par DGER " (sur le première page) ; " Objets appartenant à la Princesse Colloredo, pris chez Chenue 5 Rue de la Terrasse Paris le 6 ou 7 ou 10 février 1942. La police d'assurance était signée Paul Jonas " ; " Inventaire du garde-meuble lot 1074 " avec deux listes manuscrite et dactylographiée et tampon de la commission de récupération artistique du 27 juillet 1945- (dossier nominatif Commission de récupération artistique). (3)MEAE/209SUP611 S14 : dossier n° 32.155 : BNL 484, Biens non localisés, Princesse Colloredo, corres. : Paul Jonas, 186, Ave Victor Hugo, Paris " ; " Inventaire du garde-meuble , lot 1074. " ; " fiches faites 6.2.48 " -pas de tampon- (dossier de spoliés, classement numérique, OBIP) -même dossier que pour le carton 24-. (4)MEAE/209SUP428 P82 : Amstetten-Seissenegg, Dépot de Seissenegg (Amstetten), Zone Russe, transport des pièces de Paris en Autriche -18 novembre 1943- : " Parti avec le transport n° 07 511473 du 18.11.43 pour le Champ Seissenegg ". (5)MEAE/209SUP428 P82, Amstetten-Seissenegg, " Expéditions d'oeuvres d'art de la Zone Soviétique d'Autriche, 12 Mars 1948, Restitutions, Destination : Paris, liste manuscrite, retour des objets d'Allemagne à Paris : " Mercredi 17 mars 1948, wagon n° 151796, camion n° 5578RN9, caisse COL 1 ". (6)MEAE/209SUP710 R39, " 5ème Commission de choix, 25.10.1950, Céramiques. [n° d'ordre] 38, [n° allemand] ss n°*, [n° inventaire] 72, [Provenance] 1er Amstetten, [Pays ou époque] Meissen, [Sujet] Huillier, [Matière] Porcelaine", (p. 3) *nous pensons avoir retrouvé le numéro allemand (COL n° 10 ?) en consultant l'Inventar-Liste (d'ailleurs peu lisible) (7)SMF, sous-direction des collections, dossier Récupération : Arrêté du ministère de l'Education nationale du 13 août 1951.

Date de la dernière mise à jour

2020-02-17

Droits de copie photo

© Réunion des musées nationaux Grand Palais. © MCSR, Alain Prévet. © SMF, Alain Prévet.

1/8
Porte-huilier sur quatre pieds rocaille_0