Sarcophage : légende de Triptolème

N°Inventaire

AGRR 5

Auteur / exécutant / collecteur

Anonyme ; Rome (atelier de)

Ecole

Ecole italienne (Rome)

Titre

Sarcophage : légende de Triptolème

Siècle

3e quart 2e siècle après J.-C.

Technique

Pierre (marbre blanc à grain fin) ; haut-relief ; bas-relief

Dimensions

H. totale 0,75 ; H. cuve 0,49 ; Lo. 1,83 ; P. 0,60 m.

Description

La face antérieure du sarcophage représente la remise du blé à Triptolème, relatée en trois épisodes : à gauche, le retour sur terre de Coré-Perséphone debout sur son char, arrêté par Aura ou Aurora, jeune femme en costume d'Amazone ; au centre, la remise du blé et le départ de Triptolème pour sa mission : assistée de Dionysos et en présence d'Eubouleus le porcher (?), Déméter tend les épis de blé à Coré qui les dépose dans son voile où puise Triptolème, prêt à partir. A droite, une scène énigmatique comporte quatre personnages, peut-être Déméter, Coré, Iacchos et un putto selon le rite éleusinien. Le thème de la légende de Triptolème est rare dans la sculpture funéraire romaine. Le couvercle comporte, à l'avant, une représentation de banquet, sur une plaque frontale, et trois acrotères, à l'arrière. Sur les petits côtés, sont sculptées, à gauche, une scène de labour et, à droite, une scène de battage.

Historique

D'après les recherches menées jusqu'à présent, l'historique de ce sarcophage reste inconnu avant guerre. Il est rapatrié en France dans le deuxième convoi en provenance de Füssen, alors en zone américaine, aux alentours du 21-24 novembre 1945 (le départ était prévu pour le 12-15 novembre, mais il fut, semble-t-il, retardé de plusieurs semaines ; la date exacte demeure inconnue) (1). Il est cité dans plusieurs listes parmi trois autres sarcophages, sous le terme de « sarcophage » ou « travaux en marbre », et sous le numéro 637, dans la caisse 190 (le numéro 637-190 figure sur les bordereaux du convoi en provenance de Füssen (château de Neuschwanstein) et sur l'arrêté de dépôt au musée du Louvre (2). Sa présence dans ce dépôt de l'ERR laisse supposer la spoliation d'une collection particulière, selon Rose Valland dans une note du 27 janvier 1961 ; elle ajoute que sa provenance est inconnue (3). Les recherches en archives n'ont pas, à ce jour, permis de retrouver le nom d'un propriétaire. Proposé à la première commission de choix des oeuvres de la récupération artistique du 27 octobre 1949 (4), il est attribué aux musées nationaux (musée du Louvre, département des Antiquités grecques et romaines) en 1951 (5). Une décharge signée par Georges Salles, le 9 novembre 1949, atteste de son arrivée au musée du Louvre (6).

Commentaire

Champ Catégorie renseigné d'après les données de la mission Matteoli

Catégorie

Oeuvre probablement spoliée, en l'état des recherches actuelles.

Autres numéros

MNDR 2017 MA 3571

Localisation

Paris ; musée du Louvre ; département des Antiquités grecques, étrusques et romaines

Etablissement affectataire

Paris ; musée du Louvre ; département des Antiquités grecques, étrusques et romaines

Exposition

1997 (9 avril-5 mai) Paris, musée du Louvre, "Présentation des oeuvres récupérées après la Seconde Guerre mondiale et confiées à la garde des musées nationaux" (dossier de presse : p. 32).

Bibliographie

CHARBONNEAUX, Jean, "La Sculpture grecque et romaine au musée du Louvre", coll. des « Guides du visiteur », Paris, Ed. des Musées nationaux, 1963, p. 222-223, n° 3571. TURCAN, Robert, "Les Sarcophages romains à représentations dionysiaques, essai de chronologie et d'histoire religieuse", Paris, Editions E. de Boccard, 1967, p. 2, note 2. BARATTE, François, "Revue archéologique", fascicule 2, Paris, Presses universitaires de France, 1974, p. 271-290. GEYER, Angelika, "Das Problem des Realitätsbezuges en der Dionysischen Bildkunst der Kaiserzeit", Würzburg, Konrad Triltsch Verlag, 1977, p. 63, 71. BARATTE, François et METZGER, Catherine, "Catalogue des sarcophages en pierre d'époques romaine et paléochrétienne. Musée du Louvre", tome II, Paris, RMN, 1985, p. 118-121, n° 48, repr. ; comprend une bibliographie détaillée qui n'a pu être reproduite ici en totalité. BALLET, Pascale, « Isis assise sur la corbeille, au sistre, au pot rond et au miroir, essai d'interprétation », Hommages à Jean Leclant, Etudes isiaques, 1994, vol. 3, Institut français d'archéologie orientale, Bibliothèque d'étude 106/3, p. 26, reprod. CAUBET, Annie, POUYSSEGUR, Patrick, et PRAT, Louis-Antoine, "Légendes du temps", coll. « Louvre, Promenades », Paris, RMN, 2000, p. 40, n° 29, repr.

Notes

(1)MEAE/209SUP437 P95 : Dossier du deuxième convoi en provenance de Füssen, courrier entre le capitaine de Brye, division « Réparations et restitutions » à Munich, et Albert S. Henraux, président de la commission de récupération artistique, à Paris, les 22 et 24 novembre 1945. Liste d'emballage du capitaine Edward E. Adams, à Füssen. Lettre du Chef du bureau des douanes à Albert S. Henraux, le 1er décembre 1949. (2)MEAE/209SUP437 P95 : Dossier du deuxième convoi en provenance de Füssen. Liste du "2e convoi de biens français provenant de Füssen (Neuschwanstein)". (3)MEAE/209SUP420 P69 : "Note pour M. Charbonneaux" de Rose Valland, le 27 janvier 1961. (4)MEAE/209SUP300 et 209SUP710 : Tableaux préparatoires à la première commission de choix des oeuvres de la récupération artistique ; Archives des musées nationaux Z15 B : Comptes-rendus de la séance du jeudi 27 octobre 1949 de la commission de choix des oeuvres de la récupération artistique. (5)SMF, sous-direction des collections, dossier Récupération : Arrêté du ministère de l'Education nationale du 16 mai 1951 ; MEAE/209SUP572 et 209SUP710 R39 : Liste des objets attribués aux musées nationaux. (6)MEAE/209SUP572 : Formule de décharge de G. Salles.

Résumé

Sarcophage supposé spolié car retrouvé dans un dépôt de l'ERR à Füssen.

Etat de conservation

Brisé en de multiples morceaux et restauré ; lacunes peu nombreuses.

Date de la dernière mise à jour

2019-09-24

Droits de copie photo

© Réunion des musées nationaux Grand Palais.

1/7
mnr/AGR00011/AGRR05-MA3571_CopyrightMuseeDuLouvre-HerveLewandowski_Face.jpg