Distillerie dite distillerie Manibas

Désignation

Dénomination de l'édifice

Distillerie

Appelation d'usage

Distillerie Manibas

Titre courant

Distillerie dite distillerie Manibas

Localisation

Localisation

Martinique ; Martinique (972) ; Le Morne-Vert ; R.D. 20

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Martinique nord

Canton

Carbet

Lieu-dit

Maniba

Adresse de l'édifice

R.D. 20

Références cadastrales

1973 A 84

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Partie constituante non étudiée

Moulin, cheminée d'usine, canal d'irrigation, étable à chevaux

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 18e siècle, 4e quart 19e siècle, 2e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1770, 1926

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

La distillerie appartenait à la famille Ballandras. L'ancienne habitation Manibas dont l'existence est attestée depuis au moins 1770 fut d'abord une habitation sucrière et ce jusqu'à la fin du 19ème siècle ; elle conserva du 18e jusqu'à la première moitié du 19e siècle le nom d'habitation Deville. En un peu plus d'un siècle (de 1770 à la fin du 19e siècle) près d'une trentaine de propriétaires se sont succédé. Elle devint ensuite une habitation dite vivrière et cacaoyère à compter des années 1890. Devenue simple propriété, elle fut rachetée par Jean-Baptiste Ballandras en 1924. Ce dernier y fit transplanter en 1926 la distillerie qu'il avait créée au Carbet, à la section Dominants (actuel quartier Lacroix) entre 1914 et 1919. Ses fils Cléraut (ou Cléo ) et Frédéric prirent sa succession à la tête de la distillerie (produisant le rhum Maniba) jusqu'à la fermeture de cette dernière en 1965. Jean-Baptiste Ballandras, quant à lui, mourut en 1966. Le moulin à vapeur avait été installé dans les années 1950 pour pallier au manque d'eau. L'ancienne colonne à distiller fut rachetée par la distillerie Bally.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Pierre, moellon, enduit

Matériaux de la couverture

Tôle ondulée

Source de l'énergie utilisée par l'édifice

Énergie hydraulique, roue hydraulique verticale

Commentaire descriptif de l'édifice

La cheminée et la roue du moulin à eau sont assez bien conservées. En revanche, la toiture a presque complètement disparu et l'ensemble des murs (ou du moins ce qui en reste) est dans un état de délabrement avancé. L'actuel occupant (qui n'est autre qu'un des héritiers Ballandras) a bâti sa maison adossée à la cheminée.

État de conservation (normalisé)

Vestiges, envahi par la végétation, menacé

Protection

Eléments remarquables dans l'édifice

Machine énergétique

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Régis Olivier

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Martinique - Service chargé de l'Inventaire 54, rue Professeur Raymond Garcin 97200 Fort-de-France - 05.96.63.18.61