Maison Lacroix

Désignation

Dénomination de l'édifice

Maison

Appelation d'usage

Maison Lacroix

Titre courant

Maison Lacroix

Localisation

Localisation

Guadeloupe ; Guadeloupe (971) ; Basse-Terre ; 20 rue du Cours-Nolivos

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Basse-Terre (commune)

Adresse de l'édifice

Cours-Nolivos (rue du) 20

Références cadastrales

2001 AM 78, 515

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 18e siècle, 1ère moitié 19e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

3e quart 20e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Cette maison a probablement été construite vers 1780 sur une parcelle traversante donnant sur la rue Docteur-Cabre. En 1800, sa propriétaire, la veuve Lacaze, appartient à une famille de négociants connue depuis le début du XVIIIe siècle à Basse-Terre. En 1807, la maison principale présente 5 ouvertures en pierre de taille au rez-de-chaussée et au premier, et trois au-dessus, elle est couverte en essentes. A l'arrière, deux magasins, probablement des ailes ouvertes en appentis, se prolongent jusqu'à la rue des Consuls [Cabre] et une cuisine occupe l'extrémité de l'une des ailes. En 1811, elle est acquise par Félicité Briot, veuve d'un marchand ; cette dernière possède déjà depuis 1807 une boutique rue Dumanoir où elle vend de l'alcool mais aussi du savon, des chandelles, des confiseries... Ces petits commerces étaient nombreux en ville, particulièrement dans ce quartier proche du port. Son commerce ayant probablement prospéré, Félicité Briot a pu alors s'installer dans cette grande maison du cours pour ouvrir une boutique plus spacieuse. Vers 1820, la parcelle est partagée en deux et une seconde maison est construite sur la rue du Docteur-Cabre, remplaçant les anciens magasins. En 1823, le rez-de-chaussée donnant sur le cours est divisé en une grande et une petite boutique ainsi que par une galerie ; l'étage compte plusieurs chambres avec une autre galerie. Les deux parcelles ont été de nouveau réunies dans les années 1970 ; la cour a été couverte et la distribution intérieure a été en grande partie modifiée, tout en conservant la vocation commerciale de l'édifice.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Pierre, moellon, enduit partiel, bois

Matériaux de la couverture

Tôle ondulée

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré

Typologie de couverture

Toit à longs pans

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, en charpente

Commentaire descriptif de l'édifice

La parcelle est traversante, ouvrant aussi la rue du Docteur-Cabre. Les deux maisons, autrefois séparées par une cour, sont en maçonnerie, à 2 niveaux avec un étage de comble occupé par un grenier. La maison donnant sur le cours Nolivos présente 5 grandes ouvertures segmentaires, caractéristiques de la 2e moitié du 18e siècle à Basse-Terre : des portes-fenêtres au rez-de-chaussée et à l'étage 3 portes-fenêtres encadrées par 2 fenêtres. Le balcon couvert a probablement été ajouté au cours de la 2e moitié du 19e siècle. Lorsque la cour a été couverte, les façades postérieures des 2 maisons ont été détruites. La maison ouvrant sur la rue du Docteur-Cabre présente qu'en à elle des ouvertures rectangulaires, à la mode à partir des premières années du 19e siècle. Les baies du rez-de-chaussée ont été agrandies pour aménager des vitrines. A l'étage, les cloisons en bois anciennes ont été conservées.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2004

Date de rédaction de la notice

2004

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Desmoulins Marie-Emmanuelle

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Guadeloupe - Service chargé de l'Inventaire
22, rue Perrinon 97100 Basse-Terre - 05.90.41.14.49

1/3
maison Lacroix
maison Lacroix
© Inventaire général, ADAGP ; © commune de Basse-Terre
Voir la notice image