Entrepôt commercial de glace dit La glacière

Désignation

Dénomination de l'édifice

Entrepôt commercial

Appelation d'usage

La glacière

Titre courant

Entrepôt commercial de glace dit La glacière

Localisation

Localisation

Guadeloupe ; Guadeloupe (971) ; Basse-Terre ; 9 rue L'Herminier

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Basse-Terre (commune)

Adresse de l'édifice

L'Herminier (rue) 9

Références cadastrales

2001 AM 625

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 19e siècle, 2e moitié 20e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

En 1828, le gouverneur accorde à Piollet un privilège pour l'importation et la vente de la glace en Guadeloupe. Ce dernier s'engage, en contrepartie, à construire à Basse-Terre un bâtiment pour stocker la glace. En 1829, il s'associe avec 3 autres négociants, Poulain, Pedemonte et Picard. Entre 1829 et 1833, la société édifie une glacière à Basse-Terre. Elle est décrite ainsi : construite avec soin en maçonnerie, avec des voûtes en pierre de taille, sa forme est octogonale à l'intérieur, elle possède un escalier placé dans un avant-corps bâti. L'intérieur est équipé de madriers et est recouvert de paille. Elle a une hauteur de 8 pieds. Cependant dès 1834, elle est vendue par adjudication et n'est estimée qu'à 3 000 F en raison de son inutilité. Il semble donc que l'expérience ait été un échec. Frederic Tudor a été le premier à se lancer, dans les années 1805, dans l'exportation de glace depuis les États-Unis vers les pays tropicaux. Il a l'idée géniale de collecter pendant l'hiver la glace des lacs de la région de Boston et de l'utiliser comme lest pour les navires. Son premier bateau livre Saint-Pierre de la Martinique en 1806 mais l'opération se solde par un échec financier. L'entreprise Tudor ne commence à faire des bénéfices que dans les années 1820 en livrant de la glace en Louisiane, à La Havane, à La Jamaïque puis dans les années 1830, à Calcutta, Madras... On ignore si la société de Piollet traite avec Frédéric Tudor ou si c'est un de ces nombreux concurrents qui approvisionnent la Guadeloupe. La maison de commerce Pedemonte et Picard la rachète et continue au moins jusqu'en 1845 d'importer de la glace. À cette date, l'administration coloniale semble lui avoir retiré son privilège c'est-à-dire l'exemption sur tous droits de tonnage et de navigation de la glace dans la colonie car la glace a manqué à plusieurs reprises, précisément au moment des chaleurs et des maladies. La glacière reste cependant la propriété de cette maison jusqu'en 1870, sans que l'on sache si elle a vraiment fonctionné et si elle était louée aux nouveaux concessionnaires. La Colonie et la municipalité ont continué à octroyer des concessions pour le débit de la glace jusque dans les années 1890, date à laquelle la glace naturelle est concurrencée par la glace artificielle . Ainsi une glacière, en utilisant la force motrice de la rivière du Galion, est installée au début du 20e siècle à la sortie de Basse-Terre. Les contraintes auxquelles sont assujettis les concessionnaires (horaires d'ouverture fixes et service de garde afin d'approvisionner en permanence les hôpitaux) laissent supposer que son utilisation médicale a probablement prévalu en Guadeloupe (On utilisait aussi la glace pour conserver les morts). En Europe ou au Etats-Unis, avec le succès des limonadiers et des glaciers, la consommation de la glace alimentaire, produit d'abord réservé aux classes plus aisées, s'est démocratisée au cours du 19e siècle.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Bois, pierre, moellon, enduit partiel, béton, parpaing de béton

Matériaux de la couverture

Tôle ondulée, pierre en couverture, brique en couverture

Description de l'élévation intérieure

En rez-de-chaussée

Typologie du couvrement

Coupole, en brique

Typologie de couverture

Toit à longs pans, extrados de voûte, dôme circulaire

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier intérieur, escalier droit, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

La parcelle est traversante. Construite en pierre et brique, le long du rivage, la glacière est de forme octogonale, couverte par une coupole. Afin d'éviter les réchauffements, elle était accessible par une porte-haute et un escalier extérieur qui est aujourd'hui détruit. Pour réduire au maximum la circulation de l'air, la glace était tassée au fond du puits et isolée du sol et des parois en pierre par du bois et de la paille ou de la sciure. La coupole générait des courants d'air qui maintenaient une température basse. En 1953, lors de l'aménagement d'un commerce, une porte cochère a été ouverte sur la cour et le niveau du sol à l'extérieur comme à l'intérieur du local a été remblayé, recouvrant le système d'évacuation des eaux de fonte. L'ancien mur brise-lames est en partie enfoui depuis la construction du boulevard maritime. À côté de la glacière se trouvaient d'autres bâtiments en bois qui ont été remplacés par des constructions en béton.

Protection et label

Date et niveau de protection de l'édifice

2002/07/26 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

En totalité (cad. 2001 AM 625) : inscription par arrêté du 26 juillet 2002

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2002

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Desmoulins Marie-Emmanuelle

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Guadeloupe - Service chargé de l'Inventaire
22, rue Perrinon 97100 Basse-Terre - 05.90.41.14.49

1/14
entrepôt commercial de glace dit La glacière
entrepôt commercial de glace dit La glacière
© Inventaire général, ADAGP ; © commune de Basse-Terre
Voir la notice image