Château Frayé

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château

Appelation d'usage

Château Frayé

Titre courant

Château Frayé

Localisation

Localisation

Île-de-France ; Essonne (91) ; Vigneux-sur-Seine ; rue de Bellevue

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Vigneux-sur-Seine

Lieu-dit

En ville

Adresse de l'édifice

Bellevue (rue de)

Références cadastrales

1983 AH 131, 385, 555, 657

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Pièce d'eau

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e moitié 18e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Le château est le centre d'un domaine seigneurial qui porte jusqu'au milieu du XVIe siècle le nom de Château-Festu et prend ensuite celui de Château-Fraguier quand il appartient, vers 1590, à Nicolas Fraguier, correcteur des comptes. Ce domaine comprend 148 arpents en 1757. Le château est sans doute reconstruit dans la 2e moitié du XVIIIe siècle. En 1802, le domaine comprend, outre le château situé entre cour et parc et flanqué d'une grande cour jouxtant celle de la ferme : à gauche de l'entrée, c'est-à-dire à l'opposé de la ferme, un petit jardin communiquant par ses clôtures avec le parc ; face à l'habitation, un parc agrémenté d'un canal, et comprenant, à gauche, un grand verger et une pièce de labour, à droite un bois futaie, verger et prairie, le tout entouré de fossés ; derrière la cour de ferme, un potager divisé en 3 parties par des murs intérieurs ; et 71 ha 75 environ de terres. En 1836 l'ensemble, qui s'étend alors sur 230 ha, est acheté par la Société agricole et industrielle de Château-Frayé qui a pour objet la culture des betteraves et la production du sucre ; cette société en commandite composée de 32 actionnaires fonctionne jusqu'en 1843. En 1899, 100 hectares sont vendus par M. Poupinet, cultivateur, à la société Porchy et Derore qui en entreprend le lotissement, le propriétaire se réservant le château, les bâtiments de la ferme, une partie du parc et sa pièce d'eau (avec le droit d'exploitation de la glace). Ce lotissement est le début de l'agglomération de Vigneux. En 1905, le conseil municipal contraint les lotisseurs à remettre en état la pièce d'eau, alimentée par des conduites souterraines recueillant les eaux du plateau : ses berges sont confortées, l'île maçonnée et consolidée par des rochers de béton. En 1922, le château et ses dépendances sont vendus, puis lotis à leur tour et le château démoli. En 1954 un projet de comblement du plan d'eau pour réaliser un terrain à bâtir est abandonné sous la pression de la municipalité. Des travaux d'assainissement et de restauration, comprenant notamment la création de deux allées autour de la partie circulaire, sont réalisés en 1976. Lieu de loisirs et de promenade, la pièce d'eau a donné son nom au quartier du Lac.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Enduit

Matériaux de la couverture

Ardoise

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré, étage de comble

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe, toit en pavillon

Commentaire descriptif de l'édifice

Le château était situé à l'extrémité de la partie rectangulaire de la pièce d'eau. Une cour bordée de communs le séparait de la route de Corbeil (bd Henri-Barbusse) ; ceux de droite en entrant étaient reliés aux bâtiments de la ferme. Les deux travées centrales du corps principal (à un étage carré et étage de comble) étaient surmontées d'un fronton triangulaire percé d'un oeil-de-boeuf. Ce corps central a disparu mais les deux ailes (couvertes d'un toit en pavillon) subsistent, bien qu'incorporées dans des pavillons construits après le lotissement du domaine (10-12 et 11-13, rue de Bellevue) ; l'aile orientale est flanquée à l'arrière d'une tourelle en poivrière. Des anciens pavillons d'entrée situés sur le boulevard Henri-Barbusse, celui de gauche (n° 209) a été détruit en 1973. La pièce d'eau d'environ 400 m de longueur se compose d'une partie rectangulaire en forme de canal prolongée d'une partie circulaire (le "lac") au milieu de laquelle se trouve une île. Elle est alimentée par des conduites souterraines venant du plateau de Sénart, ainsi que par une source en tête du canal. L'île plantée d'arbres et agrémentée d'une grotte est placée à la jonction du canal et du lac.

État de conservation (normalisé)

Vestiges

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2005

Date de rédaction de la notice

2006

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Blanc Brigitte

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional d'Ile-De-France - Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel 115, rue du Bac 75007 Paris - 01.53.85.59.93

1/19
château Frayé
château Frayé
© Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
Voir la notice image