Piscine Caneton

Désignation

Dénomination de l'édifice

Piscine

Appelation d'usage

Piscine Caneton

Titre courant

Piscine Caneton

Localisation

Localisation

Île-de-France ; Essonne (91) ; Draveil ; 53-59 rue Ferdinand-Buisson

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Draveil

Adresse de l'édifice

Ferdinand-Buisson (rue) 53-59

Références cadastrales

1983 AY 16

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1977

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Description historique

Equipement construit dans le cadre du programme "Mille piscines industrialisées" lancé en 1972 par le secrétariat d'Etat à la jeunesse, aux sports et aux loisirs pour stimuler la pratique de la natation et remédier au sous-équipement du pays en matière de piscines, une industrialisation très poussée devant permettre de réduire les coûts de construction de cet équipement. 5 types (Caneton, Iris, Plein Ciel, Plein Soleil et Tournesol) sont retenus au concours ministériel pour une construction en série organisé en mai 1969. Une procédure originale est suivie pour la réalisation du programme, l'Etat assurant la maîtrise d'ouvrage et livrant la piscine "clés en main", la commune apportant le terrain, exécutant les travaux d'aménagement des abords et participant à la construction par le paiement d'un fonds de concours. 4 piscines sont affectées au département de l'Essonne en 1972 et 5 en 1973. Celle de Draveil est mise en service en 1977.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Béton, pan de bois, verre

Matériaux de la couverture

Matériau synthétique en couverture

Typologie de couverture

Terrasse, lanterneau

Commentaire descriptif de l'édifice

Le bassin, monté à partir d'éléments préfabriqués en béton armé, mesure 25 m sur 10 m pour une profondeur de 0, 70 m à 2 m. Le revêtement Epoxy prévu pour le bassin de la piscine est remplacé par un revêtement en carrelage. La superstructure du bâtiment vestiaire est réalisée par panneaux sandwiches et ossature bois, avec éclairage zénithal. Celle du bâtiment piscine est réalisée par panneaux sandwiches et poutres et poteaux, caisson en contre-plaqué et lamellé collé. La toiture comporte 5 panneaux translucides ouvrants, de 40 m2 chacun, dont l'ouverture et la fermeture se font électriquement. La façade sud s'ouvre grâce à des panneaux pivotants qui en position ouverte forment coupe-vent sur le solarium. Les communes ont la possibilité d'opter pour l'une des variantes d'habillage des murs extérieurs en matériau traditionnel susceptible de faciliter l'intégration dans le site.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété publique

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2006

Date de rédaction de la notice

2006

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Blanc Brigitte

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional d'Ile-De-France - Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel
115, rue du Bac 75007 Paris - 01.53.85.59.93

1/17
piscines
piscines
© Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de l'Essonne
Voir la notice image