Usine de boissellerie Woerlin, puis usine de petite métallurgie Hanauer-Woerlin, actuellement atelier

Désignation

Dénomination de l'édifice

Usine de boissellerie

Appelation d'usage

Usine de boissellerie Woerlin ; Usine de petite métallurgie Hanauer-Woerlin

Destination actuelle de l'édifice

Usine de petite métallurgie ; magasin de commerce ; atelier

Titre courant

Usine de boissellerie Woerlin, puis usine de petite métallurgie Hanauer-Woerlin, actuellement atelier

Localisation

Localisation

Franche-Comté 90 Lachapelle-sous-Rougemont

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Territoire de Belfort

Canton

Rougemont-le-Château

Adresse de l'édifice

Pierre Jaminet (rue) 16

Références cadastrales

1985 C 193, 194

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Partie constituante non étudiée

Atelier de fabrication, salle des machines

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Limite 19e siècle 20e siècle

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques, daté par tradition orale

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Une fabrique de navettes pour métiers à tisser appartenant à Louis Woerlin est mentionnée dès 1884 dans la commune. Une petite usine, édifiée à la fin du 19e ou au début du 20e siècle, laisse penser que l'activité y est transférée. En 1900, la société Woerlin Frères produit des pointes de navettes en métal, des pièces détachées pour tissages et filatures, ainsi que des navettes et ensouples. L'affaire est reprise dans les années 1930 par les établissements Hanauer-Woerlin, puis vers 1958 par la société Lisch de Cernay (68) , toujours spécialisée dans la fabrication de pointes de navettes en métal. Après la fermeture de l'usine vers 1963, le bâtiment est occupé par un magasin de commerce (confiserie) jusqu'en 1989, puis acheté par la société Sifferlen qui ouvre un petit atelier d'essuyage industriel. Depuis 1997, un entrepreneur en maçonnerie occupe les lieux. La cheminée de la machine à vapeur a été détruite en 1989. Une machine à vapeur attestée vers 1930. 15 personnes vers 1955.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Grès, moellon, enduit, brique

Matériaux de la couverture

Tuile mécanique, ciment amiante en couverture

Description de l'élévation intérieure

En rez-de-chaussée

Typologie du couvrement

Charpente métallique apparente

Typologie de couverture

Toit à longs pans

Source de l'énergie utilisée par l'édifice

Énergie thermique, produite sur place

Commentaire descriptif de l'édifice

Bâti en rez-de-chaussée, l'atelier de fabrication est en moellon de grès enduit couvert de toits à longs pans. L'extension orientale possède une charpente métallique ; elle est couverte en ciment amiante. La salle des machines est en brique.

État de conservation (normalisé)

Établissement industriel désaffecté

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1999

Date de rédaction de la notice

1999

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Favereaux Raphaël

Cadre de l'étude

Patrimoine industriel

Typologie du dossier

Dossier individuel