Carrière ; usine de taille de matériaux de construction de Chassignelles (activités liées au canal de Bourgogne)

Désignation

Dénomination de l'édifice

Carrière, usine de taille de matériaux de construction

Titre courant

Carrière ; usine de taille de matériaux de construction de Chassignelles (activités liées au canal de Bourgogne)

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Yonne (89) ; Chassignelles

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Bourgogne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Bourgogne

Lieu-dit

Bief 79 du versant Yonne

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Nom du cours d'eau traversant ou bordant l'édifice

Canal de Bourgogne

Partie constituante non étudiée

Aire des matières premières, aire des produits manufacturés, quai, bassin de port

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e moitié 19e siècle, 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1870

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques, daté par source

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

L'usine de taille de pierre de Chassignelles, créée en 1870, est l'une des premières entreprises d'envergure nationale de taille de pierre marbrière. Elle regroupe, sous le nom de Renard et Fèvre, puis Fèvre et compagnie, les carrières de Chassignelles, Fulvy, Argenteuil-sur-Armançon et Méreuil. Au bord du canal est installée une usine à vapeur de transformation de la pierre. Cet ensemble de grande taille a été abandonné dans les années 1980 et démantelé dans les années 2000. La carrière de Chassignelles est toujours en activité, mais l'usinage se fait à Ravières, par Rocamat. La pierre est connue, entre autres, sous le nom de pierre des Abrots ou pierre d'Ancy-le-Franc.

Description

Commentaire descriptif de l'édifice

Sur la rive gauche du canal, en amont de Chassignelles, étaient réunies les différentes étapes du travail de la pierre, de l'extraction à l'expédition, par un appontement particulier, ménagé dans la rive gauche, entièrement réservé à l'activité de l'usine. Elle comprenait un ensemble de machines très perfectionnées pour l'époque, d'abord une turbine alimentée par un barrage mobile sur l'Armaçon, puis une machine à vapeur. Une très haute cheminée en brique signalait l'usine de très loin. La pierre était tranchée par sept châssis traditionnels des années 1925-1930, mais aussi par un châssis diamanté de grande puissance, ainsi que par des tronçonneuses à roue diamantée. Un atelier de taille massive complétait l'ensemble. Les produits finis étaient transportés dans les bateaux par un pont roulant électrique. Un bassin rectangulaire ménagé dans la rive droite du canal permettait le mouvement des bateaux. De tout cela ne restent qu'une ancienne passerelle, une arcature et quelques rails de voie ferrée.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2011

Date de rédaction de la notice

2011

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Lestienne Cécile, Malherbe Virginie, Lallement Aurélie

Cadre de l'étude

Enquête thématique régionale (canaux de Bourgogne)

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Bourgogne - Service Patrimoine et Inventaire 17, bd de la Trémouille BP 23502 - 21035 Dijon cedex - 03.80.44.40.55

1/4
carrière ; usine de taille de matériaux de construction de Chassignelles (canal de Bourgogne)
carrière ; usine de taille de matériaux de construction de Chassignelles (canal de Bourgogne)
© Région Bourgogne - Inventaire général
Voir la notice image