Pont routier isolé (canal de Bourgogne)

Désignation

Dénomination de l'édifice

Pont

Précision sur la dénomination de l'édifice - hors lexique

Pont routier isolé

Titre courant

Pont routier isolé (canal de Bourgogne)

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Yonne (89) ; Brienon-sur-Armançon

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Bourgogne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Bourgogne

Lieu-dit

Bief 112 du versant Yonne

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Nom du cours d'eau traversant ou bordant l'édifice

Canal de Bourgogne

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 19e siècle, 2e quart 19e siècle, 4e quart 19e siècle, 4e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1809, 1839, 1890

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques

Description historique

Pont édifié entièrement en pierre en 1809 par l'adjudicataire Georges-Laurent Belloc, d'après le projet dressé par l'ingénieur ordinaire Robillard, visé par l'ingénieur en chef Sutil (Archives départementales de l'Yonne, 3 S 84). Sa construction avait été décidée en 1808 par l'administration (Archives départementales de l'Yonne, 3 S 43). Il a été exhaussé une 1ère fois en 1839 après l'adjudication des travaux à l'entrepreneur Lejeune-Gaillard, de Brienon, d'après le projet présenté par Leblanc, ingénieur ordinaire, visé par Bonnetat, ingénieur en chef. Il fallait remonter "de 0,25 m la voûte du pont en arc de cercle. La clef du pont dont il s'agit, par suite d'une erreur commise en 1829 lors de sa fondation, ne se trouve qu'à 3,33 m au lieu de 3,58 m en contre-haut de l'étiage de navigation. Le commerce notamment les marchands de charbon souffrent beaucoup de cette erreur dont ils demandent depuis longtemps la rectification, attendu que les règlements de police du canal permettent de donner à la charge des bateaux une hauteur de 3,30 m au dessus de la flottaison". D'après le devis, "les moellons proviennent des carrières de grès de Frécambault [à Avrolles], et la pierre de taille des carrières de Cry". Toujours signalé en pierre en 1889 (Archives nationales, F14 12521), l'ouvrage a été élargi peu après, en même temps qu'un nouvel exhaussement avec pose d'un tablier métallique par la société anonyme des forges de Commentry-Fourchambault sous la direction de l'ingénieur en chef Fontaine (commencés en 1890, les travaux étaient reçus en 1893). Le conseil municipal avait réclamé le remaniement de ce pont "sur lequel la route départementale n° 4 traverse à Brienon le canal de Bourgogne [...] de manière à ce que son axe se trouve au milieu de la rue y aboutissant". Sa reconstruction, prévue par l'administration, "se trouve comprise dans les travaux d'amélioration projetés sur le canal" et "rien ne s'oppose à ce que l'on profite de cette circonstance pour satisfaire à la demande du conseil municipal" (Archives nationales, F14 13039 et Archives départementales de l'Yonne, 3 S 95 et 3 S 96). Le tablier a été refait en béton à la fin du 20e siècle. L'ouvrage permet toujours le passage de voies importantes.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon, pierre de taille, béton

Commentaire descriptif de l'édifice

Culées en pierre. Tablier en béton. Parapets modernes. Escaliers latéraux.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété publique

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2008 ; 2011

Date de rédaction de la notice

2008 ; 2011

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Inguenaud Virginie, Lestienne Cécile, Malherbe Virginie, Lallement Aurélie

Cadre de l'étude

Enquête thématique régionale (canaux de Bourgogne)

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Bourgogne - Service Patrimoine et Inventaire 17, bd de la Trémouille BP 23502 - 21035 Dijon cedex - 03.80.44.40.55

1/2
pont routier isolé (canal de Bourgogne)
pont routier isolé (canal de Bourgogne)
© Région Bourgogne - Inventaire général
Voir la notice image