Château

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château

Titre courant

Château

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Yonne (89) ; Jouancy

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Bourgogne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Noyers

Références cadastrales

1956 A 466

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Partie constituante non étudiée

Communs, colombier

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 16e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1563

Commentaires concernant la datation

Porte la date

Auteur de l'édifice

Dange Nicolas (architecte)

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Signature

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Edouard Nicolas d' (commanditaire)

Lieu de conservation d'un élément architectural déplacé

Parties déplacées à : Etats-Unis

Description historique

Des documents mentionnent Jouancy dès le 12e siècle, une maison-forte devait exister à cette époque. En 1250, le fief est vendu par Jean de Polisy à Miles de Noyers, comte de cette ville. En 1448, le domaine échoit à Bonne de Damas, épouse de Jean d'Edouard. Cette famille conserve le fief jusqu'à la fin du 17e siècle. En 1563, Nicolas d'Edouard fit démolir l'ancien manoir ruiné et construire le château actuel par Nicolas Dange (ou Dangiers) de Troyes comme en témoigne une inscription gravée sur le corps de logis (fenêtre située à l'aplomb du portail d'entrée) : LAN MIL Vc SOYXANTE ET TROIS NICOLAS DANGE NATIF DE TROYE EN COMMENSA CE BASTIMAN ET Y A PERDU MILLE FRANCS. La construction était à peine terminée en 1575, à la mort du seigneur. En 1682, le château passe aux Pernes d'Epinac et en 1740 à Armand-Jean de Senevoy. Dès la première moitié du 19e siècle, le château et les terres sont morcelés en diverses propriétés agricoles. Le château est en très mauvais état. Le décor intérieur a été pillé (boiseries et cheminée monumentale sculptée, ornée du monogramme de Nicolas d'Edouard, vendue en 1927 à des Américains). Le château est vendu en 1980 ; le nouveau propriétaire entreprend d'importantes restaurations de 1980 à 1997.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, pierre de taille, moellon, enduit partiel

Matériaux de la couverture

Tuile plate, tuile mécanique, lave en couverture

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, 1 étage carré

Typologie du couvrement

Voûte en berceau, voûte d'arêtes, voûte d'ogives, voûte en arc-de-cloître

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans, toit en pavillon, appentis, toit conique

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier en vis, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

Château composé d'un corps principal flanqué de 2 pavillons sensiblement carrés. Construit en grand appareil de pierre du pays, au niveau inférieur de la façade du corps central et des faces internes des pavillons, ainsi que pour le solin des autres faces des pavillons et l'allège des fenêtres du second niveau. Moyen appareil crépi au niveau inférieur des pavillons ; moellons équarris crépis pour les niveaux supérieurs du bâtiment. Traces de crépi rosé avec motifs géométriques sur la face antérieure du pavillon gauche. L'entrée du corps central donne sur un vestibule couvert d'une voûte en berceau à caissons et lunettes ; le bâtiment double en profondeur est dessservi par un couloir couvert d'une voûte en berceau. Les pièces du rez-de-chaussée sont voûtées soit en arc-de-cloître déprimée, soit en berceau, soit en voûte d'arêtes, l'une d'elles possède une cheminée monumentale au manteau mouluré. L'édifice compte de nombreuses cheminées monumentales à décor varié. A l'étage de l'aile droite, une pièce est couverte d'une voûte en arc-de-cloître. Caves couvertes d'une voûte en berceau avec doubleaux reposant soit sur des piliers à impostes, soit sur des culots moulurés. Dans la cour près des communs se dresse un colombier circulaire, couvert de lave.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Ornement à forme géométrique ; ornement à forme végétale

Description de l'iconographie

Ornement géométrique et végétal : voûtes, cheminées.

État de conservation (normalisé)

Restauré

Protection et label

Date et niveau de protection de l'édifice

1967/12/04 : classé MH

Intérêt de l'édifice

À signaler

Eléments remarquables dans l'édifice

Cheminée

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1969

Date de rédaction de la notice

1997

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Lauvergeon Bernard, Boyon Marie-France, Fromaget Brigitte

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Bourgogne - Service Patrimoine et Inventaire
17, bd de la Trémouille BP 23502 - 21035 Dijon cedex - 03.80.44.40.55