Usine de porcelaine J. Teissonnière et Compagnie, puis Porcelaines des Trois-Maisons, puis Legrand Lebouc Lègle

Désignation

Dénomination de l'édifice

Usine de porcelaine

Appelation d'usage

Usine de porcelaine J. Teissonnière et Compagnie, puis Porcelaines des Trois-Maisons, puis Legrand Lebouc Lègle

Titre courant

Usine de porcelaine J. Teissonnière et Compagnie, puis Porcelaines des Trois-Maisons, puis Legrand Lebouc Lègle

Localisation

Localisation

Limousin ; Haute-Vienne (87) ; Limoges ; 11, 13 rue des Trois-Maisons ; impasse Danton

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Limoges

Canton

Limoges-Puy-Las-Rodas

Adresse de l'édifice

Trois-Maisons (rue des) 11, 13 ; Danton (impasse)

Références cadastrales

2002 IW 173

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Atelier de fabrication, bureau d'entreprise, entrepôt industriel, magasin industriel

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 20e siècle, 3e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1907, 1966, 1969

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Description historique

En juin 1906 Jules Teissonnière entreprend la construction de cette usine de porcelaine. Elle entre en activité l'année suivante. En novembre 1951 la S.A. J. Teissonnière et Compagnie est transformée en SARL des Anciens Etablissements J. Teissonnière et Compagnie, gérée par M. Leiss. A la fin des années 1960, l'entreprise prend le nom de Porcelaines des Trois-Maisons. D'importants travaux d'extension sont réalisés en 1966 et 1969 par l'entrepreneur Marcel Deluret et Compagnie de Limoges. L'usine, spécialisée dans la fabrication par coulage de miniatures, biscuits artistiques et articles pour confiseurs, est acquise en 1973 par la société Limoges Castel qui devient alors le plus important fabricant de miniatures et articles de cadeaux, en absorbant plusieurs autres entreprises porcelainières de Limoges (Malbec et Compagnie, Bardet...). Depuis 1992 l'usine est occupée par les établissements Legrand Lebouc Lègle, dirigée par Frédéric Lebouc, petit-fils du fondateur des Etablissements Legrand. Il n'y a plus de fabrication de blanc sur le site, mais uniquement de l'émaillage et de la décoration. Une partie des locaux est utilisée par un organisme privé de formation supérieure. En 1907 l'usine est dotée d'un four rond à trois alandiers, alimenté au charbon, d'une capacité de 7 m3. Ce four, en service jusqu'en novembre 1961, est remplacé à cette date par un four-cellule de type GDF-Prévot du constructeur de Limoges J. Coudamy, d'une capacité de 2 m3. Le four rond est à cette occasion démoli. L'usine emploie actuellement trois fours-cellules pour la cuisson des décors (étudiés) et deux pour la cuisson de l'émail (étudiés). L'établissement emploie 32 ouvriers en 1926 (dont 27 femmes) , 45 en 1965, 8 en 2003.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Pierre, moellon, enduit partiel, béton, béton armé, brique

Matériaux de la couverture

Tuile mécanique, ciment amiante en couverture

Description de l'élévation intérieure

2 étages carrés

Typologie de couverture

Terrasse, toit à longs pans, toit à un pan

Commentaire descriptif de l'édifice

Les bâtiments de 1906 sont en moellon de pierre, partiellement enduit, dotés d'un étage carré. L'enduit de la façade sud de l'ancien atelier de coulage, constituée de piliers et larges baies, masque sans doute un appareillage en brique. Les extensions postérieures à 1966 sont en béton armé. Ainsi le bâtiment formant l'angle de la rue des Trois-Maisons et de l'impasse Danton a été en partie surélevé d'un deuxième étage carré, et en partie couvert d'une terrasse. Un autre bâtiment, construit en 1969, et accolé au précédent, occupe partiellement la cour de l'usine. Toutes les toitures sont à longs pans ou à un pan, en tuile mécanique pour les parties les plus anciennes, et en fibrociment pour les autres.

Protection

Référence aux objets conservés

IM87001681, IM87001682, IM87001680, IM87001679, IM87001678

Eléments remarquables dans l'édifice

Machine de production (étudiée dans la base Palissy)

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Pillet Frédéric

Cadre de l'étude

Patrimoine industriel (enquête partielle, commune de Limoges)

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Limousin - Service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel 27 boulevard de la Corderie 87031 Limoges Cedex - 05 87 21 20 95 ou 05 87 21 20 90

1/12
usine de porcelaine J. Teissonnière et Compagnie, puis Porcelaines des Trois-Maisons, puis Legrand Lebouc Lègle
usine de porcelaine J. Teissonnière et Compagnie, puis Porcelaines des Trois-Maisons, puis Legrand Lebouc Lègle
© Inventaire général, ADAGP
Voir la notice image