Église paroissiale Saint-Just

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Just

Titre courant

Église paroissiale Saint-Just

Localisation

Localisation

Limousin ; Haute-Vienne (87) ; Saint-Just-le-Martel

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Limoges périphérie

Canton

Limoges-Panazol

Références cadastrales

1812 A3 740, 1993 AH 32

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Limite 12e siècle 13e siècle, 14e siècle (?), limite 16e siècle 17e siècle, 19e siècle, 1er quart 20e siècle (?)

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Eglise limite 12e 13e siècle, clocher-mur probablement du 14e siècle. La voûte d'origine en maçonnerie, remplacée par un plafond en bois, a été refaite en brique en 1896. Les baies du choeur ont été agrandies en 1867. La charpente, peut-être de la fin du 16e ou du début du 17e siècle, porte de nombreuses traces de reprises. Il est possible que les faux-entraits moisés du 1er niveau aient été ajoutés au moment de la construction de la voûte plâtrière vers 1896 (mais la documentation n'en parle pas) , ou au cours du 19e siècle, voire jusqu'à la fin du 1er quart du 20e siècle.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Granite, pierre de taille, brique

Matériaux de la couverture

Ardoise

Typologie de plan

Plan allongé

Typologie du couvrement

Voûte en berceau brisé, cul-de-four

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe polygonale

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier droit, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

Edifice à nef unique de trois travées terminé par une abside pentagonale. La voûte de la nef en berceau brisé est une voûte plâtrière, rapportée sur trois arcs doubleaux en pierre. Ces arcs doubleaux retombent sur des pilastres rectangulaires entre la première et la deuxième travée et sur des colonnes engagées entre les autres travées. La voûte plâtrière a été remontée à partir d'un cordon en quart-de-rond d'origine et les murs gouttereaux présentent toujours leur dispositif d'arcs intérieurs de décharge. L'abside présente également une série de cinq arcatures dont trois sont ajourées. Le portail nord, en arc brisé à trois voussures de type limousin, est encadré de part et d'autre par une double arcature retombant aux extrémités sur des colonnettes engagées. La corniche de l'édifice repose sur une série de modillons sculptés. Le clocher-mur est percé de trois baies disposées sur deux niveaux. La charpente, à chevrons formant fermes, présente deux niveaux de faux-entraits, ceux du premier niveau sont moisés, ceux du deuxième niveau sont assemblés avec un sous-faîtage et cinq poinçons montant de fond depuis le premier niveau et espacés tous les cinq ou six chevrons. Certains de ces poinçons sont épaissis dans la masse à leur extrémité supérieure, ainsi que les faux-entraits du deuxième niveau, de part et d'autre de l'assemblage. La charpente, renforcée par divers éléments (potelets, aisseliers) , prend appui de chaque côté sur deux sablières jumelles reliées par des blochets.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Tête ; ornement à forme géométrique

Description de l'iconographie

Les modillons de la corniche sont à tête humaine ou à décor géométrique.

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1996/09/10 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Eglise (cad. A 484) : inscription par arrêté du 10 septembre 1986.

Référence aux objets conservés

IM87001502, IM87001507, IM87001500, IM87001503, IM87001504, IM87001499, IM87001498, IM87001505, IM87001501, IM87001496, IM87001506, IM87001497, PM87000330, PM87001400, PM87001399, PM87001398

Intérêt de l'édifice

À signaler

Eléments remarquables dans l'édifice

Chevet ; charpente

Observations concernant la protection de l'édifice

Ensemble de l'édifice dans son site, chevet et charpente.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2001

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Chabrely Colette, Robinne Paul-Edouard

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Limousin - Service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel 27 boulevard de la Corderie 87031 Limoges Cedex - 05 87 21 20 95 ou 05 87 21 20 90