Usine de chaux Pineau

Désignation

Dénomination de l'édifice

Usine de chaux

Appelation d'usage

Pineau

Titre courant

Usine de chaux Pineau

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Vienne (86) ; Lussac-les-Châteaux

Lieu-dit

Sous-Villars

Références cadastrales

2000 AB 176

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Partie constituante non étudiée

Four industriel

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 19e siècle

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Cette usine de chaux est créée durant le 3e quart du 19e siècle par Jean Pineau, installé comme tuilier depuis les années 1850, route de Chauvigny. Le four est bâti le long de la voie ferrée reliant Lussac à Confolens, ce qui permet le transport par wagons du charbon nécessaire au fonctionnement du four et celui de la chaux produite. Cette dernière est surtout utilisée pour l'amendement des terres du Limousin. La succession de l'entreprise est bientôt prise par Delphin Pineau, puis par son fils, Marcel. Ce dernier est contraint d'arrêter l'activité en 1919. A l'intérieur du site, des wagonnets assurent le transport du charbon, de la pierre et de la chaux. Le four, loué à M. Tabarin, va fonctionner de nouveau entre 1960 et 1979. Depuis la cessation d'activité, les hangars de stockage ont été démolis.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon

Typologie du couvrement

Voûte en berceau

Typologie de couverture

Terrasse

Commentaire descriptif de l'édifice

Le massif du four est bâti contre un coteau. De plan carré, d'environ 5 m de côté et 11 m de haut, il possède des murs légèrement talutés en moellon de calcaire apparent avec chaînages d'angle en pierre de taille. La gueule de défournement est couverte d'une voûte en berceau en moellon et en brique pour la partie centrale ; l'arc qui s'ouvre dans l'élévation antérieure, en plein-cintre, fait environ 1, 80 m de haut pour 1, 70 m de large. De part et d'autre de la bouche de défournement, deux crochets subsistent ; ils servaient à maintenir une barre fermant une porte métallique lors des chauffes. La cuve, de forme légèrement ovoïde, est presque entièrement comblée ; on n'aperçoit que sa partie supérieure appareillée en petit moellon. Le gueulard, d'environ 1, 50 m de diamètre, est encore partiellement entouré par une pierre réfractaire rouge (du grès ?) taillée en margelle. Les murs du four s'élèvent d'une hauteur de 50 cm au-dessus de la plate-forme formant un petit parapet. Autrefois existait un hangar protégeant des intempéries les ouvriers occupés au défournement ; des traces du toit sont encore visibles sur l'élévation antérieure du four et le mur sud existe toujours.

État de conservation (normalisé)

Établissement industriel désaffecté

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Moisdon-Pouvreau Pascale

Cadre de l'étude

Opération ponctuelle

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Nouvelle-Aquitaine - Service du Patrimoine et de l’Inventaire, site de Poitiers - 102, Grand'Rue - 86020 Poitiers - 05.49.36.30.07