Hôtel de Modène puis hôtel de Jocas actuellement immeuble à logements

Désignation

Dénomination de l'édifice

Hôtel

Appelation d'usage

Hôtel de Modène ; Hôtel de Jocas

Destination actuelle de l'édifice

Immeuble à logements

Titre courant

Hôtel de Modène puis hôtel de Jocas actuellement immeuble à logements

Localisation

Localisation

Provence-Alpes-Côte d'Azur ; Vaucluse (84) ; Carpentras ; 57 rue Moricelly

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Carpentras

Canton

Carpentras

Adresse de l'édifice

Moricelly (rue) 57

Références cadastrales

1983 CE 430

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

17e siècle (? ; détruit) ; 18e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

3e quart 17e siècle

Auteur de l'édifice

Mille frères (ferronnier)

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Description historique

L'hôtel de Jocas date du milieu ou du troisième quart du 18e siècle et tient son plan à quatre ailes autour d'une cour à sa reconstruction sur l'hôtel de Modène : la disposition de l'entrée rappelle en effet les hôtels carpentrassiens du 17e siècle. Un problème se pose quant aux bâtiments du fond de la cour, indépendants. Chronologiquement antérieurs à l'hôtel (les décors peints semblent indiquer le 3e quart du 17e siècle) , ils ne lui semblent reliés que par accident. Ils pourraient appartenir à l'hôtel des Isnards, mitoyen sur la rue Moricelly, ou au contraire à une parcelle au sud, dans son axe, rue du Vieil-Hôpital. Des aménagements tardifs ont été faits pour la location de certaines parties de l'hôtel : cabinet médical au rez-de-chaussée, partition de l'étage en appartements ; le premier étage est desservi par une galerie construite en encorbellement sur la cour et une porte a été percée pour l'entrée, dans la cage d'escalier.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Moellon ; maçonnerie ; enduit ; pierre de taille

Matériaux de la couverture

Tuile creuse

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol ; rez-de-chaussée ; 2 étages carrés ; étage en surcroît

Typologie du couvrement

Voûte plate ; voûte en arc-de-cloître

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à deux pans

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier intérieur : escalier tournant à retours avec jour, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

L'hôtel occupe une parcelle d'angle ; il comprend quatre ailes disposées autour d'une cour intérieure carrée ; à l'arrière une vaste cour qui donne accès à un bâtiment annexe isolé. Maçonnerie enduite, premier niveau de l'élévation antérieure et élévation sur la cour en pierre de taille. Sous-sol, deux étages carrés, étage à surcroît. L'entrée se fait par un passage vers la cour intérieure sous un grand arc en anse-de-panier ; l'escalier se trouve sur la gauche, en position centrale dans l'aile antérieure ; baie en arc plein-cintre, à l'origine sans huisserie. Escalier suspendu à quatre volées autour d'un jour ; sur le troisième palier, porte d'accès à l'escalier de service (aujourd'hui condamné au deuxième étage). Au rez-de-chaussée, toutes les pièces tournant autour de la cage d'escalier sont en enfilade, et un couloir de dégagement la contourne à l'arrière. Les pièces de gauche et du fond, à voûte plate, sont réservées au service. En ressaut à l'arrière se trouve une remise en voûte plate, accessible par la cour. Au premier étage, l'enfilade des pièces autour du noyau de la cage d'escalier et de la cour était distribuée par une grande salle située sur la façade. A l'étage en surcroît se trouvait une latrine construite sur le toit comme un belvédère et dont le système d'écoulement se faisait directement dans la rue Madeleine. Dans l'angle de la cour se trouve une annexe composée de trois bâtiments, celui du centre indépendant au rez-de-chaussée, mais relié à ses deux ailes aux étages ; cage d'escalier dans celle de gauche (escalier tournant puis vis) ; bâtiment central : à l'origine un étage sous comble au-dessus d'une pièce à l'italienne voûtée au rez-de-chaussée ; traces de voûte en arc-de-cloître déprimé à l'étage, aujourd'hui séparée en deux. Traces d'un important décor peint. Façade à l'ordonnance régulière de six travées de baies en arc segmentaire entre des chaînes à refends ; quatre niveaux dont un attique au-dessus d'une corniche moulurée. Travée de l'entrée : chambranle mouluré courbe, travée de pilastres sculptés, balcon de plan galbé et rampe en ferronnerie relevée de dorures, porte-fenêtre elle-même dans une travée de pilastres et de refends, couronnée par un fronton cintré à base interrompue. Elévation latérale : portail placé dans une demi-lune, ouvrant sur la cour arrière. Elévation de la cour : trois façades en pierre de taille avec le même traitement : quatre niveaux séparés par des bandeaux et deux travées ; ordonnance du rez-de-chaussée : deux arcades aveugles plein-cintre ornées d'une table en creux retombant sur des pilastres doriques ; en face de la porte d'entrée, fontaine (vasque chantournée, buffet à deux niches en cul-de-four, supérieur et inférieur, cartouche armorié). Elévation sur la cour arrière : façade enduite à la fenestration irrégulière de baies en arc segmentaire.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture ; ferronnerie ; décor stuqué (étudié dans la base Palissy)

Indexation iconographique normalisée

Phénix ; volute

Description de l'iconographie

Cheminée de la pièce aménagée en studio : cheminée de plan galbé ; ceinture avec table en creux et phénix aux ailes déployées. Ferronneries de l'escalier ornées de volutes.

Protection et label

Date et niveau de protection de l'édifice

1995/10/12 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

Décor intérieur : classement par arrêté du 12 octobre 1995.

Référence aux objets conservés

IM84001386 ; IM84001384 ; IM84001383 ; IM84001385

Eléments remarquables dans l'édifice

Escalier ; cheminée

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1987

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Giraud Marie-Odile ; Fray François ; Marciano Florence

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Direction Culture et Patrimoine - Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel Grand Horizon, 11-13 boulevard de Dunkerque, 13002 Marseille - 04 88 10 76 66