Demeure, domaine viticole

Désignation

Dénomination de l'édifice

Demeure

Précision sur la dénomination de l'édifice - hors lexique

Domaine viticole

Titre courant

Demeure, domaine viticole

Localisation

Localisation

Occitanie ; Tarn (81) ; Lisle-sur-Tarn

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Pays du Vignoble Gaillacois, Bastides et Val Dadou

Canton

Lisle-sur-Tarn

Lieu-dit

Ménerque

Références cadastrales

1831 F 291, 2010 F 156, 157

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Partie constituante non étudiée

Chai, cuvage, puits, remise agricole, pigeonnier, logement, toit à porcs

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 19e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

Milieu 20e siècle, 2e moitié 20e siècle

Description historique

Le domaine de Ménerque tire son nom du petit ruisseau qui délimite la propriété, à l'est. Le bâtiment représenté sur le cadastre de 1831 qui appartient alors à un certain Pierre Valat est détruit en 1860 (A D Tarn, 3 P 1187). La demeure et ses dépendances ne seront élevées qu'une trentaine d'années plus tard, vers 1890 pour la première et 1893 pour les secondes. Le réaménagement de la partie nord du bâtiment principal est intervenu au milieu du 20e siècle. L'élévation postérieure a été reprise et c'est à ce moment qu'on été ajoutées les lucarnes et la porte avec balcon. Les logements d'ouvriers agricoles, les remises attenantes et le pigeonnier en brique creuse situé à l'extrémité sud-ouest ont probablement aussi été construits ou réaménagés dans les mêmes années. Une partie des remises avec charpente métallique est récente. Un plan non daté mais qui mentionne les transformations du milieu du 20e siècle indique que le domaine était alors la propriété de Mme Gignat.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Maçonnerie, brique creuse, enduit

Matériaux de la couverture

Tuile creuse, tuile mécanique

Description de l'élévation intérieure

2 étages carrés

Typologie du couvrement

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée

Typologie de couverture

Toit à longs pans, toit en pavillon

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier de distribution extérieur : escalier droit, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

Situé dans la plaine, le domaine de Ménerque se compose d'un corps de bâtiment principal couvert par un toit à longs pans dissymétriques qui abrite les parties dévolues à la vinification (cuvage et chai) au rez-de-chaussée et l'habitation principale aux étages. La façade à cinq travées ouvre au sud et est flanquée de deux tours couvertes par des toits en pavillon recouverts de tuile mécanique et aménagées en pigeonnier dans les parties supérieures. Un perron pourvu de deux volées droites parallèles à la façade donne accès à la porte de la demeure située à l'étage. Sous le perron se trouve un accès central au chai et deux autres accès se situent en partie basse des tours. La brique est utilisée pour les encadrements des ouvertures, le cordon séparant des deux étages en façade et la corniche. La porte est surmontée d'une corniche moulurée. L'habitation est traversée par un large couloir central ouvert au sud et au nord par deux portes dont les vantaux ajourés et ornés de ferronneries ont été refaits dans les années 1950. Le chai est recouvert d'un plancher et des arcs au tracé surbaissé divisent l'espace et supportent les murs de refends des étages. Une ouverture haute située sur l'élévation ouest permettait de décharger la vendange directement dans la cuve depuis l'extérieur. Le chai a été presque entièrement vidé et ne restent plus que quelques tonneaux et des cuves en ciment. Un puits a été aménagé à l'intérieur du chai. Un jardin de buis se développe au sud, devant la façade. Les dépendances agricoles s'organisent du nord au sud à l'ouest de la demeure. Les petits toits subsistent au nord, à côté du logement (réaménagé) qui devait loger le personnel. Viennent ensuite des remises agricoles. Enfin le pigeonnier à l'extrémité sud, de construction récente, est construit en brique creuse et reprend tous les aménagements traditionnels : trous d'envols disposés en quinconces dans deux ouvertures, plaque d'envol, randière en brique vernissée, toit dit "en pied de mulet". Sa silhouette est cependant un peu plus trapue que les pigeonniers plus anciens.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2010

Date de rédaction de la notice

2010

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Servant Sonia

Cadre de l'étude

Inventaire topographique, enquête thématique départementale (patrimoine vigneron du Pays Gaillacois)

Typologie du dossier

Dossier individuel

1/2
demeure, domaine viticole
demeure, domaine viticole
© Conseil général du Tarn ; © Inventaire général Région Midi-Pyrénées
Voir la notice image