Maison de vigneron, atelier de tonnelier Jalibert

Désignation

Dénomination de l'édifice

Maison, atelier

Genre du destinataire

De vigneron, de tonnelier

Titre courant

Maison de vigneron, atelier de tonnelier Jalibert

Localisation

Localisation

Occitanie ; Tarn (81) ; Gaillac ; 11 Grand Rue du Château de l'Homp

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Pays du Vignoble Gaillacois, Bastides et Val Dadou

Canton

Gaillac

Adresse de l'édifice

Château de l'Homp (Grand Rue du) 11

Références cadastrales

1827 F 1191, 1245, 2012 BS 697, 714

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Chai, cuvage, étable, pressoir à vin, atelier, cellier

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

18e siècle, 3e quart 19e siècle

Description historique

Le parcellaire du quartier révèle l'institution d'une agglomération structurée dès le Moyen Age. Le chai indépendant, situé au sud de la Grand Rue du Château de l'Homp, a été construit selon toute vraisemblance au 17e siècle. De l'autre côté de la rue, la maison, construite en brique, avec un mur pignon en pan-de-bois, semble avoir été élevée au 18e siècle. Elle comprenait à ce moment-là un rez-de-chaussée en brique et un étage en pan de bois. La propriété, regroupant le logis et le chai indépendant, appartenait en 1827 à Louis Sudre (AC Gaillac, 1 G 18) et adoptait l'emprise actuelle. La maison de vigneron abritait une organisation particulière. A l'ouest se tenait le chai à barriques, à l'est, et avec une baie de décharge ouvrant sur la rue, se trouvait le tinal avec les cuves de fermentation. Un large espace central dans lequel se trouvait le puits, permettait de distribuer les deux espaces ouverts par de grands arcs en brique et permettait la circulation des marchandises. La maison est vraisemblablement acquise par François Jalibert en 1852 (AC Gaillac, 1 G 22). Il acquiert le chai indépendant en 1876, parallèlement au développement de sa production viticole. L'organisation de la maison est bouleversée lorsque son fils, Mathieu Jalibert, prend la succession et s'installe en tant que tonnelier, en 1878 (AC Gaillac, 1 G 22). Il installe son atelier dans le tinal et transforme la baie de déchargement en baie d'atelier. Il transfère le cuvier au nord de la maison, en arrière de son atelier et fait construire deux cuves en béton de chaux, une de 40 hl et une de 20 hl. La façade est également réaménagée à ce moment-là avec la reprise des étages et une nouvelle porte est installée. Le mur occidental du chai est monté en briques de béton. La double activité, vigneronne et de tonnelier, est poursuivie par son fils, Abel né en 1873. Le bâtiment voisin du chai indépendant, qui était aussi un chai construit à l'époque moderne et qui communiquait autrefois avec le précédent, est acheté en 1901, pour étendre son activité (AC Gaillac, 1 G 22). Il est fort probable qu'il continue son activité de tonnelier jusque dans la décennie 40. Par chance, son fils et son petit-fils, François et Jean-Marie Jalibert, qui n'ont pas perpétué l'activité de tonnelier, ont précieusement conservé l'atelier et ses outils.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Brique, brique crue, terre, béton aggloméré, pan de bois, enduit

Matériaux de la couverture

Tuile creuse

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré, étage de comble

Typologie du couvrement

Voûte en berceau

Typologie de couverture

Toit à longs pans

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier tournant, en charpente

Commentaire descriptif de l'édifice

La maison de vigneron abritant un atelier de tonnelier ouvre sur la Grand Rue du Château de l'Homp, dans le quartier du château de l'Homp. Elle se trouve au croisement de la rue des Chiffonniers. Les terres et les vignes étaient situées à proximité, à la sortie de la ville. La maison comprend un rez-de-chaussée qui était consacré à l'activité vigneronne et à celle du tonnelier, elle abritait aussi une étable à cheval dans la partie nord-ouest. L'habitation est réservée à l'étage, auquel on accède depuis l'espace central du rez-de-chaussée par un escalier tournant en bois. La maison était accompagnée d'un chai indépendant qui se trouvait de l'autre côté de la Grand Rue du Château de l'Homp. La maison, construite en brique au rez-de-chaussée, avait probablement un étage en pan-de-bois à l'origine, visible encore sur le mur pignon occidental. La façade sur la Grand Rue est longue de 10 m. La maison s'étire sur 12 m de profondeur. En arrière de la façade occidentale, l'espace est divisé en trois vaisseaux de 8 m de profondeur ouverts par des arcs. A l'ouest, se tient le chai à barriques, composé de deux rangs de barriques, sept en moyenne, qui reposaient sur des tins. Il ouvrait sur la rue par une porte bâtarde, une fenêtre et une baie d'aération. Le puits est abrité sous un arc. A l'est se trouve l'atelier du tonnelier ouvert sur la rue par une large baie abritée sous un arc segmentaire. Elle pouvait être fermée par un chassis vitré amovible replié sous le plafond. L'espace réservé à la forge se trouvait contre le mur est. La porte piétonne ouvre sur la travée centrale fermée au fond par un arc en brique. L'espace situé en arrière, sur une profondeur de 4 m, est une cave vinaire. Elle abrite au nord deux cuves de fermentation. Ces dernières, en béton de chaux, fermées uniquement par des planches, ont une contenance de 40 hl pour la principale et de 20 hl pour l'autre. Elles se trouvent sous la large baie de décharge à l'encadrement en brique. La pierre d'appui de la cuve est légèrement creusée pour faciliter la bascule des comportes. Un espace est ménagé au sud pour le bassin de nettoyage et de récupération. Autrefois, une porte permettait d'y accéder directement. Les demi-muids étaient stockés contre le mur occidental et une cave à bouteilles enterrée, construite et voûtée en brique, est ménagée dans l'espace central. La porte percée dans le mur de fond ouvre sur l'étable à cheval qui abritait aussi lapinière etc. Le chai indépendant, situé de l'autre côté de la rue, est construit en brique. Il conserve dans la partie sud des murs en terre massive élevés avec le principe des couches successives. Il ouvre sur la rue par une large porte charretière en arc plein cintre, à l'encadrement en brique, dont la clef saillante est en grès. Une large baie de décharge couverte d'un arc segmentaire, maintenant murée sur la rue, donnait sur une large cuve en brique d'une contenance de 90 hl. Au 20e siècle, le chai abritait la production de vin blanc, les barriques étaient logées contre l'élévation occidentale. Le pressoir installé en fond de bâtiment disposait d'un bassin de récupération. Le pressoir hydraulique actuel a été installé en 1943 par le père du propriétaire actuel. Le deuxième niveau était réservé à la fonction de stockage.

Commentaires d'usage régional

Maison de vigneron ; atelier de tonnelier

Protection

Référence aux objets conservés

IM81011005, IM81000440, IM81011007, IM81011009, IM81011002, IM81011013, IM81011006, IM81011012, IM81011008, IM81011016, IM81011003, IM81011010, IM81011004, IM81011011, IM81011014, IM81011015, IM81011017

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2012

Date de rédaction de la notice

2012

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Béa Adeline

Cadre de l'étude

Enquête thématique départementale (patrimoine vigneron du Pays Gaillacois)

Typologie du dossier

Dossier individuel

1/2
maison de vigneron, atelier de tonnelier Jalibert
maison de vigneron, atelier de tonnelier Jalibert
© Inventaire général Région Midi-Pyrénées
Voir la notice image