Demeure, ferme

Désignation

Dénomination de l'édifice

Demeure

Titre courant

Demeure, ferme

Localisation

Localisation

Occitanie ; Tarn (81) ; Gaillac

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Pays du Vignoble Gaillacois, Bastides et Val Dadou

Canton

Gaillac

Lieu-dit

Plaine de Saint-Laurent

Références cadastrales

2011 BK 187

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Partie constituante non étudiée

Chai, cuvage, étable, grange, pressoir à vin, remise agricole, toit à porcs

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1914

Commentaires concernant la datation

Datation par tradition orale

Description historique

Marcel Mallé, propriétaire à Janvert, fait construire entre 1912 et 1914 une ferme dans la plaine de Saint-Laurent pour la somme de 6000 francs or (tradition orale). Il fait inscrire ses chiffres sur la porte d'entrée (MM). La propriété qui comptait 20 ha de terres au total avait 8 ha de vigne. Après l'installation des cuves en 1946, un deuxième chai est construit à l'arrière de la demeure après 1950.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon, enduit

Matériaux de la couverture

Tuile creuse

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré, comble à surcroît

Typologie du couvrement

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée

Typologie de couverture

Toit en pavillon

Commentaire descriptif de l'édifice

La ferme implantée le long de la route s'organise à partir de la demeure. L'édifice, long de 20 m sur 17 m de profondeur accueille l'habitation sur les trois-quarts de sa superficie. Un vaisseau postérieur formant retour à l'ouest accueille au nord le chai et le cuvier. Dans l'élévation orientale, une grande porte charretière ouvre sur le chai à barriques ; dans celle de l'ouest, une large baie était prévue pour le déchargement du raisin. Le pressoir est aménagé en arrière de cette dernière et les cuves en ciment de 180 hl, ayant remplacé les foudres en bois, sont situées à proximité. La partie occidentale était réservée à l'étable surmontée de la grange. Une porte bâtarde était ouverte dans la façade principale, elle est surmontée de la porte haute de la grange. La façade principale, ouverte au sud, donne sur un jardin aménagé. Elle est ordonnancée et rythmée par cinq travées d'ouvertures. La porte centrale est encadrée par des piédroits et est couronnée par un entablement surmonté d'une corniche à denticules. Les encadrements des ouvertures sont en brique claire, les fenêtres sont couvertes d'un arc segementaire. La demeure, construite en moellons de calcaire a ses élévations recouvertes d'un enduit qui font apparaître en relief les encadrements des baies ainsi que les chaînes d'angle harpées en brique, les cordons sioulignant les niveaux et la corniche moulurée à modillons en terre cuite. Le bâtiment est couvert d'un toit à pavillon. A l'ouest, se trouvait une deuxième étable contre laquelle se trouvaient les toits à porcs et une remise agricole au nord de la cour.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2011

Date de rédaction de la notice

2011

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Béa Adeline

Cadre de l'étude

Enquête thématique départementale (patrimoine vigneron du Pays Gaillacois)

Typologie du dossier

Dossier individuel

demeure, ferme
demeure, ferme
© Conseil général du Tarn ; © Inventaire général Région Midi-Pyrénées
Voir la notice image