Demeure, domaine viticole

Désignation

Dénomination de l'édifice

Demeure

Précision sur la dénomination de l'édifice - hors lexique

Domaine viticole

Titre courant

Demeure, domaine viticole

Localisation

Localisation

Occitanie ; Tarn (81) ; Brens

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Pays du Vignoble Gaillacois, Bastides et Val Dadou

Canton

Gaillac

Lieu-dit

Bastidette (la)

Références cadastrales

2011 ZB 87

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Partie constituante non étudiée

Étable, étable à chevaux, fenil, grange, chai, cuvage, pressoir à vin, pressoir, pigeonnier, remise agricole

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1896

Commentaires concernant la datation

Date portée

Description historique

La métairie du Bouriou était sous l'Ancien Régime une propriété de la riche famille des Combettes de Labourélie. En 1857, l'ensemble des terres environnant la métairie et comprenant les bâtiments de la métairie, les parcelles de vigne, les pâtures et les bois du Bouriou est vendu à Joseph Maurel (ADT, 3 P 354). Ce dernier est alors mentionné "rentier à Paris et propriétaire à Gaillac". Il fait alors construire une demeure ouvrant au sud sur un jardin, au bout d'une allée bordée de vignes, face au château de Labourélie. La construction est déclarée en 1862 sur la parcelle 182 (ADT, 3 P 354). Le chai est associé à la demeure alors que culture et élevage sont reservés aux bâtiments anciens de la métairie du Bouriou qui font l'objet de travaux en 1884. La remise agricole située près de la demeure est achevée en 1896, date gravée sur l'enduit du pignon.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon, maçonnerie, brique, enduit

Matériaux de la couverture

Tuile creuse, ardoise

Description de l'élévation intérieure

Étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, comble à surcroît

Typologie du couvrement

Voûte en berceau

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe, toit polygonal

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier de distribution extérieur : escalier droit, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

L'accès à la demeure s'effectue par une allée bordée de platanes, autrefois entourée de grandes parcelles de vigne. La façade ouvrant sur l'allée est la façade principale. Au sud, la façade sur le jardin, de même composition, présente un traitement plus modeste, notamment au niveau des encadrements des baies. Le jardin est ceint d'un mur de clôture. Deux pigeonniers hexagonaux, construits en brique et couverts d'un toit polygonal, s'élèvent à l'extrémité sud-est et sud-ouest. Les élévations ont bénéficié d'un soin tout particulier ainsi que les menuiseries, les trous d'envol des pigeons formant des motifs triangulaires curvilignes. Conçus comme des bâtiments d'agrément du jardin, ils accueillent au premier niveau un espace de repos éclairé par quatre fenêtres couvertes d'un arc brisé. A l'est, la remise agricole est un bâtiment fonctionnel destiné à abriter charettes et matériel, les voitures hippomobiles et à stocker paille, foin et grains. La demeure se compose d'un corps de bâtiment central présentant ses deux façades sur le pignon et de deux ailes plus basses couvertes d'un toit à longs pans terminé par une croupe à l'extrémité. Les deux ailes abritent des fonctions agricoles. Le chai, semi-enterré, occupe le niveau de soubassement de l'aile occidentale et se poursuit sous la demeure avec la cave privée, un cellier voûté en berceau qui abritait les bouteilles. La porte du chai est percée sous le perron de la demeure. Le chai est composé du cuvier qui occupe la partie occidentale. Une des cuves est située sous le pressoir installé au deuxième niveau et alimentée directement par ce dernier. Le chai à barriques est divisé en trois travées par deux piliers en bois et par les trois arcs des deux murs de refend en brique. L'accès au deuxième niveau où l'on déchargeait la vendange et où se trouvait le pressoir se fait par deux portes percées dans l'élévation occidentale auxquelles on accède par une rampe en terre. L'aile orientale abrite le logement du palefrenier, au sud, et les étables à vaches et à chevaux surmontées d'un fenil. La porte de logement et la porte de l'étable sont percées dans l'élévation orientale. Les salles de réception de la demeure à laquelle on accède par un escalier et un perron se trouvent au rez-de-chaussée surélevé ; à l'étage sont les chambres. Le comble à surcroît, aménagé, est éclairé par une fenêtre couverte d'un arc en plein cintre. Les façades, couronnées par une corniche en brique moulurée qui souligne aussi le niveau de comble, formant ainsi un fronton ornemental, sont ordonnancées et à cinq travées. Deux pilastres en brique les bordent et supportent la corniche. Des cordons en brique soulignent le niveau des fenêtres des deux premiers niveaux, rejoignant les appuis en grès des fenêtres. Sur la façade nord, les encadrements de la porte et des fenêtres du rez-de-chaussée surélevé ont un encadrement mouluré de larges baguettes et le linteau est surmonté d'un entablement. Les deux ailes en léger retrait ont des chaînes d'angle harpées en brique. Les deux élévations principales sont rythmées par quatre arcades en plein cintre retombant sur des piliers à impostes. Le traitement ornemental de la façade et des élévations principales des dépendances situées dans les deux ailes reprennent, quoique plus modestement, le répertoire ornemental et architectural du château et des dépendances de Labourélie.

Protection et label

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2011

Date de rédaction de la notice

2011

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Béa Adeline

Cadre de l'étude

Inventaire topographique, enquête thématique départementale (patrimoine vigneron du Pays Gaillacois)

Typologie du dossier

Dossier individuel

demeure, domaine viticole
demeure, domaine viticole
© Conseil général du Tarn ; © Inventaire général Région Midi-Pyrénées
Voir la notice image