Village : bastide

Désignation

Dénomination de l'édifice

Village

Titre courant

Village : bastide

Localisation

Localisation

Occitanie ; Tarn (81) ; Brens

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Pays du Vignoble Gaillacois, Bastides et Val Dadou

Canton

Gaillac

Références cadastrales

1827 C, 2010 C

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1ère moitié 14e siècle, 2e moitié 14e siècle, 15e siècle, Temps modernes, Epoque contemporaine

Description historique

Les premières mentions historiques se rapportant à Brens apparaissent en 972, date de la consécration de l'autel de Saint-Michel de Gaillac (HGL, t. III, p. 448). Il est en effet question du don de l'église Saint-Eugène de Brens ainsi que Saint-Jacques, mentionnée alors comme annexe. L'église Saint-Eugène située à l'écart du village actuel et autour de laquelle se trouve toujours le cimetière était l'église paroissiale. L'église Saint-Jacques, située à l'ouest du village, resta l'église annexe jusqu'au 17e siècle, date à laquelle elle est mentionnée comme paroisse, avec un cimetière, et distinguée de l'église première, qui prend alors l'appellation d'"église votive" (ADT, 38 EDT BB4). En 1685, l'église Saint-Jacques change de titulature pour devenir l'église Saint-Eugène. La première mention du château de Brens date de 1035 et en 1062, un certain Pierre prête serment pour le château de Brens (De Viviès, p. 15-16). La famille Pierre de Brens est connue au 12e siècle, elle possédait Cahuzac, Brens, Montaigut et une partie de Gaillac. Vassaux des Trencavel, les Pierre de Brens avaient la garde des châteaux dans la partie occidentale de l'Albigeois. L'emplacement du château n'est pas connu. E. Rossignol le situait à l'ouest de l'église Saint-Jacques, contre la boucle du ruisseau le Rieucourt, avant que ce dernier ne rejoigne le Tarn (Rossignol, p. 54). Il est possible d'envisager que la présence du château et de l'église ait pu générer un premier habitat regroupé antérieur à la bastide du 14e siècle. La fondation de la bastide de Brens, en 1306, est issue d'un contrat de paréage institué par l'abbaye cistercienne de Candeil et le pouvoir royal (Lauret et alii, p. 284). L'abbaye de Candeil possédait de nombreuses propriétés rive gauche du Tarn, à Brens, Técou, Labessière et Annay. Elle fut à l'initiatrice de plusieurs fondations de bastides, celle de Labessière en 1255, de Técou en 1277, d'Annay et de Brens en 1306 (Blanc, p. 21-22). C'est à l'est de l'église Saint-Jacques que s'établit une agglomération dans le périmètre d'un quadrilatère à l'intérieur duquel de petites parcelles constituent le parcellaire d'origine. L'agglomération fut protégée par une enceinte dans un deuxième temps, dans la 2e moitié du 14e siècle, date à laquelle la tour-porte orientale est élevée. Une autre porte, dont l'emprise est encore visible sur le plan cadastral de 1827, était percée au nord. L'enceinte, maçonnée et d'une épaisseur de 1,80 m à 2 m, peut être identifiée sur le pourtour et dans les soubassements des maisons. L'agglomération connut pourtant un développement modeste, elle ne se développa que très peu en dehors de l'emprise originelle. Le plan cadastral de 1827 révèle que l'espace situé de l'autre côté de la Grand Rue n'est encore que très peu construit et centralisé le long de la Contrescarpe des Tonneliers. La trame urbaine va se densifier progressivement au cours du 19e siècle le long de la Grand Rue mais le tissu reste beaucoup plus lâche et composé de propriétés agricoles et viticoles sur les pourtours de l'agglomération, le long de la route de Cadalen, de la Côte de l'Eglise, autour de la place du Lavoir avec la construction de la mairie en 1882 et le long de la route de Lagrave.

Description

Commentaire descriptif de l'édifice

Le village de Brens s'est établi sur une plateforme dominant le Tarn, sur la rive gauche. Le site a été choisi pour ses qualités de défenses naturelles. Il surplombe le Tarn au nord et est cerné par le ruisseau du Rieucourt aux pentes abruptes, au sud. Un port et un bac étaient aménagés en bordure du Tarn sous le village, auxquels on accédait par un chemin. Le plan de la bastide, établi dans le prolongement du chevet de l'église, suit un tracé régulier mais pas orthonormé. Il s'organise à partir de trois axes directeurs. La rue de la Tour, orientée est-ouest, dans le prolongement de la tour-porte, mène à une petite place disposant d'un puits. Elle croise à cet endroit une rue orientée nord-sud. La rue du Nord est aussi un des axes principaux qui menait à une porte percée dans le front nord matérialisant l'enceinte. Le tracé de l'enceinte est perceptible sur le pourtour de l'agglomération par un tracé rectiligne. La trame parcellaire originelle avec des maisons ayant une façade sur rue entre 4 et 6 m est encore visible dans la rue du Nord, rue où se trouvent des maisons en pan-de-bois de la fin du Moyen Age. Au-delà de la Grand Rue, l'agglomération s'est organisée à partir de l'ilot donnant sur la contrescarpe des Tonneliers, formé à partir des Temps modernes. Un logis du 17e siècle s'élève à la tête d'un parcellaire constitué de petites unités. Le front bâti donnant sur la Grand Rue s'est constitué au cours du 19e siècle, et principalement dans la 2e moitié du siècle, de maisons présentant une façade à travées régulières. Des unités plus importantes à la tête d'exploitations agricoles et viticoles sont élevées le long de la Route de Cadelen et au départ de la Route de Lagrave, à l'est, à partir de la Mairie-Ecole construite en 1882. A l'ouest, l'habitat est implanté au sud de la Côte de l'Eglise.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2010

Date de rédaction de la notice

2011

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Béa Adeline

Cadre de l'étude

Inventaire topographique, enquête thématique départementale (patrimoine vigneron du Pays Gaillacois)

Typologie du dossier

Dossier individuel

bastide puis village
bastide puis village
© Conseil général du Tarn ; © Inventaire général Région Midi-Pyrénées
Voir la notice image