Ferme

Désignation

Dénomination de l'édifice

Ferme

Titre courant

Ferme

Localisation

Localisation

Occitanie ; Tarn (81) ; Brens

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Pays du Vignoble Gaillacois, Bastides et Val Dadou

Canton

Gaillac

Lieu-dit

Bennac

Références cadastrales

2011 A 337 à 339

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Partie constituante non étudiée

Chai, cuvage, étable, grange, pigeonnier, remise agricole, toit à porcs, poulailler, logement, chenil

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e moitié 19e siècle

Description historique

La ferme n'est pas représentée sur le plan cadastral de 1827. Dans le registre des augmentations, il est mentionné qu'une maison est construite en 1860 (AD Tarn, 3 P 354), et une nouvelle construction est mentionnée en 1864. En 1868, il est précisé que la maison est nouvellement construite. Une première maison a probablement été construite en brique en 1860 et une partie des matériaux a été réutilisée dans le logis lorsqu'un nouvel ensemble est construit en moellons sur un plan raisonné en U incluant logis, étable, logement et grange. Il est fait encore mention d'une nouvelle construction en 1882 (AD Tarn, 3 P 355), il peut s'agir du chai élevé au nord, contre l'élévation postérieure. La ferme était en effet une ferme de polyculture dans le 3e quart du 19e siècle, centrée sur l'élevage et les cultures. C'est après la crise du phylloxéra, probablement dans la décennie des années 1880 que la culture de la vigne a été priviligiée même si elle est restée dans le cadre d'une exploitation de polyculture. Une remise agricole indépendante a été construite plus tard, peut-être au début du 20e siècle, elle servait aussi de chai annexe. Les terres consacrées à la vigne n'excédaient pas 8 ha en 1965, lorsque la production vinicole s'est arrêtée.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon, brique, enduit

Matériaux de la couverture

Tuile creuse, tuile plate

Typologie de plan

Plan régulier en U

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré, comble à surcroît

Typologie du couvrement

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans, appentis, croupe, toit en pavillon

Commentaire descriptif de l'édifice

La ferme, élevée sur un plan en U, relève d'un programme de construction raisonné. Orientée au sud-est, elle s'établit autour d'une cour. Au sud, le parc entouré d'une allée de buis, a conservé de grands cèdres et abrite le pigeonnier. Le parc est longé à l'est par le chemin prinicpal bordé de buis et d'une allée d'arbres. A l'ouest, un chemin longé d'une allée d'arbres permet de rejoindre le chai et le cuvage. Le logis occupe l'aile orientale du bâtiment principal. Il présente la particularité d'avoir une partie de l'élévation occidentale et orientale du premier étage et du rez-de-chaussée en brique alors que le reste du bâtiment a un gros-oeuvre constitué de moellons de calcaire. Ceci pourrait indiquer la reprise d'un premier bâtiment lorsque l'on décide d'établir la ferme sur un plan en U et la réutilisation des matériaux. La ferme est un bâtiment homogène, élevé en moellons de calcaire avec des chaînes d'angle en pierre de taille qui a pu néanmoins être construit en plusieurs phases. Un enduit recouvrait les élévations. Les encadrements des ouvertures sont en brique, les baies sont couvertes d'un arc segmentaire. L'encadrement des portes est souligné par un chanfrein. Le bâtiment est couvert de toits à longs pans terminés par des croupes aux extrémités. La part réservée à l'élevage était très importante. En fond de cour, le bâtiment abritait l'étable et le logement qui occupait la partie orientale, la grange se trouvait au deuxième niveau. L'aile occidentale réservée aussi à l'étable et à la grange au deuxième niveau ouvrait au nord et sur la cour et par une porte charretière. Le chai et le cuvage ouvraient au nord par trois arcs en brique. Les cuves étaient bâties au nord-est, les tonneaux étaient entreposés dans la partie centrale. La partie occidentale était occupée par les toits à porcs qui étaient construits dans l'alignement de l'étable. La remise agricole indépendante ouvrant au sud par des piliers abritait aussi les surplus de la production vinicole. A l'est, deux petits bâtiments accolés et couverts par un toit à longs pans accueillaient le chenil. Le pigeonnier sur arcades a le rez-de-chaussée voûté en brique. Il est construit en brique et est couvert d'un toit à pavillon protégé par de la tuile plate et pourvu d'une lucarne en bois fermée par une grille d'envol en bois au sud. Une randière en brique ceinture le deuxième niveau au-dessus d'une porte haute percée dans l'élévation sud. Au-dessus de la randière, une grille d'envol en brique, autrefois triangulaire, est pourvue de des deux niveaux de trous d'envol. Deux trous d'envol percés dans l'élévation orientale complètent le dispositif.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2010

Date de rédaction de la notice

2011

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Béa Adeline

Cadre de l'étude

Inventaire topographique, enquête thématique départementale (patrimoine vigneron du Pays Gaillacois)

Typologie du dossier

Dossier individuel

ferme
ferme
© Conseil général du Tarn ; © Inventaire général Région Midi-Pyrénées
Voir la notice image