Demeure, ferme

Désignation

Dénomination de l'édifice

Demeure

Appelation d'usage

Ferme

Titre courant

Demeure, ferme

Localisation

Localisation

Occitanie ; Tarn (81) ; Brens

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Pays du Vignoble Gaillacois, Bastides et Val Dadou

Canton

Gaillac

Lieu-dit

Castelbeurs

Références cadastrales

1827 A 203 à 207, 971, 2000 ZD 151

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Partie constituante non étudiée

Chai, cuvage, écurie, grange, four à pain, toit à porcs, puits, logement, lavoir, parc

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e moitié 19e siècle

Description historique

La mention d'un Jean Vaissète, bourgeois de Castelbeurs est attestée en 1490, sa descendance vécut à Castelbeurs jusqu'en 1912 (Roche, p. 32 et 57). Le domaine agricole de Castelbeurs était important, les possessions se trouvaient à Gourgassou, Al Verteil, Plaine de Saint-Antoine, au Champ du Barry, Sous le Bois, à Joncas, à Astrémond, au Bosc avec deux métairies rattachées. Il recouvrait alors 160 ha (information orale, M. Roche). Les murs en terre massive du chai et des écuries montés sur un mètre de hauteur environ attestent de l'ancienneté de ces bâtiments (17e siècle ou 18e siècle). Sur le plan cadastral de 1827, deux pigeonniers se trouvaient à l'arrière de la maison, ils ont été démolis à une date indéterminée. En 1864, le logis, A 206, est mentioné démoli, la tradition orale rapporte qu'un incendie aurait ravagé le bâtiment. Il est alors reconstruit. En 1866, une maison est construite au niveau de la parcelle 203. Il s'agit probalement du logement ; en 1882, il est question d'un nouveau bâtiment sur cette parcelle, probablement les écuries. Les bâtiments situés à l'est de la cour ont été exhaussés dans la 2e moitié du 19e siècle, lorsque l'activité viticole se développe. La vinification concernait le vin rouge et le vin blanc.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Maçonnerie, moellon, brique, galet, terre, brique crue, enduit

Matériaux de la couverture

Tuile creuse

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré, étage en surcroît

Typologie du couvrement

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée

Typologie de couverture

Toit à longs pans, appentis, croupe

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier de distribution : escalier tournant

Commentaire descriptif de l'édifice

Le domaine viticole de Castelbeurs s'établit depuis la route de part et d'autre d'une allée centrale bordée d'arbres. Les bâtiments agricoles et le logement d'ouvriers s'élèvent de part et d'autre, la demeure au fond. La demeure est un bâtiment rectangulaire disposant de quatre pièces de 7 m sur 5,50 m disposées de part et d'autre d'un couloir central. L'escalier en bois se trouve en fond de bâtiment, installé dans la partie droite. Sous ce dernier, un accès mène à une cave abritant les denrées alimentaires, couverte d'une voûte de brique en plein cintre, en niveau de soubassement et ajourée par une petite baie. Les chambres sont à l'étage et l'étage en surcroît situé sous la charpente abritait les logements des domestiques équipés de latrines disposant d'une conduite extérieure. Les murs de refend soutenant la charpente sont en brique de terre crue. Le gros-oeuvre de la demeure est constitué de moellons et de briques, les encadrements des fenêtres et des portes sont en brique, avec un appui en grès et les pierres de gonds en grès. Le mur est couronné par une corniche en terre cuite, le toit est à longs pans, terminé par une croupe à l'est et à l'ouest. L'élévation postérieure ouvrait sur le parc. A l'ouest de l'allée, les corps de bâtiment abritent une remise agricole, un logement d'ouvriers et deux écuries surmontées d'une grange. Les élévations des écuries sont montées en brique de terre crue. Un toit à longs pans couvre l'ensemble des bâtiments. A l'est de l'allée, se trouvent un puits, four à pain et toits à porcs, lapinières et poulaiilers. Une remise agricole relie ce corps de bâtiment au chai qui se touve au nord. Une deuxième remise agricole ouvre à l'est, légèrement en contrebas de la première. Le chai a son niveau de soubassement occupé par des cuves et la partie basse de l'élévation en terre massive. Le niveau supérieur de l'élévation est constitué de briques et de galets. Des cuves avaient été construites contre les élévations ouest et est. Le chai disposait de deux ouvertures à l'encadrement de brique pour le déchargement de la vendange : au nord, le raisin blanc, à l'ouest, le raisin noir. Une génoise mixte ferme l'avancée du toit à longs pans.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2010

Date de rédaction de la notice

2010

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Béa Adeline

Cadre de l'étude

Inventaire topographique, enquête thématique départementale (patrimoine vigneron du Pays Gaillacois)

Typologie du dossier

Dossier individuel

demeure, domaine viticole de Castelbeurs
demeure, domaine viticole de Castelbeurs
© Conseil général du Tarn ; © Inventaire général Région Midi-Pyrénées
Voir la notice image