Ferme

Désignation

Dénomination de l'édifice

Ferme

Titre courant

Ferme

Localisation

Localisation

Occitanie ; Tarn (81) ; Vieux

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Pays du Vignoble Gaillacois, Bastides et Val Dadou

Canton

Castelnau-de-Montmiral

Lieu-dit

Sesquière (la)

Références cadastrales

1812 A 389, 2000 A 235

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Partie constituante non étudiée

Pigeonnier, cellier, remise agricole, fenil

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

18e siècle, 2e moitié 19e siècle

Description historique

La ferme, construite au 18e siècle, composée du logis, de la cave et du pigeonnier, est représentée sur le plan cadastral de 1812. Une remise agricole était attenante à l'arrière de la cave dans la 2e moitié du 19e siècle. Le toit à longs pans du logis a probablement été refait dans la 2e moitié du 19e siècle, avec une génoise mixte fermant le débord. Un bâtiment pour partie en brique creuse a été construit dans la 2e moitié du 20e siècle contre l'élévation postérieure du logis.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon, enduit, badigeon

Matériaux de la couverture

Tuile creuse

Description de l'élévation intérieure

2 étages carrés

Typologie du couvrement

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée

Typologie de couverture

Toit à longs pans, toit à un pan

Commentaire descriptif de l'édifice

La ferme viticole se compose des trois bâtiments principaux alignés, le logis, la cave et le pigeonnier, disposition d'origine probablement du 18e siècle. La cave est élevée en surplomb, sur le rocher affleurant, le pigeonnier se trouve sur une terrasse agricole. Le logis, important, comprend deux étages carrés. Il présente sa façade principale ordonnancée à trois travées au sud. La porte centrale ouvre sur un couloir qui mène à l'escalier central, une pièce est disposée de chaque côté. La cave, très étroite accueillait les tonneaux et le pressoir, le déchargement du raison s'effectuait par l'arrière depuis la remise agricole. Le pigeonnier a trois niveaux et est couvert par un toit à un pan. La grille d'envol percée dans une plaque de calcaire se trouve dans le dernier niveau de l'élévation sud. Ce dernier accueillait au rez-de-chaussée un logement, avec placard mural et évier en pierre éclairé par une petite baie, dans les élévations sud et ouest. Une porte permettait de communiquer avec une pièce, située dans un autre bâtiment, élevé au nord du pigeonnier, maintenant écroulé, disposant d'une cheminée au nord. A l'étage se trouvait le fenil. Les bâtiments sont construits en moellons de calcaire bruts ou équarris et assisés. L'élévation sud du logis est recouverte d'un enduit. Les encadrements des ouvertures sont en pierre de calcaire, rehaussé pour le logis d'un badigeon de couleur jaune que souligne un liseré rouge. Le liseré rouge dessine un motif de tuiles de couleur jaune sous la génoise du toit. Portes et fenêtres d'origine suivent un tracé en arc segmentaire. Au sud de la cour existe le départ des élévations d'un bâtiment, peut-être celles d'une étable?

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2010

Date de rédaction de la notice

2010

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Béa Adeline

Cadre de l'étude

Inventaire topographique, enquête thématique départementale (patrimoine vigneron du Pays Gaillacois)

Typologie du dossier

Dossier individuel

ferme
ferme
© Conseil général du Tarn ; © Inventaire général Région Midi-Pyrénées
Voir la notice image