Ferme

Désignation

Dénomination de l'édifice

Ferme

Titre courant

Ferme

Localisation

Localisation

Occitanie ; Tarn (81) ; Le Verdier

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Pays du Vignoble Gaillacois, Bastides et Val Dadou

Canton

Castelnau-de-Montmiral

Lieu-dit

Boriette (la)

Références cadastrales

1812 A 726, 2000 A 533

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Partie constituante non étudiée

Étable, grange, bergerie, remise agricole, toit à porcs, poulailler

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

17e siècle (?), 1ère moitié 19e siècle (?)

Siècle de campagne secondaire de consctruction

1er quart 19e siècle

Description historique

Un corps de bâtiment bien plus ancien, peut-être du 17e siècle, représenté sur le plan cadastral de 1812 est partiellement conservé au sud, le long de la route. Sur l'élévation orientale, subsiste une ancienne croisée en pierre dont la traverse a été remplacée par une pièce de bois et dont l'appui a été abaissé. Sur l'élévation ouest, au rez-de-chaussée, trois ouvertures dont les pierres d'encadrement sont chanfreinées pourraient dater de la même période. Une partie de l'appareillage en pierre de taille d'origine est aussi conservé. Sur le cadastre de 1812, la Boriette, qui n'est alors désignée que comme grange et étable, appartient à Jacques Mainfroid Maignial, également propriétaire de la demeure principale du village à ce moment. La ferme a probablement été reconstruite dans la première moitié du 19e siècle. L'étage de la maison d'habitation a été ajouté dans un second temps, ce dont témoignent les maçonneries de moellons bruts de la surélévation. La remise agricole indépendante au nord a été ajoutée dans les années 1920. Le pigeonnier qui se trouve devant la ferme n'est pas à son emplacement d'origine. Il provient de la maison Maignial et se situait à l'est, devant la façade. Il a été déplacé vers 1890, au moment de l'aménagement du jardin de buis.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, pierre de taille, moellon

Matériaux de la couverture

Tuile creuse

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré

Typologie du couvrement

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe, toit à un pan

Commentaire descriptif de l'édifice

La ferme se situe au pied de la colline du village. Les différents corps de bâtiment s'alignent sur l'arrière à l'ouest. La maison d'habitation couverte par un toit à longs pans et croupes est au centre ; elle présente sa façade sur une petite cour intérieure, au sud. Sur l'arrière s'appuie une grande remise agricole couverte par un toit à un pan et dans le prolongement de laquelle est venu s'ajouter un petit bâtiment qui abritait les toits à porcs, le poulailler et les lapinières. Le four dont il ne reste que l'entrée, était construit dans le fond de la remise. Devant la maison se trouve la grande étable à vaches qui pouvait accueillir 10 vaches et qui réserve un emplacement pour les veaux. Le portail, couvert par un linteau de bois surbaissé ouvre à l'est. On y accède depuis la remise agricole formée par l'avancée de la grange située au-dessus de l'étable. La grange est partiellement construite en bois et portée par des piliers maçonnée. Tout à fait au sud, le petit corps de bâtiment qui s'aligne sur la route était la bergerie. A l'est, devant l'étable se situait l'aire à battre. Le puits couvert se trouve au sud-ouest de la remise isolée. L'ensemble des maçonneries sont faites de moellons de calcaire assisés et les chaînes d'angle sont en pierre de taille.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2010

Date de rédaction de la notice

2010

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Servant Sonia

Cadre de l'étude

Inventaire topographique, enquête thématique départementale (patrimoine vigneron du Pays Gaillacois)

Typologie du dossier

Dossier individuel

ferme
ferme
© Conseil général du Tarn ; © Inventaire général Région Midi-Pyrénées
Voir la notice image