Église paroissiale Saint-Pierre et Saint-Paul

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Pierre ; Saint-Paul

Titre courant

Église paroissiale Saint-Pierre et Saint-Paul

Localisation

Localisation

Occitanie ; Tarn (81) ; Le Verdier

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Pays du Vignoble Gaillacois, Bastides et Val Dadou

Canton

Castelnau-de-Montmiral

Références cadastrales

1812 A 759, 2000 A 583

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e moitié 16e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

3e quart 19e siècle, milieu 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1591

Commentaires concernant la datation

Date portée

Description historique

La tradition historique indique qu'une première église paroissiale existait au lieu-dit Saint-Paul, à 1,5 km environ à l'ouest du village (Rossignol, 1865). L'église actuelle qui porte le vocable de Saint-Pierre et Saint-Paul est établie dans l'emprise du fossé qui ceinturait le village, au sud-ouest. Sa construction à cet emplacement est tardive. La date de 1591 associée à l'inscription "M HOV BET R DU DIE" traduite par "Maître Houbet recteur du Verdié " (Rossignol, 1865), est inscrite sur la clef de la voûte centrale. 1591 est dont probablement la date de la consécration de l'église et signerait par conséquent l'achèvement du chantier. Le style du décor monumental, parfaitement homogène, tendrait à prouver que l'église été construite dans la seconde moitié du 16e siècle, voire dans le dernier quart. Le clocher a été reconstruit un peu avant 1875 et il a remplacé "un simple pignon qui s'élev(ait) sur le mur terminal" (Bastié, 1875), un clocher-mur, représenté sur un plan de la fin du 19e siècle et conservé dans les archives communales. Le baptistère a été aménagé dans les années 1950 dans la partie basse de la tour d'escalier du clocher ; les peintures murales qui le recouvrent ont été peintes par Nicolai Greschny, artiste d'origine estonienne installé près d'Albi.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon, enduit

Matériaux de la couverture

Tuile creuse

Typologie de plan

Plan allongé

Typologie du couvrement

Voûte d'ogives

Commentaire descriptif de l'édifice

D'une longueur de 23 mètres, l'église comprend une nef à deux grandes travées voûtées d'ogives prolongée par un choeur polygonal à cinq quartiers rayonnants. Il est éclairé par deux hautes fenêtres ornées à l'intérieur comme à l'extérieur d'un simple cavet. Deux chapelles latérales sont percées de part et d'autre de la travée centrale et du choeur. Celles du sud sont logées sous le même toit, tandis qu'au nord elles sont dissociées, révélant probablement la construction plus tardive de la chapelle est (chapelle Saint-Joseph). Des visages humains d'un style assez maladroit ornent les culots des chapelles sud. La chapelle orientale comprend une tête d'homme portant un bonnet et celle de l'ouest deux visages de femmes. Les nervures des voûtes ornées de simples cavets sont à pénétration directe dans les colonnes engagées de la nef. Les bases des colonnes engagées présentent elles aussi le principe de la pénétration. La nef est percée de fenêtres hautes au sud uniquement. Une porte haute, percée dans la première travée, au nord, en direction du village, est pourvue d'un linteau orné d'une accolade plate, à peine plus esquissée qu'un chanfrein. Le même type de décor se retrouve sur une niche du choeur. La porte d'accès principal au sud-ouest est couverte par une plate-bande à clef passante et à soffite surélevé. Les sommiers sont marqués par de discrets motifs en écoinçons. Le revers de la porte est constitué d'un arc très nettement surbaissé.

Technique du décor des immeubles par nature

Vitrail, sculpture, peinture

Indexation iconographique normalisée

Saint Paul ; saint Pierre ; IHS ; personnage profane ; Résurrection du Christ

Description de l'iconographie

Les vitraux du choeur présentent les bustes de saint Paul et de saint Pierre. L'inscription IHS est portée sur la clef de voûte du choeur. Deux têtes de femmes sont sculptées sur les culots de la première chapelle, au sud et une tête d'homme dont la tête est entièrement recouverte par un bonnet est sculptée sur un culot de la seconde chapelle. Le baptistère des années 1950 est orné de peintures murales représentant des scènes de la Résurrection.

Protection et label

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2010

Date de rédaction de la notice

2010

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Servant Sonia

Cadre de l'étude

Inventaire topographique, enquête thématique départementale (patrimoine vigneron du Pays Gaillacois)

Typologie du dossier

Dossier individuel

église paroissiale Saint-Pierre et Saint-Paul
église paroissiale Saint-Pierre et Saint-Paul
© Conseil général du Tarn ; © Inventaire général Région Midi-Pyrénées
Voir la notice image