Entrepôt puis usine puis coopérative vinicole

Désignation

Dénomination de l'édifice

Entrepôt commercial, usine, coopérative vinicole

Appelation d'usage

Cave de l'abbaye saint-Michel, Union vinicole coopérative du Gaillacois

Titre courant

Entrepôt puis usine puis coopérative vinicole

Localisation

Localisation

Occitanie ; Tarn (81) ; Gaillac ; 103 avenue Foch

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Pays du Vignoble Gaillacois, Bastides et Val Dadou

Canton

Gaillac

Adresse de l'édifice

Foch (avenue) 103

Références cadastrales

2013 BE 01 795, 570, 568, 600

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Bureau d'entreprise, boutique, voie ferrée, atelier de conditionnement

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Limite 19e siècle 20e siècle, 3e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1901

Commentaires concernant la datation

Datation par source

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribué par source, signature

Description historique

En 1901, la société des Grands Moulins du Tarn demande la création d'un embranchement particulier sur la ligne Toulouse-Lexos pour la relier au magasin de grains qu'elle projette de construire à proximité. Elle avait fait l'année précédente l'acquisition des parcelles D 445, L 625 et 626. Ce magasin est décrit en 1912 lorsque la société des Grands Moulins cède des terrains à la compagnie d'Orléans, parmi lesquels la parcelle L 626 qui contient " un grand bâtiment en maçonnerie servant d'entrepôt de 80 m de longueur sur 14 m de largeur, desservi par un embranchement particulier" (ADT 5 S 56). Une carte postale ancienne présente ce bâtiment (auquel sont adossés deux hangars en bois de 70 m sur 22 ajoutés en 1919 et disparus depuis) qui appartient alors à la compagnie générale de construction dont le siège est à Saint-Denis. La cave de l'abbaye Saint-Michel s'y installe en 1927, tout d'abord comme locataire avant de devenir propriétaire des lieux à une date indéterminée. Elle profite de l'embranchement particulier dont bénéficie le site par rapport à la voie ferrée voisine : il a été utilisé jusqu'au début des années 1990. Un plan signé de Gaston Ladousse en 1960 semble signaler une réorganisation de la cave avec la construction de cuves en ciment et l'installation de bureaux et d'un laboratoire. Le bâtiment primitif a été prolongé en direction du nord par un chai supplémentaire. Des hangars ont été érigés sur le flanc ouest du bâtiment et abritaient la SICA Les Vignobles de Gaillac. Une chaîne d'embouteillage a fonctionné jusqu'en 1993. Lorsque la cave Saint-Michel est liquidée en 1976, l'Union vinicole rachète les bâtiments qu'elle occupe jusqu'à sa faillite en 1996 : ils gardent alors leur destination vinicole car ils sont rachetés pour 1 franc symbolique par Alain Gayrel, producteur et négociant qui y installe son entreprise. Il fait construire en 2004 le magasin qui se trouve à l'extrémité nord de l'ensemble.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon, enduit

Matériaux de la couverture

Tuile creuse, tuile plate mécanique

Typologie de plan

Plan rectangulaire régulier

Description de l'élévation intérieure

Étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré

Typologie du couvrement

Charpente en bois apparente

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier tournant, en charpente métallique

Commentaire descriptif de l'édifice

L'entrepôt est un long édifice rectangulaire régulier qui est situé sur l'espace triangulaire défini par l'avenue Foch et la voie ferrée qui se croisent à proximité. L'édifice primitif mesurait 14 m de large sur 80 m de long : il était divisé en 19 travées qui alternent travées aveugles et quais de déchargement. Ceux-ci correspondent à l'usage d'entrepôt à grain car au début de l'utilisation par la cave, une carte postale ancienne atteste que des foudres étaient disposés le long des murs gouttereaux, surmontés par une galerie de circulation. Les barriques occupaient l'espace central. Ils ont été remplacés vers 1960 par des cuves en ciment qui occupent tout le sous-sol, l'extrémité sud du rez-de-chaussée et forment un étage du côté nord. Atelier et laboratoires occupaient des loges au rez-de-chausée. Les bureaux se trouvaient à l'étage, le long de l'élévation sur rue : ils ont suscité le percement de fenêtres au format horizontal avec appui en ciment saillant.
L'entrepôt est construit en maçonnerie de moellon brut et est entièrement enduit. Les travées sont marquées par des pilastres saillants en brique qui soulignent également les angles du bâtiment. L'édifice est couvert par un toit à longs pans en tuile plate mécanique : la toiture est portée par une monumentale charpente en bois. Les entraits de celle-ci reposent sur des éléments saillants en brique qui forment un pendant interne aux pilastres extérieurs.
Le chai nord a conservé une charpente en bois et abrite deux rangées de cuves en ciment réparties de part et d'autre de l'allée centrale.

Technique du décor des immeubles par nature

Peinture

Indexation iconographique normalisée

Coq

Description de l'iconographie

Sur l'élévation ouest du bâtiment primitif, en partie masqué par un hangar, est peint un grand coq polychrome, accompagné de la signature Roques, peinture, Gaillac. De part et d'autre du coq sont peintes les inscriptions : CAVE COOPERATIVE et GRAND VIN DU COQ. Cette peinture a remplacé le coq sculpté qu'on aperçoit sur une photographie ancienne.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2013

Date de rédaction de la notice

2013

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

La Taille Alice de

Cadre de l'étude

Enquête thématique départementale (patrimoine vigneron du Pays Gaillacois)

Typologie du dossier

Dossier individuel

1/2
entrepôt puis usine puis coopérative vinicole
entrepôt puis usine puis coopérative vinicole
© Inventaire général Région Midi-Pyrénées
Voir la notice image