Pigeonnier

Désignation

Dénomination de l'édifice

Pigeonnier

Titre courant

Pigeonnier

Localisation

Localisation

Occitanie ; Tarn (81) ; Briatexte

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Pays du Vignoble Gaillacois, Bastides et Val Dadou

Canton

Graulhet

Lieu-dit

La Pelisserie

Références cadastrales

1811 C 02 23, 2012 C 02 1199

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

18e siècle

Description historique

Dans le compoix du début du 18e siècle, un pigeonnier est mentionné à la Pelissarie parmi les propriétés de noble Pierre de Maury, seigneur du Puget qui y tient "un château avec ses granges, écuries, metherie tout contigu, pigeonnier, jardin, verger..."Le pigeonnier est porté sur le cadastre de 1811 : il appartient alors à Guillaume Montet et Hilaire Bonsirven, propriétaires à Briatexte qui possèdent également la métairie voisine de la Pelisserie. Il semble avoir été construit au 18e siècle, comme la plupart des pigeonniers sur arcade. La portée des arcs semble avoir été sous-estimée lors de la construction : des piliers en brique ont en effet été ajoutés, sans doute peu après, pour soutenir le sommet de chacune des arcades.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Brique, calcaire, moellon, enduit

Matériaux de la couverture

Tuile creuse

Typologie de plan

Plan carré régulier

Typologie du couvrement

Typologie de couverture

Toit à un pan

Commentaire descriptif de l'édifice

Le pigeonnier est situé en plein champ, à proximité du hameau de la Pelisserie. Il est cantonné par quatre piliers en pierre de taille sur l'imposte desquels reposent les arcades en brique. Celles-ci sont supportées en leur centre par des piliers de brique dont la partie centrale est en saillie de façon à reproduire la disposition des impostes. Le plancher est apparent. La caisse est en maçonnerie de brique, qui est complétée en partie haute par des moellons bruts. Deux randières en brique sont superposées : la randière supérieure comporte une rangée de briques moulurées. L'enduit à la chaud qui recouvrait l'édifice n'est que partiellement conservé mais on distingue pourtant encore le bandeau qui souligne la randière inférieure. De l'aménagement intérieur seuls sont conservés les clous auxquels étaient suspendus les paniers en osier qui tenaient lieu de nid et dont l'empreinte se distingue sur l'enduit intérieur. L'ensemble était couvert par un toit dit en pied de mulet en tuile creuse qui est visible sur une photographie des années 1980. Une des deux plages d'envol était alors encore en place et comportait une vingtaine de trous d'envol ce qui indique que le pigeonnier abritait une population assez importante.

État de conservation (normalisé)

Mauvais état

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2012

Date de rédaction de la notice

2012

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

La Taille Alice de

Cadre de l'étude

Inventaire topographique, enquête thématique départementale (patrimoine vigneron du Pays Gaillacois)

Typologie du dossier

Dossier individuel

pigeonnier
pigeonnier
(c) Inventaire général Région Occitanie
Voir la notice image