Ferme

Désignation

Dénomination de l'édifice

Ferme

Titre courant

Ferme

Localisation

Localisation

Occitanie ; Tarn (81) ; Senouillac

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Pays du Vignoble Gaillacois, Bastides et Val Dadou

Canton

Gaillac

Lieu-dit

Commandeur (le)

Références cadastrales

2011 C 02 369

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Partie constituante non étudiée

Four, remise

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1828

Commentaires concernant la datation

Date portée

Description historique

Le Commandeur était une métairie dépendant du château de la Bonnette. Son appellation pourrait être due à son emplacement à l'entrée de l'ancien chemin menant au château. La ferme actuelle a été entièrement reconstruite en 1828 (date portée), de l'autre côté de la route par rapport à l'édifice initial (encore portée sur le cadastre de 1828). Le plan en U de la ferme et la qualité de sa maçonnerie laissent supposer qu'elle a été reconstruite à l'aide des matériaux et selon le modèle de la ferme détruite. Une remise a par la suite été accolée au nord-est. Une photographie prise au début du 20e siècle permet de restituer l'état ancien de la ferme : les fenêtres du rez-de-chaussée de la façade ont été transformées en portes-fenêtres, une fenêtre a été créée au-dessus de la porte ce qui a entraîné la suppression de l'oculus central. Sur l'élévation sud du logis, la fenêtre du rez-de-chaussée est un ajout qui imite l'ouverture de l'étage.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon

Matériaux de la couverture

Tuile creuse

Typologie de plan

Plan régulier en U

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré, étage de comble

Typologie du couvrement

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe

Commentaire descriptif de l'édifice

La ferme est construite en contrebas du château de la Bonnette, le long de la route. Elle est constitué de trois ailes disposées en U : l'aile sud, plus basse, longe la route tandis que l'aile nord a été doublée par une remise. Le four est situé à l'extrémité est de l'aile sud. Le bâtiment de l'aile nord semble abriter des dépendances agricoles. L'ensemble est construit en moellons équarris et assisés, complétés par endroit par du moellon brut. La taille des moellons diminue au fur et à mesure de l'élévation. Les chaînes d'angle et les encadrements d'ouverture sont en pierre de taille. Les oculus ont un encadrement en brique. L'élévation principale du logis, à l'est, compte trois travées : leur rythme a été modifié par la transformation des fenêtre en porte-fenêtre et par la suppression de l'oculus central au profit d'une nouvelle fenêtre. Le linteau de la porte centrale porte la date 1828 et ses piédroits sont ornés d'un fin chanfrein. L'élévation sud de l'aile nord était initialement percée de deux ouvertures en pierre de taille : une porte et un portail en plein cintre. Ce dernier a été partiellement muré et un portail plus important, à encadrement de brique, a été ouvert sur sa droite.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété d'une personne privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2011

Date de rédaction de la notice

2011

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

La Taille Alice de

Cadre de l'étude

Inventaire topographique, enquête thématique départementale (patrimoine vigneron du Pays Gaillacois)

Typologie du dossier

Dossier individuel

1/2
ferme
ferme
© Inventaire général Région Midi-Pyrénées
Voir la notice image