Maison de vigneron

Désignation

Dénomination de l'édifice

Maison

Genre du destinataire

De vigneron

Titre courant

Maison de vigneron

Localisation

Localisation

Occitanie ; Tarn (81) ; Senouillac ; 8 place du Vieux Pressoir

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Pays du Vignoble Gaillacois, Bastides et Val Dadou

Canton

Gaillac

Adresse de l'édifice

Vieux Pressoir (place du) 8

Références cadastrales

1828 B3 960,961, 2011 B 01 1285, 1286

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Partie constituante non étudiée

Chai, puits, pigeonnier, remise, étable

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e moitié 18e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1757, 1777, 1778, 1781, 1798

Commentaires concernant la datation

Date portée

Description historique

La maison est construite dans la seconde moitié du 18e siècle ce qui est attesté par de nombreuses dates portées s'étalant entre 1757 et 1798 (sur le puits). La clé de linteau qui porte la date de 1757 est accompagnée de l'inscription JEAN FOUN TANILENS qui indique vraisemblablement le propriétaire de la maison. Sur le cadastre de 1828 l'ensemble appartient à Chrisostome Vigne, négociant à Senouillac : le bâtiment de la parcelle 961 abrite la maison, celui de la parcelle 960 est une dépendance rurale. La partie ouest de la maison a été modifiée au 19e siècle pour abriter le chai : des quais de déchargement ont ainsi été percés sur l'élévation sud.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon

Matériaux de la couverture

Tuile creuse

Description de l'élévation intérieure

Étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé

Typologie du couvrement

Typologie de couverture

Toit à longs pans, toit à un pan

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier tournant, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

La maison comporte une série de bâtiments disposés autour d'une cour rectangulaire close par un mur d'enceinte. Le corps de logis est situé au sud et est prolongé à l'ouest par le chai. Un petit édifice en retour vers le nord abrite la remise et le puits couvert. Le pigeonnier occupe l'angle nord-ouest de la cour. Un petit bâtiment dans l'angle nord-est abritait sans doute une grange. Un pigeonnier de comble occupait l'angle nord-est du corps de logis et a été comblé par une maçonnerie de brique. La cour est fermée à l'est par un mur d'enceinte percé d'un portail dont l'encadrement est légèrement chanfreiné. L'ensemble est construit en petit appareil de moellon ébauché avec des chaînes d'angle en pierre de taille. Les différents édifices sont couverts par des toits à longs pans en tuile creuse ; le toit du corps de logis est doté en outre de deux croupes. Le pigeonnier possède un toit à un pan. Le corps de logis est disposé sur un terrain en pente : le rez-de-chaussée de l'élévation nord est ainsi un étage de soubassement semi-enterré du côté sud. La transition entre les deux niveaux s'effectue par un escalier tournant à trois volées. L'élévation sud est percée de cinq ouvertures en arc segmentaire : quatre fenêtres et une porte. Les deux fenêtres de droite et la porte ont un encadrement en pierre de taille ; les piédroits de la porte sont traités en pilastre et le linteau porte la date 1778. Les deux fenêtres de gauche ont un encadrement mixte, pierre et brique : la clé du linteau de celle de droite porte la date 1777, celle de la fenêtre de gauche porte l'inscription JEAN FOUN 1757 TANILENS. Cette dernière fenêtre possède de plus un appui saillant mouluré. La pierre et le jour d'évier sont conservés entre les deux groupes de fenêtre. L'élévation nord du corps de logis, sur cour, est percée sur chaque niveau de cinq ouvertures en arc segmentaire mais elles ne forment pas de travées. Celles du niveau inférieur ont des encadrements en pierre de taille : de part et d'autre d'une large porte, dont le linteau porte la date 1781, prennent place une fenêtre et une porte toutes deux très étroites. Au niveau supérieur, la fenêtre centrale est en pierre de taille, les fenêtres latérales alternant brique et pierre. L'élévation est compte une fenêtre dont l'encadrement en arc segmentaire est en pierre de taille. Les autres ouvertures sont le fruit de repercements. Le chai est adossé à l'ouest de la maison. Il possède cinq ouvertures du côté nord : deux portes et trois quais de déchargement. Ces derniers ont été repercés dans une maçonnerie plus ancienne dont une partie assisé est conservée dans l'angle supérieur gauche. La porte centrale, dont l'encadrement en pierre de taille est en arc segmentaire, relève sans doute du parti d'origine. Sur l'élévation sud, les deux fenêtres de l'étage sont identiques à celles du logis ; elles surmontent une large ouverture à piédroits en pierre de taille et linteau bois qui correspond peut-être à une ancienne étable. Dans la cour, le puits a un encadrement en pierre de taille en arc segmentaire dont le linteau porte la date 1798. Le pigeonnier était de type sur arcade ; il a été rehaussé et remanié. Le mur qui clôt la cour au nord a conservé trois ouvertures qui correspondent au bâtiment rural figuré sur le cadastre de 1828. L'intérieur du logis conserve des ouvertures en arc segmentaire dont l'encadrement alterne la brique et la pierre de taille chanfreinée. Deux cheminées monumentales sont conservées : celle de l'étage de soubassement possède des piédroits en pierre de taille ornés d'une doucine. La cheminée du rez-de-chaussée est en brique avec des corbeaux en pierre de taille ; son linteau est surmonté d'une corniche saillante en brique.

Commentaires d'usage régional

Édifices à plusieurs corps de bâtiment formant cour

État de conservation (normalisé)

Restauré, remanié

Protection

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété d'une personne privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2011

Date de rédaction de la notice

2011

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

La Taille Alice de

Cadre de l'étude

Inventaire topographique, enquête thématique départementale (patrimoine vigneron du Pays Gaillacois)

Typologie du dossier

Dossier individuel

1/2
maison de vigneron
maison de vigneron
© Inventaire général Région Midi-Pyrénées
Voir la notice image