Maison

Désignation

Dénomination de l'édifice

Maison

Titre courant

Maison

Localisation

Localisation

Occitanie ; Tarn (81) ; Senouillac

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Pays du Vignoble Gaillacois, Bastides et Val Dadou

Canton

Gaillac

Lieu-dit

Ravaille

Références cadastrales

1828 A2 316, 319, 2010 A 02 222, 808

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Partie constituante non étudiée

Remise agricole, pigeonnier

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

17e siècle (?), 4e quart 18e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

1ère moitié 19e siècle, 2e moitié 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1773, 1816, 1834

Commentaires concernant la datation

Date portée

Auteur de l'édifice

Flourac Jean (architecte)

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Signature

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

AJPVIGNE (propriétaire)

Description historique

La tour semble être l'élément le plus ancien de l'édifice : en effet, elle présente sur son élévation est deux chaînes d'angle qui montrent qu'elle n'avait primitivement pas de construction mitoyenne sur cette partie là. Les ouvertures de la tour ont été modifiées et ne permettent pas de proposer une datation plus précise de cette partie. A la fin du 18e siècle, la tour s'est vue accoler une aile au sud, en retour vers l'ouest. Une pierre remployée dans la maçonnerie de l'élévation sud porte la date 1773. L'angle sud-est de cette aile comporte trois fenêtres à arc segmentaire dont le linteau porte la date 1777. La fenêtre de l'étage de la travée est de l'élévation sud surmonte une moulure à double cavet qui est sans doute utilisée en remploi. Dans l'état de section de 1791, Jean Vigne est propriétaire d'une maison à Ravaille. L'élévation nord a fait l'objet d'une reprise au début du 19e siècle : les ouvertures de la travée centrale adoptent une forme rectangulaire et le linteau de la fenêtre supérieure porte la date 1816. En 1828, les deux bâtiments accolés représentés sur le cadastre sont qualifiés de maisons et appartiennent à Jean Pierre Vigne et consorts, laboureurs à Ravaille. La façade sud a connu peu après un problème de déversement : la reprise dont elle a été l'objet est clairement visible à gauche de la deuxième travée orientale. A l'occasion de cette reprise, une travée monumentale est mise en place. Celle-ci est dotée d'inscriptions : JEAN FLOURAC au-dessus de la porte ; FAIT 1834 AJPVIGNE au-dessus de la fenêtre. Une nouvelle reprise est effectuée par la suite sur l'extrémité occidentale de l'édifice dont la couture est visible sur les élévations nord et sud. Sur l'élévation nord, un jour a alors été obturé et de nouvelles ouvertures ont été percées qui ne sont pas au même niveau que les ouvertures de 1816. Le registre des augmentations du cadastre rapporte qu'en 1858 une partie de la maison de la parcelle 319 est transformée en bâtiment.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon

Matériaux de la couverture

Tuile creuse, tuile plate

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré

Typologie du couvrement

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans, toit en pavillon, croupe

Commentaire descriptif de l'édifice

La maison s'étend d'ouest en est et comporte à son angle nord-est une tour qui fait saillie. Elle est dotée de plusieurs petits pigeonniers de comble. Un édifice faisant office de remise et peut-être de chai se trouve au sud-est de la maison. Les élévations sont constituées de moellons équarris disposés en assises régulières. Les encadrements de fenêtres et les chaînes d'angle sont en pierre de taille. La chaîne de l'angle sud-est du logis est traitée en arrondi dans sa partie inférieure avec congé en bec rentrant. Les parties hautes de la tour et l'élévation ouest sont enduites. La maison est couverte d'un toit à longs pans en tuile creuse avec une croupe à chaque extrémité. La tour est couverte d'un toit en pavillon en tuile plate. Une génoise à deux rangs court le long de l'avant-toit de la maison, hormis dans l'angle sud-est où prend place un avant-toit à chevrons débordants. La tour est également dotée d'une génoise à deux rangs, hormis sur son élévation ouest où celle-ci ne compte qu'un rang. Au-dessus de la travée architecturée, l'avant-toit est interrompu par une lucarne aveugle surmontée par un fronton triangulaire à base interrompue. La lucarne est couronnée par une boule d'amortissement. La travée construite en 1835 est dotée d'un décor architecturé : la porte est encadrée par deux pilastres de style dorique qui supportent un entablement où se détachent le nom du commanditaire et une étoile. L'entablement de la fenêtre porte la date et l'inscription AJPVIGNE. La porte et la fenêtre sont toutes deux couronnées par une corniche moulurée. La porte en bois est surmontée par un petit jour.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Étoile

Protection

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété d'une personne privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2010

Date de rédaction de la notice

2010

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

La Taille Alice de

Cadre de l'étude

Inventaire topographique, enquête thématique départementale (patrimoine vigneron du Pays Gaillacois)

Typologie du dossier

Dossier individuel

1/2
maison
maison
© Inventaire général Région Midi-Pyrénées
Voir la notice image