Ferme

Désignation

Dénomination de l'édifice

Ferme

Titre courant

Ferme

Localisation

Localisation

Occitanie ; Tarn (81) ; Senouillac

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Pays du Vignoble Gaillacois, Bastides et Val Dadou

Canton

Gaillac

Lieu-dit

Rueyres

Références cadastrales

1828 A1 86-97, 2010 A 01 99, 103, 703, 705, 706, 707

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Partie constituante non étudiée

Remise agricole, chai, pressoir, pigeonnier, grange, écurie

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e moitié 18e siècle, 2e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1927

Commentaires concernant la datation

Daté par tradition orale

Description historique

L'ensemble de la ferme est représenté sur le cadastre de 1828 mais a subi un certain nombre de réaménagements depuis. Ce qui est désormais une vaste ferme unique était alors constitué de bâtiments mitoyens appartenant à des propriétaires différents. Les parcelles 86 et 91 étaient alors deux bâtiments possédés par François Taillefer, cultivateur à la Maurigné ; Jean Soubrié, cultivateur à Senouillac possédait là un bâtiment (parcelle 87) et une maison (parcelle 94), tout comme Pierre Favarel, cultivateur à Cirvas (respectivement sur les parcelles 88 et 95). Enfin, Jean Bonnet, cultivateur à Rueires détenait un four sur la parcelle 89 et deux bâtiments sur les parcelles 92 et 93. Le registre des augmentations du cadastre mentionne une grosse campagne de travaux dans les années 1840 : en 1842, le bâtiment de la parcelle 93 a été transformé en maison, en 1844 la maison de la parcelle 94 est devenue une grange et en 1845 une maison a été reconstruite sur la parcelle 91. Les parties conservées les plus anciennes semblent être l'aile nord de la cour et la partie postérieure du bâtiment d'habitation qui ont conservé quelques chanfreins ainsi qu'une porte en arc segmentaire. Ces éléments pourraient dater de la fin du 18e siècle. La partie orientale de l'aile nord de la cour devait être plus étendue à l'origine car le chanfrein de l'angle sud-est correspond au piédroit d'une ancienne porte. Le pressoir, la remise et le chai, situés au sud de la cour, ont été construits au 19e siècle, à la place des édifices représentés sur le cadastre. Le bâtiment d'habitation a été pour sa part entièrement reconstruit au début du 20e siècle, en 1927 selon un témoignage oral. Il a remplacé trois petits édifices mitoyens par rapport auxquels il est légèrement en retrait : cette modification a donc été l'occasion d'une extension de la cour. L'exploitation possédait à cette époque 4 ou 5 hectares de vignes. Un autre chai a été construit au 20e siècle à l'est du reste de la ferme.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon, enduit, brique

Matériaux de la couverture

Tuile mécanique

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré, comble à surcroît

Typologie du couvrement

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée

Typologie de couverture

Toit à longs pans

Commentaire descriptif de l'édifice

La ferme s'organise autour d'une cour au fond de laquelle se trouve le bâtiment d'habitation. La face postérieur de celui-ci est collée contre un édifice plus ancien. L'aile nord de la cour abritait l'écurie, la grange et un pigeonnier de comble dont les trous de boulins sont toujours visibles. L'aile nord contenait le pressoir, la remise (avec un pigeonnier en terre cuite) et un chai. L'ensemble des maçonneries sont en moellons calcaire avec chaine d'angle en pierre de taille. Les toits sont à longs pans avec chevrons débordants, sauf sur l'édifice arrière, doté d'une génoise à deux niveaux. Le bâtiment de l'aile sud a conservé des ouvertures aux montants chanfreinés. Les autres ouvertures des parties agricoles sont à encadrement de brique et linteau de bois. La maison d'habitation a une élévation ordonnancée. Les ouvertures possèdent toutes le même encadrement de brique polychrome. Ce motif décoratif est prolongé par un bandeau qui court au niveau du linteau des fenêtres du premier étage. Les encadrements des ouvertures du petit édifice situé à l'arrière de l'habitation sont en pierre de taille. La porte de l'élévation nord de ce bâtiment est couverte d'un arc segmentaire et dotée d'un petit chanfrein.

Commentaires d'usage régional

Édifice à plusieurs corps de bâtiments formant cour

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété d'une personne privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2010

Date de rédaction de la notice

2010

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

La Taille Alice de

Cadre de l'étude

Inventaire topographique, enquête thématique départementale (patrimoine vigneron du Pays Gaillacois)

Typologie du dossier

Dossier individuel

1/2
ferme
ferme
© Inventaire général Région Midi-Pyrénées
Voir la notice image