Maisons en bande dites Belle Eau, Bon Air et Beau Ciel

Désignation

Dénomination de l'édifice

Maison

Précision sur la dénomination de l'édifice - hors lexique

Maisons en bande

Appelation d'usage

Belle Eau ; Bon Air ; Beau Ciel

Titre courant

Maisons en bande dites Belle Eau, Bon Air et Beau Ciel

Localisation

Localisation

Hauts-de-France ; Somme (80) ; Cayeux-sur-Mer ; 1020, 1022 boulevard du Général-Sizaire ; rue Gambetta

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Côte picarde

Canton

Saint-Valery-sur-Somme

Lieu-dit

Balnéaire (quartier) ; lotissement du Domaine

Adresse de l'édifice

Général-Sizaire (boulevard du) 1020, 1022 ; Gambetta (rue)

Références cadastrales

1988 BE 342, 343, 344, 1988 BE 342, 343, 344

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Garage, cour

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 20e siècle

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Hess Salomé, Marguerite (commanditaire)

Description historique

Maisons en bande dites Belle Eau, Bon Air et Beau Ciel construites entre 1907 et 1910 (imposition du cadastre en 1910) pour Marguerite Hess Salomé (source : matrices cadastrales) demeurant à Paris. Les avancées en rez-de-chaussée comportant un garage sont des ajouts postérieurs, ils contenaient à l'origine des cabines de bains. Celles-ci sont construites par la même commanditaire, entre 1907 et 1910 (source : matrices cadastrales).

Description

Matériaux du gros-œuvre

Brique, enduit partiel, enduit d'imitation

Matériaux de la couverture

Ardoise

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré, étage de comble

Typologie de couverture

Toit à longs pans brisés, terrasse, pignon découvert

Commentaire descriptif de l'édifice

Edifices établis en front de mer. Une petite cour occupe le fond de parcelle. Les avancées en rez-de-chaussée comportent un garage. Ensemble de trois logements accolés formant maisons en bande, élevées sur un étage-carré et un étage de comble. Les deux travées extrêmes des habitations sont en léger retrait. Le gros-oeuvre, en brique, est enduit en façade antérieure. Le toit, en ardoise, est à longs-pans brisés et pignon découvert. Le corps de bâtiment en rez-de-chaussée ajouté en façade est couvert dun toit-terrasse accessible depuis l'étage-carré.

Technique du décor des immeubles par nature

Céramique

Description de l'iconographie

Les carreaux bleus de céramique portant appellation, fréquents sur cette portion de côte, participent au modeste décor (sont présents sur les deux façades, antérieure et postérieure).

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2002

Date de rédaction de la notice

2005

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Justome Elisabeth

Cadre de l'étude

Patrimoine de la villégiature (la Côte picarde)

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional Hauts-de-France - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel 21 mail Albert-Ier 80000 Amiens

maisons en bande dites Belle Eau, Bon Air et Beau Ciel
maisons en bande dites Belle Eau, Bon Air et Beau Ciel
© Inventaire, général, ADAGP ; © SMACOPI
Voir la notice image