Maison dite Les Rosiers

Désignation

Dénomination de l'édifice

Maison

Appelation d'usage

Les Rosiers

Titre courant

Maison dite Les Rosiers

Localisation

Localisation

Hauts-de-France ; Somme (80) ; Mers-les-Bains ; 13 ancienne rue Pierre-Lefort, actuellement rue Henri-Leboeuf

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Côte picarde

Canton

Ault

Lieu-dit

Balnéaire (quartier) ; lotissement communal 1

Adresse de l'édifice

Henri-Leboeuf (ancienne rue Pierre-Lefort, actuellement rue) 13

Références cadastrales

1982 AH 732, 1982 AH 732

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Cour jardin, cour

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 19e siècle

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Maison construite au cours du 4e quart du 19e siècle, après 1874, date de création du lotissement.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Brique, badigeon

Matériaux de la couverture

Ardoise

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage de comble

Typologie de couverture

Toit à longs pans brisés, pignon couvert, pignon découvert

Commentaire descriptif de l'édifice

Edifice établi en fond de parcelle, mitoyenne aux constructions voisines, et en retrait par rapport à la rue, entre deux cours. Le gros-oeuvre, en brique, est badigeonné de couleur rouge. Le toit, en ardoise, est couvert à longs-pans brisés, avec un pignon couvert du fait de la mitoyenneté. La maison, de plan allongé présente cinq travées en façade, avec porte d'entrée dans l'axe. Cette travée centrale est mise en valeur par une porte plus large que les baies des travées latérales, surmontée par une porte-fenêtre devancée par un balcon, elle même surmontée par une fenêtre de lucarne à fronton triangulaire. Les baies des travées latérales sont devancées par de simples garde-corps et surmontées par un oeil de boeuf. L'horizontalité est marquée par un bandeau de séparation entre chaque niveau. La maison, de type villa se retrouve tributaire du découpage de type urbain.

Technique du décor des immeubles par nature

Fonderie, menuiserie, sculpture

Indexation iconographique normalisée

Ornement à forme géométrique ; ornement à forme végétale ; fronton ; volute ; pilastre

Description de l'iconographie

Le garde-corps du balcon, en fonte de fer, est orné de motifs géométriques où se mêlent des motifs végétaux stylisés. Les garde-corps de l'ensemble des autres baies sont en menuiserie. La fenêtre de lucarne médiane est chapeautée d'un fronton triangulaire et volutes latérales. Les chaînes d'angles sont traitées à la manière de pilastres.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2002

Date de rédaction de la notice

2004

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Justome Elisabeth

Cadre de l'étude

Patrimoine de la villégiature (la Côte picarde)

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional Hauts-de-France - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel 21 mail Albert-Ier 80000 Amiens

maison dite Les Rosiers
maison dite Les Rosiers
© Inventaire, général, ADAGP ; © SMACOPI
Voir la notice image