Maison à deux logements accolés dits La Vallée et La Manche

Désignation

Dénomination de l'édifice

Maison

Précision sur la dénomination de l'édifice - hors lexique

Maison à deux logements accolés

Appelation d'usage

La Vallée, La Manche

Titre courant

Maison à deux logements accolés dits La Vallée et La Manche

Localisation

Localisation

Hauts-de-France ; Somme (80) ; Mers-les-Bains ; 22, 24 rue Duquesne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Côte picarde

Canton

Ault

Lieu-dit

Balnéaire (quartier) ; lotissement communal 7

Adresse de l'édifice

Duquesne (rue) 22, 24

Références cadastrales

1982 AE 567, 794, 1982 AE 567, 794

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 19e siècle

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques

Auteur de l'édifice

Ratier Fernand (architecte)

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Signature

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Ricquier, Joseph (commanditaire)

Description historique

Maison à deux logements accolés dits La Vallée (n°24) et La Manche (n°22) construite entre 1896 et 1899 (imposition du cadastre en 1899) par Fernand Ratier (signature) , architecte au Tréport (Seine-Maritime) , pour Joseph Ricquier (source : matrices cadastrales) , receveur buraliste à Mers-les-Bains, sur le lot numéro 11 acquis en 1894 pour 5732 francs (source : A.D. Somme, 99 O 2591).

Description

Matériaux du gros-œuvre

Brique

Matériaux de la couverture

Ardoise

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 2 étages carrés, étage de comble

Typologie de couverture

Toit à longs pans brisés, pignon couvert

Commentaire descriptif de l'édifice

Edifice établi à l'aplomb d'une rue perpendiculaire au front de mer, en mitoyenneté, et sur la totalité de la parcelle. Le gros-oeuvre, en brique, est laissé apparent et le toit, en ardoise, est couvert à longs-pans brisés, et pignons couverts du fait de la mitoyenneté. La construction est composée de deux logements de deux travées de largeur inégale chacun, la travée la moins large recevant l'entrée. La travée la plus large est mise en valeur par une porte-fenêtre au rez-de-chaussée, des balcons pour le logement de gauche (La Vallée) , et un oriel pour le logement de droite (La Manche). La hiérarchie établie entre les deux travées est aussi visible sur le toit, avec des fenêtres de lucarnes placées en amortissement et de taille différente. Une large corniche à modillons court le long du faîte du mur gouttereau et des bandeaux de ciment peints en blanc marquent la séparation des niveaux.

Technique du décor des immeubles par nature

Céramique, menuiserie

Indexation iconographique normalisée

Fleur ; monogramme

Description de l'iconographie

Métopes de céramique (motif de fleurs stylisées) sur le faîte du mur gouttereau. Carreaux de céramique portant l'initiale R en référence au nom du commanditaire. Carreau enseigne de couleur bleue portant signature du maître d'oeuvre. Les garde-corps des balcons, en menuiserie, participent au décor.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2002

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Justome Elisabeth

Cadre de l'étude

Patrimoine de la villégiature (la Côte picarde)

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional Hauts-de-France - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel 21 mail Albert-Ier 80000 Amiens

maison à deux logements accolés dits La Vallée et La Manche
maison à deux logements accolés dits La Vallée et La Manche
© Inventaire, général, ADAGP ; © SMACOPI
Voir la notice image