Maison dite Marcel, actuellement dite Myarka

Désignation

Dénomination de l'édifice

Maison

Appelation d'usage

Marcel, Myarka

Titre courant

Maison dite Marcel, actuellement dite Myarka

Localisation

Localisation

Hauts-de-France ; Somme (80) ; Mers-les-Bains ; 65 ancienne esplanade de la Plage, actuellement esplanade du Général-Leclerc ; 1 rue Faidherbe

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Côte picarde

Canton

Ault

Lieu-dit

Balnéaire (quartier) ; lotissement communal 7

Adresse de l'édifice

Général-Leclerc (ancienne esplanade de la Plage, actuellement esplanade du) 65 ; Faidherbe (rue) 1

Références cadastrales

1982 AE 507, 1982 AE 507

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Cour

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 19e siècle

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Sibert, Georges (commanditaire)

Description historique

Maison dite Marcel, actuellement Myarka, construite entre 1895 et 1898 (imposition du cadastre en 1898) pour Georges Sibert (source : matrices cadastrales) , avoué, demeurant à Rouen (Seine-Maritime) , sur une partie du lot numéro 33 acquis en 1894, conjointement avec Jean-Baptiste Geng pour 14910 francs (source : A.D. Somme, 99 O 2591). Ce dernier a fait construire la maison voisine (ancienne Villa des Flots). Hormis la suppression de la base de la fausse cheminée, la maison n'a subi aucune modification extérieure.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Brique, appareil mixte, enduit partiel, faux pan de bois

Matériaux de la couverture

Ardoise

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage en surcroît, étage de comble

Typologie de couverture

Toit à longs pans, noue, demi-croupe, pignon couvert

Commentaire descriptif de l'édifice

Habitation établie en front de mer et en angle de rue, elle présente une courette en fond de parcelle. Le gros-oeuvre, en brique, est laissé apparent au premier niveau, et recouvert d'un enduit avec faux pans de bois peint aux niveaux supérieurs. Le toit, en ardoise, est couvert à longs-pans et pignons couverts du fait de la mitoyenneté. Les travées sont amorties par des fenêtres de lucarnes doit les toits forment décrochements dans la toiture. Les façades sont animées par des balcons et le pan coupé est particulièrement mis en valeur, grâce à un bow-window surmonté d'un balcon, l'ensemble étant couvert par une toiture à demi-croupe et aisseliers. L'accès au logis est possible par une porte-fenêtre en façade sur mer, ou par la rue latérale, protégée par un auvent. L'édifice est surélevé par la présence d'un sous-sol semi-enterré accessible par la rue perpendiculaire au front de mer.

Technique du décor des immeubles par nature

Maçonnerie, menuiserie

Indexation iconographique normalisée

Ornement à forme géométrique

Description de l'iconographie

Des briques émaillées agrémentent les plate-bandes des baies, de même que le premier niveau, en briques apparentes, joue la polychromie grâce à l'emploi alterné de briques de couleur rouge et ocre. Les menuiseries des balcons et bow-window participent au décor.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2002

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Justome Elisabeth

Cadre de l'étude

Patrimoine de la villégiature (la Côte picarde)

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional Hauts-de-France - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel 21 mail Albert-Ier 80000 Amiens

maison dite Marcel, actuellement dite Myarka
maison dite Marcel, actuellement dite Myarka
© Inventaire, général, ADAGP ; © SMACOPI
Voir la notice image