Poste

Désignation

Dénomination de l'édifice

Bureau de poste

Titre courant

Poste

Localisation

Localisation

Picardie 80 Péronne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Haute-Somme

Canton

Péronne

Adresse de l'édifice

Georges-Clémenceau (rue) 17 ; Duparchy (rue)

Références cadastrales

2001 AI 69

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1928

Commentaires concernant la datation

Date portée

Auteur de l'édifice

Bessine (architecte)

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribué par source

Description historique

L'hôtel des postes se trouvait situé, peu avant 1835, au n° 26 de la place du Commandant Louis Daudré, dans des locaux devenus ensuite hôtel de voyageurs puis Sous-Préfecture. L'hôtel des postes s'est ensuite installé contre l'hôtel de ville, sa façade donnant sur la rue du Paon, emplacement qui, lors de la reconstruction, a été incorporé à l'hôtel de ville. La guerre survient alors que la construction d'un bureau de poste était prévue. Les locaux de la poste sont incendiés par les allemands en 1914. Au lendemain de la guerre, la poste, privée de locaux, est accueilli dans un baraquement édifié en 1922, dont l'état sanitaire devient très préoccupant, ce qui justifie les protestations énergiques de la Municipalité (lettre du 8 août 1925). Alors que les projets d'un nouvel établissement sont prêts dès le 25 avril 1925 et que la Ville a offert à l'administration des Postes un terrain rue du Tigre (rue Georges Clémenceau) , rien n'est fait... Un nouvel hôtel des postes est reconstruit à l'angle de la rue Duparchy et de la rue du Tigre nouvelle rue percée dès 1908 (actuelle rue Georges Clémenceau) , sur l'emplacement du bastion Richelieu (ou de la Poudrière, du nom d'une poudrière du 17e siècle). Le démantèlement de l'enceinte fortifiée est conduit par l'architecte de la Ville A. Castex. Une carte postale de 1922 montre la rue encore occupée par des habitations provisoires et, seule reconstruite, la chapelle-église (aujourd'hui salle des ventes). Inscription portée : "Bessine architecte DPLG"

Description

Matériaux du gros-œuvre

Brique, béton armé

Matériaux de la couverture

Ardoise

Typologie de plan

Plan rectangulaire régulier

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, étage de comble

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon découvert

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre

Technique du décor des immeubles par nature

Mosaïque

Indexation iconographique normalisée

Armoiries ; monogramme ; ornement à forme géométrique

Description littéraire de l'iconographie

Sur pan coupé de l'angle, cartouche en mosaïque avec inscription RF, pignon à pas de moineau avec armes de la Ville, frises géométriques, billettes

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Bailly Gilles-Henri, Caulliez Stéphanie, Laurent Philippe

Cadre de l'étude

Enquête thématique régionale (reconstruction de la Haute-Somme)

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Picardie - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel 88, rue Gaulthier de Rumilly 80000 Amiens - 03.22.97.16.57