Maison

Désignation

Dénomination de l'édifice

Maison

Titre courant

Maison

Localisation

Localisation

Poitou-Charentes 79 Mougon

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Celles-sur-Belle

Adresse de l'édifice

Fressines (route de) 11 et 13

Références cadastrales

1822 C1 255, 256, 1983 C1 343

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Partie constituante non étudiée

Logement, grange, jardin, dépendance

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

17e siècle, 19e siècle, 4e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1802, 1815

Commentaires concernant la datation

Porte la date, daté par tradition orale

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Le logement le plus récent qui correspond au 11 route de Fressines, figure sur l'ancien cadastre de 1822 et selon la propriétaire actuelle il serait daté, par un acte de propriété, de 1802. Le second logement (13 route de Fressines) , aurait dépendu du prieuré et d'après la propriétaire la tour serait du 13e siècle. Les élévations actuelles de ce logement semblent dater du 17e siècle. La porte en bois du passage est datée de 1815.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon, enduit

Matériaux de la couverture

Tuile creuse

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré, comble à surcroît

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier de distribution extérieur : escalier droit, en maçonnerie, escalier intérieur : escalier en vis, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

Il y a deux logements sur cette parcelle. D'une part, il y a la maison à cinq travées, porte centrale, un étage, comble à surcroît, longs pans et croupe. Une corniche somme l'élévation. On entre dans le jardin qui est devant cette maison par un portail à piles. Et d'autre part, il y a un ancien logement qui faisait autrefois parti du prieuré Saint-Jean-Baptiste, et auquel on accède par un escalier en pierre. Sous l'escalier, deux petites portes plein-cintre, mènent à un sous-sol. Sur la rue, l'élévation est à deux travées, un étage et un comble à surcroît. Au rez-de-chaussée apparaît une pierre d'évier et au niveau de l'étage, se trouve un oculus taillé dans une dalle monolithe. Les baies du comble sont chanfreinées et il y a des appuis moulurés sous les fenêtres. La toiture de cet ancien logement est à longs pans. On entre dans cette propriété par un passage couvert en plein cintre à gauche duquel se trouvait autrefois un puits. Sur la porte en bois de ce passage est inscrite la date de 1815. A côté de ce portail, se trouve une tour avec un escalier en vis. En bas de cet escalier, est percée une niche plein-cintre. Une grange est accolée au logement.

Commentaires d'usage régional

Cinq travées. Porte centrale. Deux travées.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2004

Date de rédaction de la notice

2004

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Liège Aurélie, Renaud Geneviève

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel