Laiterie et fromagerie industrielles de Soignon

Désignation

Dénomination de l'édifice

Laiterie industrielle ; fromagerie industrielle

Appelation d'usage

Fromagerie de Soignon

Titre courant

Laiterie et fromagerie industrielles de Soignon

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Deux-Sèvres (79) ; Saint-Martin-de-Saint-Maixent

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Deux-Sèvres

Canton

Saint-Maixent-l'Ecole-II

Lieu-dit

Soignon

Références cadastrales

2004 OB3 949, 1037, 1169, 1244, 1257, 1258

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Partie constituante non étudiée

Atelier de fabrication ; bureau d'entreprise ; chambre froide ; chaufferie ; atelier de conditionnement

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 19e siècle ; 2e quart 20e siècle ; 3e quart 20e siècle ; 4e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1895 ; 1932 ; 1954 ; 1961 ; 1988

Commentaires concernant la datation

Daté par source ; porte la date

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Cette laiterie coopérative, créée à la fin de l'année 1895, commence à fonctionner en juin 1896. Elle se situe dans un hameau choisi en raison de la proximité de la gare de Saint-Maixent à 2 km, ce qui permettra l'expédition du beurre produit à Paris, mais surtout en raison de la présence d'une source qui alimente encore l'usine actuellement. Les bâtiments d'origine abritent trois salles, une pour la chaufferie, une plus vaste pour l'écrémage et la fabrication, la dernière pour l'emballage. Une machine frigorifique est installée en 1909. Une caséinerie est annexée un peu plus tard à l'établissement. En 1932 (date portée) est bâtie une fromagerie spécialisée dans le lait de chèvre, agrandie et transformée en 1961. Un atelier de fabrication de poudre de lait Spray est aménagé en 1954. L'établissement se développe et prend la tête en 1962 du regroupement de huit coopératives sous le nom L'Union laitière des Deux-Sèvres, pour devenir en 1986 L'Union laitière régionale caprine. La fabrication de beurre cesse en 1985. Une unité d'emballage est édifiée en 1988. De nouveaux bâtiments sont édifiés concernant la réception du lait, l'égouttage des fromages et le conditionnement. Avec la fusion d'Eurial et de Poitouraine en 1994, Soignon entre dans la plus grosse coopérative laitière de la région pour laquelle elle est chargée de la fabrication de fromages de chèvre. En 2003, 90 millions de litres de lait y ont été transformés. En 1905, un beurrier, un chauffeur et un contrôleur travaillent sous le contrôle du comptable, et 21 laitiers collectent le lait. En 1988, 102 personnes travaillent dans l'établissement. En 2004, l'effectif est de 200.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire ; moellon ; enduit ; métal ; pan de métal ; essentage

Matériaux de la couverture

Tuile creuse ; tuile mécanique ; métal en couverture

Typologie du couvrement

Charpente en bois apparente ; charpente métallique apparente

Typologie de couverture

Toit à longs pans ; pignon couvert ; lanterneau ; croupe

Source de l'énergie utilisée par l'édifice

Énergie thermique ; produite sur place

Commentaire descriptif de l'édifice

Les premiers bâtiments du site, beurrerie, chaufferie, caséinerie et fromagerie de 1932, sont en moellon de calcaire enduit et forment une composition en U autour d'une cour désormais en grande partie couverte. La beurrerie, aujourd'hui désaffectée, possède un rez-de-chaussée surélevé au-dessus d'un étage de soubassement et un toit en tuile creuse. La chaufferie, transformée plus tard en unité de fabrication de poudre de lait, est couverte d'un toit à lanterneau en tuile mécanique. Un toit semblable couvre l'ancienne caséinerie en rez-de-chaussée. La façade de la fromagerie, couverte en tuile mécanique, est masquée par le bâtiment d'égouttage des fromages édifié en 1992. Tous les bâtiments construits depuis les années 1960 sont en pan de métal et essentage métallique avec charpente métallique et toit en métal, à l'exception du bâtiment des bureaux en parpaing de béton et toit à croupes en tuile mécanique.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Cartouche

Description de l'iconographie

Sur la fromagerie, un cartouche est sculpté dans la partie supérieure de la travée centrale traitée en pignon et couverte d'un toit à longs pans ; il porte la date 1932 et surmonte l'inscription peinte Fromagerie de Soignon.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2004

Date de rédaction de la notice

2004

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Moisdon-Pouvreau Pascale

Cadre de l'étude

Patrimoine industriel

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Nouvelle-Aquitaine - Service du Patrimoine et de l’Inventaire, site de Poitiers - 102, Grand'Rue - 86020 Poitiers - 05.49.36.30.07