moulin à foulon et tissage Birault ; actuellement maison

Désignation

Dénomination

Moulin à foulon, tissage

Appellation et titre

Tissage Birault

Destinations successives et actuelle

Maison

Titre courant

Moulin à foulon et tissage Birault ; actuellement maison

Localisation

Localisation

Poitou-Charentes 79 Crèche (La)

Précision sur la localisation

Oeuvre située en partie sur la commune : Sainte-Néomaye

Aire d'étude

Deux-Sèvres

Canton

Saint-Maixent-l'Ecole-I

Lieu-dit

Le Grand-Moulin

Référence cadastrale

1830 C1 665 à 667, 2000 C 381, 656, 658, 665

Milieu d'implantation

En écart

Cours d'eau

Sèvre Niortaise (la)

Parties non étud

Atelier de fabrication, pièce de séchage, logement patronal, bief de dérivation

Historique

Datation des campagnes principales de construction

18e siècle, 3e quart 19e siècle, 4e quart 19e siècle

Datation en années

1854, 1862, 1878

Justification de la datation

Daté par source, daté par travaux historiques

Auteurs de l'oeuvre

maître d'oeuvre inconnu

Commentaire historique

Ce moulin à foulon, situé à la fois sur la commune de La Crèche et celle de Sainte-Néomaye, est attesté depuis au moins le 18e siècle. Il est agrandi en 1854, alors que sont édifiés une maison et un atelier. Puis, en 1862 est bâti un magasin servant de séchoir, situé un peu à l'écart, où les draps reçoivent les derniers apprêts. En 1869, le site appartient à trois membres de la famille Birault, Armand, Hippolyte et François (ce dernier, sur la commune de Sainte-Néomaye). En plus du foulonnage, on y tisse des draps de serge et un tissu grossier et râpeux appelé le "boulangé" . Avec une chute de 0, 80 m, trois roues à aubes mettent en mouvement au total six piles à fouler, une machine à fouler et deux grands métiers. En 1872, deux autres métiers à tisser hydrauliques, une laveuse et une fouleuse anglaise (à la mécanique) sont installés, en plus des deux métiers traditionnels déjà en place. Deux petites teintureries renferment respectivement deux et trois cuves. L'un des logements est reconstruit en 1878. Il semble que l'activité de tissage mécanique cesse en 1929. Depuis les années 1960, les bâtiments ont été restaurés et transformés en logements. Au 19e siècle, ce moulin occupait 25 personnes.

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

Calcaire, moellon

Matériau de la couverture

Tuile creuse

Vaisseau et étage

1 étage carré, comble à surcroît

Type et nature du couvrement

Charpente en bois apparente

Parti d’élévation extérieure

Élévation à travées

Type de la couverture

Toit à longs pans, pignon couvert

Source de l'énergie

Énergie hydraulique, produite sur place, turbine hydraulique

Commentaire description

Les bâtiments, très modifiés, sont en moellon de calcaire avec toit en tuile creuse. Les deux corps de bâtiment au sud sont dotés, comme le séchoir, d'un seul étage carré, tandis que les autres bâtiments (atelier et logement) ont un comble à surcroît au-dessus. Les roues hydrauliques ont disparu et actuellement fonctionnent deux turbines provenant du moulin de Comporté (étudié, IA79001011) , à Niort. Au centre et à l'intérieur de l'atelier situé sur Sainte-Néomaye, un pilier octogonale en pierre part du rez-de-chaussée jusqu'à la charpente. Le séchoir, partiellement reconstruit, est un bâtiment de plan rectangulaire, dont le premier étage était ouvert ; son élévation antérieure, remontée à l'identique, comprend au rez-de-chaussée une large arcade en anse de panier.

Etat de conservation

Établissement industriel désaffecté, restauré

Statut juridique

Statut de la propriété

Propriété privée

Références documentaires

Date d'enquête

2004

Crédits

© Inventaire général

Date de rédaction de la notice

2004

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Moisdon-Pouvreau Pascale

Cadre de l'étude

Patrimoine industriel

Dossier

Dossier individuel

Dossier adresse

Conseil régional de Poitou-Charentes - Service chargé de l'inventaire 102, Grand'Rue - BP 553 86020 Poitiers Cedex - 05.49.36.30.30