Moulin à blé, puis usine de fibre de bois (usine de paniers à beurre) Groussard, puis usine de contreplaqué Hercourt, puis usine de fibre de bois Thibault, actuellement SIMER

Désignation

Dénomination de l'édifice

Moulin à blé, usine de fibre de bois, usine de contre-plaqué

Précision sur la dénomination de l'édifice - hors lexique

Usine de paniers à beurre

Appelation d'usage

Usine de fibre de bois Groussard, puis Usine de contreplaqué de la Société Hercourt, puis Thibault, actuellement SIMER

Titre courant

Moulin à blé, puis usine de fibre de bois (usine de paniers à beurre) Groussard, puis usine de contreplaqué Hercourt, puis usine de fibre de bois Thibault, actuellement SIMER

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Deux-Sèvres (79) ; La Crèche

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Deux-Sèvres

Canton

Saint-Maixent-l'Ecole-I

Lieu-dit

Ermessain

Références cadastrales

1830 F2 1165, 1166, 2000 F2 1461, 1462

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Nom du cours d'eau traversant ou bordant l'édifice

Sèvre Niortaise (la)

Partie constituante non étudiée

Atelier de fabrication, chaufferie, hangar industriel, cheminée d'usine

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 19e siècle, 2e quart 20e siècle, 3e quart 20e siècle, 4e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1865, 1993

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Le moulin à blé d'Ermessain, dont le logement patronal a été reconstruit en 1865 pour André Giraud, est l'objet d'une nouvelle installation hydraulique en 1913. Il est ensuite racheté en 1922 par Georges Groussard qui y installe une fabrique de paniers. La fabrication de tels paniers en bois de peuplier avait été lancée dans la commune par Eugène Magneron dans les années 1890. Huit ou neuf entreprises se partagent un important marché à La Crèche dans les années 1930. L'établissement d'Ermessain est repris en 1927 par Maurice Hercourt. Ce dernier, maire de Breloux et propriétaire d'une autre usine de paniers avenue de Paris, crée à Ermessain une usine de contreplaqué dans les années 1940. Une grande partie des bâtiments date de cette période. L'affaire, qui périclite assez vite, est rachetée en 1959 par les frères Thibault, qui possèdent une fabrique de paniers à beurre au Grand-Moulin et qui créent une deuxième unité de fabrication à Ermessain. A cette époque, seules les fabriques de paniers Thibault et Lambert subsistent dans la commune. Les Thibault font bâtir un nouveau logement patronal dans les années 1960. Le moulin fournit l'électricité à l'entreprise. Un atelier de déroulage et un atelier de débitage sont construits en 1993. En 1996, l'entreprise est reprise sous la raison sociale SIMER. La tempête de l'hiver 1999 et un incendie ont entraîné la ruine de la partie des bâtiments abritant la scierie. Les paniers fabriqués actuellement sont encore utilisés pour le conditionnement du beurre, mais ils sont également destinés à l'horticulture et à la confiserie. Le moulin a été vendu à un particulier en 2001. 150 personnes travaillent sur ce site dans les années 1960-70. Actuellement, 19 salariés sont employés.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon, enduit, béton, parpaing de béton, métal, pan de métal

Matériaux de la couverture

Tuile creuse, métal en couverture

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré, comble à surcroît

Typologie du couvrement

Charpente en bois apparente, charpente métallique apparente

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon couvert, croupe

Source de l'énergie utilisée par l'édifice

Énergie hydraulique, énergie électrique, produite sur place, achetée

Commentaire descriptif de l'édifice

L'ancien moulin est constitué de l'atelier de fabrication et du logement patronal contigus l'un à l'autre et bâtis perpendiculairement à la rivière. Ils sont dotés d'un étage carré et d'un comble à surcroît. Le toit en tuile creuse est pourvu d'une seule croupe à l'extrémité du logement. L'atelier des années 1940 est en moellon laissé apparent avec une ceinture en béton à environ 2, 50 m du sol. Il est en rez-de-chaussée surmonté d'un grand comble à surcroît avec charpente en bois et toit en tuile creuse. Il a été prolongé par un corps de bâtiment en parpaing de béton avec charpente métallique et toit en métal. Les autres bâtiments sont tous en pan de métal avec bardage métallique, charpente métallique et toit en métal. Près de la chaufferie s'élève une cheminée métallique.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Moisdon-Pouvreau Pascale

Cadre de l'étude

Patrimoine industriel

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Nouvelle-Aquitaine - Service du Patrimoine et de l’Inventaire, site de Poitiers - 102, Grand'Rue - 86020 Poitiers - 05.49.36.30.07