Laiterie industrielle, actuellement entrepôt agricole

Désignation

Dénomination de l'édifice

Laiterie industrielle

Destination actuelle de l'édifice

Entrepôt agricole

Titre courant

Laiterie industrielle, actuellement entrepôt agricole

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Deux-Sèvres (79) ; La Crèche ; route de François ; 54 chemin des Verdillons

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Deux-Sèvres

Canton

Saint-Maixent-l'Ecole-I

Adresse de l'édifice

François (route de) ; Verdillons (chemin des) 54

Références cadastrales

2000 H2 1320

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Partie constituante non étudiée

Atelier de fabrication

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1903

Commentaires concernant la datation

Daté par source, daté par travaux historiques

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Cette laiterie coopérative, créée en 1893 dans les locaux d'une ancienne laiterie particulière (étudiée, IA79002458) , emménage dans des bâtiments spécialement construits pour elle en 1903. A cette époque, elle compte 900 sociétaires, qui privilégient la sélection et l'amélioration de la race Parthenaise. Le beurre de La Crèche obtient le premier prix au Concours général agricole de Paris de 1906. En 1912, quatre millions de litres de lait sont transformés en 212 t de beurre. Dans les années 1920-30, le nombre de sociétaires diminue. Le lait est collecté par un camion, trois camionnettes et huit voitures à cheval. En 1940, la fabrication de caséine, débutée vers 1930 dans un bâtiment construit à cet effet, cesse. Le beurre est expédié sur Paris, Nice, Marseille et en Seine-et-Oise. Dans les années 1960, la laiterie, qui ne fabrique toujours que du beurre, connaît quelques difficultés. Puis, en 1970, elle fusionne avec celle de Celles-sur-Belle, bientôt rejointe par Saivre-Castarie et Saint-Maxire sous le nom de Sèvre et belle. L'unité de La Crèche ferme le 1er juillet 1970 et est transformée en stockage de céréales pour la section céréales de la coopérative. Pour ce faire, de nouveaux bâtiments sont venus compléter les anciens. En 1893 travaillent, sous la surveillance du directeur, un chauffeur, un contrôleur, un beurrier et son aide. Vingt-et-un laitiers ramassent le lait dans des charrettes bâchées.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon, enduit

Matériaux de la couverture

Ciment amiante en couverture

Description de l'élévation intérieure

Étage de soubassement, en rez-de-chaussée surélevé

Typologie du couvrement

Charpente en bois apparente

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon couvert

Source de l'énergie utilisée par l'édifice

Énergie thermique, produite sur place, énergie électrique, achetée

Commentaire descriptif de l'édifice

La beurrerie de 1903 est bâtie à flanc de coteau de manière à créer un étage de soubassement qui abrite l'atelier de fabrication. Depuis le quai de réception du côté sud, le lait peut être directement versé dans des bacs et couler par gravitation jusqu'à l'atelier. Le bâtiment possède un rez-de-chaussée surélevé et un toit désormais en ciment amiante. Toutes les ouvertures sont dotées d'un encadrement à arc segmentaire. L'élévation antérieure du bâtiment de caséinerie, en rez-de-chaussée surélevé, est ponctuée à ses deux extrémités d'une travée coiffée d'un pignon.

État de conservation (normalisé)

Établissement industriel désaffecté

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Moisdon-Pouvreau Pascale

Cadre de l'étude

Patrimoine industriel

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Nouvelle-Aquitaine - Service du Patrimoine et de l’Inventaire, site de Poitiers - 102, Grand'Rue - 86020 Poitiers - 05.49.36.30.07